AustralieConseils aux voyageursPréparer son voyage

Aménager son van pour un road trip

Il n’y a pas longtemps, on t’a donné tous les conseils nécessaires pour acheter ton véhicule en Australie, maintenant tu es au top. Mais si tu as fais le choix d’acheter un van vide, ou peu aménagé, voici quelques conseils qui pourront t’être utiles, ou comment bien aménager son van pour un road trip.

Conseils pour acheter un véhicule en Australie 

Ça y est, tu as trouvé le van de tes rêves, tu peux enfin prendre la route. Tu mets le contact, passe la première et tu te retourne pour dire au revoir à ton hôte.

Et là, comme si un camion venait de te rentrer dedans, tu prends soudainement conscience que sans aménagements, la vie en van risque d’être beaucoup moins sympa. Ca passe pour un week-end, voir une semaine, mais pas pour tout un road trip… Le problème, tu ne sais pas du tout comment t’y prendre.

Alors tu fais marche arrière et annonce à ton ami que tu n’es pas encore prêt à le quitter et que tu auras sûrement besoin de son aide !  Ne t’inquiète pas, tu n’es pas le premier et tu ne seras pas le dernier à passer par là. D’ailleurs on a décidé de t’aider sur ce coup là et de te dévoiler notre petit chez nous, et te donner quelques conseils pour bien aménager ton van pour ton road trip.


Comment bien aménager son van pour un road trip.


Tout le monde n’envisage pas son road trip de la même manière. Certains se disent que “ce n’est que pour un an, je pourrais me passer de tout”, à l’inverse, d’autres pensent “c’est quand même un an, il nous faut du confort”.

Les premiers se contenterons d’un matelas posé au sol, une caisse en plastique pour les vêtements et une glacière (pour la bière). Les seconds construirons des rangements, un lit, un coin cuisine avec un vrai frigo (pour la bière) et tout le nécessaire pour se sentir vraiment chez soi.

Aménager son van pour un road trip


Un aménagement selon tes besoins


Si tu es en train de lire cet article, c’est que tu fais sûrement parti de la deuxième catégorie. Bienvenu au club ! Avant de commencer à bricoler, pense à bien définir tes nécessités afin de te projeter dans ce van. Fais une check-list que tu utiliseras au moment de passer à la partie architecture.

Pour ma part je voulais un maximum de confort possible, car on se voyait bien vivre dans cette maison mobile éventuellement plus d’un an, et forcément, je pensais déjà un peu à la revente. Nous avons eu la chance de trouver un van assez grand, et donc nous avons pu nous permettre d’avoir encore plus de confort qu’on ne l’aurait imaginé au départ.

Pour la petite histoire, on a acheté notre van à Kevin, un petit papy Australien qui voulait s’en séparer suite au décès de sa femme. Il contenait 2 sièges à l’arrière, et surtout un lève fauteuil roulant que nous avons revendu.  Il l’avait très peu utilisé, et malgré son grand âge (20 ans), il n’avait que 124 000 km. Lucca tient son nom du village natal de la femme de Kevin. 


Nous voulions un van self-contained (autonome) pour pouvoir dormir un peu partout assez facilement. Voici notre Check-list de départ, les bases de notre aménagement :

✓ Un lit

✓ Des étagères pour les vêtements

✓ Des étagères pour la nourriture

✓ Des rangements pour le materiel photo

✓ Un “coffre fort” pour quand nous partons en excursions

✓ Des rangements pour le materiel de camping

✓ Un coin cuisine avec un évier, un bidon d’eaux claires et un pour les eaux usées

✓ Des toilettes

Aménager son van pour un road trip

Par la suite, avec l’espace qu’il nous restait, j’ai put bricoler d’autres petites choses auxquelles il aurait fallut penser dès le depart si on avait eu un van plus petit.

