Voici un article pas comme les autres, un article que j’ai écrit spontanément dès notre départ de Cape Hillsborough. Il n’est que le reflet de notre expérience personnelle, en fonction de nos attentes et de notre façon de vivre. J’y explique pourquoi nous avons été déçus de Cape Hillsborough et de la publicité qu’il se fait autour de cette destination.

Désillusion à Cape Hillsborough

Depuis que nous sommes en Australie, nous aimons prendre conseils auprès des voyageurs et des locaux que nous rencontrons, pour nous indiquer les meilleurs spots à ne pas manquer. Bien sûr, tous les conseils ne sont pas bons à prendre, surtout sachant qu’on ne recherche pas tous la même chose et que nous n’avons pas tous la même vision des choses.

Bien que peu connu et n’ayant pas une grande publicité, Cape Hillsborough nous avait été conseillé par différentes personnes.

Un lieu à ne pas manquer sur la côte Est avec un parc national permettant d’observer un grand nombre d’oiseaux. Mais surtout, un lieu connu pour son lever de soleil sur la plage avec les wallaby et les kangourous. Nous n’avions pas eu la chance d’en voir en bord de plage sur la côte Ouest, on ne voulait donc pas louper cette occasion tu t’en doutes !!

Les distances entre deux points d’intérêt sur la côte Est sont bien plus petites que sur la côte Ouest. Du coup, c’est en début de matinée que nous arrivons dans la région de Cape Hillsborough.

Le ton est donné, ici aucun free camp, tous les accès à la plage sont parsemés de panneaux d’interdiction de camper. Les plages sont sympas sans plus, elles sont surtout désertées des touristes. 

On profite du calme pour se poser un peu. Cet endroit est réputé pour ses levers de soleil du coup il ne nous reste plus qu’à laisser passer la journée en attendant le lendemain matin.

Sur la plage de Cape Hillsborough se trouve un caravan parc Resort, mais il est hors de question pour nous de payer une nuit en camping. Ici il y a aussi des tables de pic-nic avec toilettes, mais les douches y