▻ Coin fille (rangement pour Lilly)

▻ Coin gars (rangement pour tous les outils que j’ai accumulés et mon skate)

▻ Emplacement pour la seconde batterie

▻ Emplacement pour le bidon d’essence (parce qu’en Australie il est indispensable d’en avoir un)

▻ Des rideaux pour l’intimité.

Aménager son van pour un road trip

L’aménagement c’est bien, mais il y a d’autres besoins que nous avons prit en compte et qui sont entrés dans nos choix dès le départ : 

✓ Espace aéré

✓ Visibilité à l’arrière et sur les cotés (car notre van est vitré avec des fenêtres arrières qui s’ouvrent)

✓ Ne pas avoir un lit trop compliqué à faire ou à défaire même si on a la flemme.


Dessiner les plans


Maintenant que tu sais tout ce que tu veux pouvoir faire rentrer là dedans, tu vas pouvoir faire pleins de dessins sur lesquels tu vas tout disposer.

On a pas tous fait une école d’archi ou de dessin (moi non plus d’ailleurs donc tout est possible), alors je vais te donner quelques conseils :

☞Essaie de faire des plans à l’échelle pour éviter plus tard de te tromper dans les mesures. Pour faire ça simplement, prends une feuille à carreaux et imagine qu’un carreau vaut 20 cm. Mesure ton van et dessine-le vide.

☞Pour ne pas refaire je ne sais combien de brouillons, j’avais fait de même avec tout ce qui devait aller dans le van. J’ai ensuite découpé chaque objet pour pouvoir les positionner sur le dessin et le modifier autant de fois que je voulais.

Pour optimiser l’espace au maximum, j’ai fait mon choix entre 2 types d’aménagements. Voilà les 2 plans auxquels j’avais pensé et un tableau comparatif. On a finalement opté pour la première option car on ne voulait pas fermer l’accès à l’arrière du van.

Aménager son van pour un road trip.

Modèle 1

▻Le canapé se tire simplement pour se transformer en lit. J’ai juste emboîté 2 sommiers différents c’est donc plus simple qu’un clic-clac et il n’y a pas besoin refaire le lit tous les jours.

▻J’ai un accès direct à la cuisine. La plupart des vans ont leur cuisine dans le coffre, ce qui force à sortir du van pour cuisiner, assez relou quand il pleut et bouche souvent la vue à l’arrière.

▻J’ai 2 fois plus de rangements, ce qui me permet d’avoir des toilettes et un évier avec bidons pour eau propre et eau usée

Modèle 2

▻Toujours un accès direct à la cuisine mais avec les vapeurs et odeurs qui quitterons moins facilement le van. De plus, faire chauffer n’importe quoi en plein milieu du van quand il fait 40C dehors bah c’est pas forcément une bonne idée.

▻La partie salon permet “d’accueillir ” du monde par exemple pour un apéro quand il pleut. Mais pour tout vous dire on est tout le temps dehors et quand il pleut on se met généralement devant un petit film au fond du lit et c’est très bien.

▻Pour préparer le lit, il faut tout démonter. Enlever le pied de la table pour poser la planche entre les 2 banquettes, y poser les dossiers en mousse, puis faire le lit après avoir bien pensé à sortir des bancs tout ce dont tu as besoin car sinon tu va te détester.

☞Il est possible de mixer les 2 plans en déplaçant la partie salon du modèle 2 vers l’avant et en gardant la partie cuisine/rangement du modèle 1, mais au final on pert en assise du coté de la porte coulissante et on a toujours le même soucis pour le lit… Quoi qu’après coup, je me suis rendu compte qu’il était possible d’intégrer un système de lit coulissant à un canapé d’angle. A toi de voir si tu te sens assez bricoleur pour ça…

☞ Pense à garder un accès aux endroits clés du véhicules : batterie, moteur (qui se trouve sous les sièges avant dans notre cas), inverter, cric et roue de secours… Et une place pour la seconde batterie si vous souhaitez en installer une.


Trouver le matériel


Aménager son van ça peut faire mal au porte-feuille, et souvent, quand on voyage en van c’est aussi pour limiter les dépenses… Mais rassure-toi, tu n’as pas besoin d’acheter de stock-options chez Bunnings (grande chaine de magasin de bricolage pas cher), même si tu auras certainement de nombreuses dépenses à y faire.

Nous avons eu beaucoup de chance, car l’achat du van est tombé le week end où la ville de Perth avait prévu ce qui s’appelle les “verge collection“. Les décharges étant payantes ici, les villes organisent deux fois par an la récolte des encombrants. Les habitants mettent donc sur le trottoir tout ce qu’ils ont à jeter, et les australiens étant de très gros (sur-)consommateurs, on trouve de tout et dans tous les états.

C’est comme ça que nous avons aménagé notre van au départ, qu’avec de la récupération, sans rien acheter, avec ce qu’on a récupéré et ce qu’on nous a donné (il y a souvent des annonces sur Gumtree de personnes qui donne gratuitement des trucs si tu te déplace pour venir les chercher). Puis progressivement on a fait quelques améliorations.

Tu peux retrouver les dates des verge collection sur les sites internet des différentes villes Australiennes. En revanche, évite de récupérer ton matelas en bord de route, tu ne pourras pas le désinfecter correctement et les fourmis et les bedbugs sont de vraies horreurs !


La partie bricole


Tu n’es pas manuel pour un sou mais tu veux quand même essayer de bricoler toi-même parce que c’est TON van et que tu veux te “l’approprier”? Non… Avoues-le, tu ne veux pas m’embaucher par peur d’y passer tout ton budget… C’est pas grave je peux te donner un coup de main avec ces quelques conseils…

Il va falloir t’y prendre dans l’ordre : 

Le sol


Pour la pose du sol, oublie ce que tu as vu dans l’emission D&Co, ton plancher est certainement démontable et donc tu pourra faire ça proprement.

En premier lieu on a démonté tout ce qui restait à l’intérieur, et nettoyé les parois au vinaigre blanc et bicarbonate de soude (tu peux utiliser du savon ou des produits chimiques si tu veux).

Commence donc par démonter le plancher s’il y en a un, souvent un contre-plaqué de 3 à 5 mm d’épaisseur. Pour faciliter la pose du lino ou de la moquette sans te rater dans la découpe, déroule le sur un sol propre et plat, de manière à ce que la partie qui ira contre le plancher soit vers le ciel. Pose ensuite le plancher retourné par dessus. Fais bien attention à ce que les parties qui seront collées se touchent, ton plancher n’ayant aucune symétrie tu risquerais de devoir coller ta moquette à l’envers ou d’en racheter une… Maintenant découpe le contour à l’aide d’un cutter en le gardant perpendiculaire au sol en appuyant bien. Fixe le plancher à la carlingue, positionne la moquette et enroule la sans la bouger. Utilise ensuite une colle spéciale et un bout de bois pour bien “maroufler”.

Le lit


Si tu veux faire un canapé lit qui se tire comme le notre, il te faudra fabriquer 2 sommiers. Fais un 1er que tu fermes d’un coté avec une planche qui remonte un peu sur le coté du matelas, pour lui éviter de glisser.

Fermes l’autre coté avec un tasseau par en dessous. Monte le second sommier en l’encastrant dans le 1er. Garde un peu d’espace entre les lattes sinon elles risquent de ne pas bien glisser et ferme les cotés de la meme manière que le 1er.

Déplie le lit pour fixer les pieds aux 4 coins. Définis quel sommier restera immobile et fixes-y 3 autres pieds sur le tasseau du milieu du lit. Pour pouvoir en faire un sofa, tu as 2 solutions pour éviter que la partie mobile ne s’enfonce pas sous l’autre partie. Sois tu installe les 3 mêmes pieds avec des roulettes, ce qui me semble être la meilleure solution, soit tu fixes des tasseaux solidement sous le sommier fixe de manière à ce que l’autre sommier glisse dessus. Mesure la profondeur du canapé pour savoir à quelle longueur couper le matelas.

Maintenant tu peux tester ton nouveau lit 😉

La cuisine


On a longtemps cherché comment faire pour notre évier car il ne devait pas être trop gros. On a finalement choisi une gamelle pour chien en aluminium dont on a troué le fond pour le relier au bidon des eaux usées.

Le robinet (tap) est un robinet à pompe manuel que tu trouveras facilement dans les magasins de camping et même à Super Cheap Auto. Il est relié à un tuyau amovible opaque. Notre bidon étant bien coincé sous l’évier ça n’avait pas besoin d’être étanche mais pense à le faire étanche ET amovible et à bien fixer tes bidons.

Il est important de bien connaître ton van sous toutes ses coutures pour pouvoir l’utiliser au maximum de ses capacités. Par exemple, on a utilisé la petite rigole intérieure qui est sous le toit  pour coincer une planche qui nous sert de range-chaussure, et une autre pour en faire un rangement supérieur sur lequel on a installé des élastiques pour étendre notre linge.

C’est pas facile de te conseiller plus sur le bricolage sans savoir exactement comment tu veux aménager ton van, alors n’hésite pas à nous écrire si tu as des questions.

Le matériel


Pour Bricoler on a profité du fait qu’on était en Workaway à Perth puis en volontariat à Kununurra,  pour utiliser le matériel de nos hôtes. Ca nous à prit grosso-modo une semaine plus les améliorations ultérieurs.

Si tu n’as pas cette possibilité, tu peux toujours essayer de te faire prêter du matériel par des magasins et bricoler sur leur parking, ou des personnes sur internet. Tu peux aussi en acheter neufs ou d’occasion (c’est là que Bunnings devient ton meilleur ami !), car ils pourront facilement te resservir et au pire tu les revends.

Materiel nécessaire : marteau, tournevis, vis et clous divers, perceuse/visseuse, papier ponce, scie circulaire et sci sauteuse, plus tout le petit matériel annexe. Nous on a beaucoup utilisé les rivets qui sont plus surs que les vis ou les clous, notamment avec les vibrations de la route.


La partie électricité


L’électricité c’est vraiment pas mon fort, je prends le jus à chaque fois que je m’y intéresse ! Même l’électricité statique peut me faire “mal”, ça ressemble à un super pouvoir, mais ça n’en ai pas un… Alors c’est un pote qui m’a installé ma deuxième batterie. Néanmoins je me préparais à jouer avec la mort et à le faire moi même donc je me suis un peu renseigné.

L’intérêt de la seconde batterie est de ne pas vider la batterie principale en pompant dessus quand on ne roule pas, et qu’on veut recharger des appareils. Elle est reliée en parallèle à la première qui la recharge lorsque tu roule. Ca permet d’avoir un peu de lumière, de brancher le frigo dessus et de charger quelques appareils électroniques. Attention le frigo peut vider la batterie en peu de temps alors il faut penser à ne pas le laisser branché trop longtemps surtout quand on ne roule pas.

La batterie auxiliaire est isolée de la batterie principale par un “switch”, pour que la seconde batterie ne prenne pas toute l’énergie de la principale à l’arrêt. Pour cela, il suffit de placer un interrupteur manuel qu’il faut penser à couper à chaque fois que tu t’arrête, ou d’investir dans un coupleur séparateur (interrupteur automatique) qui s’en chargera tout seul. La deuxième option est celle qu’on a choisit, un peu plus chère mais au moins on est sur de ne pas oublier de l’éteindre et de vider les deux batteries.

Aménager son van pour un road trip

C’est un peu le bordel mais tout y est !


Quelques notions


▻La batterie auxiliaire se branche en parallèle de la batterie principale car le but est d’augmenter l’autonomie et pas la puissance. En série, 2 batteries de 12volts produiront 24volts, en parallèle ce sera toujours 12volts avec une autonomie double.

▻Toujours brancher le positif (cable rouge) en premier, puis le négatif (cable noir) et inversement pour débrancher.

▻Il faudra une batterie deep cycle, qui supporte le fait de se charger et se décharger régulièrement, qui s’abimera donc moins qu’une autre batterie. Mais ne vide jamais ta batterie entièrement, fais en sorte de toujours garder au minimum 20% de batterie. 

▻Une batterie qui se recharge produit une réaction chimique et de l’électricité il faudra donc penser à lui laisser assez d’espace pour qu’elle s’aère. Attention à ce que rien ne soit en contact avec et surtout qu’elle soit fixée pour éviter que les gaz ne se mélangent.


Le materiel


  • Une batterie (Deep Cycle de préférence)
  • Un convertisseur de tension 
  • Câble (wire) rouge de 6mm (le rouge va toujours avec le + et le noir avec le -)
  • Câble rouge de 2.5mm2
  • Des cosses électriques
  • Un interrupteur (Switcher)
  • Un porte fusible et son fusible de 25A
  • Un porte fusible et son fusible de 10A
  • Un kit de cosse de batterie
  • Une tresse de masse

▻Si tu ne sais pas comment te décider entre deux batteries de même capacité, plus la batterie est lourde, meilleure sera sa durée de vie (Aurélie était incapable de porter la notre !). La quantité d’énergie importe peu, le mieux est de prendre la même que celle de la batterie principale.

Le convertisseur (inverter) sera branché sur la batterie auxiliaire pour transformer l’énergie de la batterie et te permettre de brancher tes appareils ou même une multiprise. Il est préférable de prendre un “Pure Sine” qui produit des ondes de meilleures qualités qui abimera moins tes batteries, notamment celle de l’ordinateur.

▻Penses à vérifier la longueur de cable dont tu auras besoin et à rajouter 50 cm voir un mètre, mieux vaut trop de mou que pas assez…

Les fusibles (fuses) te permettrons d’éviter les surintensités dans le système.

▻Tu peux éventuellement rajouter un tensiomètre qui restera branché sur la batterie pour t’indiquer le niveau de celle-ci.

▻La masse est le cable “-” (noir) qui devra être connecté au chassis, mais pas celle de la seconde batterie au risque de créer des interférences. Raccorde donc le “-” de chaque batterie ensemble puis le “-” de la batterie principale au chassis.

Voilà tu as toutes les infos pour installer ta seconde batterie. Pour simplifier les choses tu peux tout simplement suivre ce schéma.

Aménager son van pour un road trip


Les panneaux solaires


Une batterie secondaire est donc très appréciable pour un road trip quand on commence à être limité par l’inverter de l’allume cigare.

En revanche, parfois on ne roule pas suffisamment pour recharger complètement la seconde batterie ou bien on tire simplement trop dessus ce que l’inverter te rappellera par un doux son agréable !!!

Les panneaux solaires (solar pannels) prennent alors le relais de l’alternateur pour palier à ce problème. Attention, si il n’y a pas de soleil évidemment, rien ne charge et il ne fais pas soleil tous les jours en Australie…

Il te faudra donc rajouter un ou des panneaux solaires en fonction de tes besoins, et un régulateur solaire qui est généralement fourni avec les panneaux. Pour calculer tes besoins il suffit de regarder de combien de puissance ont besoins chacun de tes appareils et de les additionner, donne toi un peu de marge malgré tout pour ne pas être limité.

Installe le régulateur où tu veux dans ton van, proche de la batterie de preference. Branches-y la seconde batterie en connectant les borne “+” puis “-“. Il faut ensuite relier les panneaux au régulateur, soit en perçant un trou dans la carrosserie (pense à l’étanchéité oui il pleut aussi parfois en Australie !), soit en passant les cables par la porte coulissante ou le coffre.

Attention à ne pas exposer les panneaux au soleil pendant l’installation, ce serait dommage de prendre une châtaigne…


Aménager son van pour un road trip

WHOAAAA!!!

Il a l’air vraiment bien équipé ce van. Je pense que tu vas bien kiffer ton road trip 😉

Dans tous les cas, que ce soit un van déjà bien équipé ou pas du tout, sache qu’il y restera toujours des petites améliorations à faire au fur et à mesure de ton road trip. C’est ton petit chez toi et il faut que tu t’y sente bien !

Si tu es arrivé jusqu’ici, merci de nous avoir lu ! N’hésite pas si tu as des questions ou des précisions à apporter. et surtout n’hésite pas à commenter et partager.


N’oublie pas de voyager couvert et profite de -5% de réduction sur ton assurance Chapka.

Pour prolonger le plaisir et ne rien louper, abonne-toi au blog et rejoins-nous sur les réseaux sociaux Facebook , Twitter et Instagram.

© Les textes et photos ne sont pas libres de droits. Tous droits réservés à AF News.

8 Comments

  • Emilie dit :

    Super tout ça ! Le van a l’air bien cozy 🙂
    Nous on commence nos recherche, on va plutôt partir vers un 4×4 avec une tente de toit.
    Par contre pour la partie élec, vous avez des conseils pour trouver une batterie à bon prix ?
    Bonne continuation !

    • afnews dit :

      Merci 😉 On l’adore notre van !!! On est triste de devoir le vendre dans un peu plus d’un mois…
      Le 4×4 avec tente est une bonne option il nous a manqué dans certaines régions, mais ce n’est pas pratique partout, en ville surtout. Pour ce qui est de la batterie, nous on l’a eu avec une bonne promo chez Supercheap Auto. Un conseille prend la carte de fidélité chez Supercheap car tu peux récupérer pas mal de sous comme ça !
      Bonne continuation à vous, éclatez-vous ça va passer très vite !!

  • Myriam dit :

    Waou je suis admirative devant ce travail ! Je trouve ça juste génial la façon dont vous avez aménagé le van. Il m’a l’air tellement cozy en plus c’est vraiment chouette

  • Bonjour ! Il est génial votre article !!! Je ne peux que vous dire merci pour les infos et les détails, c’est super 🙂 . Je le garde bien au chaud pour un futur plus ou moins proche 🙂 .

  • Paul dit :

    Hello,

    Merci pour le bel article bien documenté et expliqué avec de belles photos. 🙂
    J’ai aussi aménager mon van avec une sonde batterie et panneaux et je voulais juster apporter une précision par rapport au choix de la batterie.

    Il ne faut surtout pas installer une batterie à l’acide standard à l’intérieur de ton van ou alors dans une boîte fermee avec une aération sur l’extérieur car comme tu l’as précisé lorsqu’elle charge elle dégage un gaz qui est très TOXIQUE.
    Ou alors si tu veux pas faire d’autre trou dans ton van il faut opter pour une batterie au gel ou AGM, certe plus chère mais sans risque pour ta santé. 🙂

    Ah et aussi, si on a peu d’argent, pour le régulateur de panneaux solaire en prendre un de type “MPPT” il sera plus efficace, surtout si t’as un panneau en 24v.

    En tout cas belle réalisation 🙂 et bon voyage.
    Paul.

    • afnews dit :

      Merci Paul pour ces précisions. Apres la plupart du temps quand elle charge c’est quand on roule et donc on a les fenêtres ouvertes et la batterie n’est pas à côté de nous. On est sur la fin du voyage mais y’a toujours des améliorations à faire! La prochaine : les panneaux solaires !

Leave a Reply

WordPress spam bloqué par CleanTalk.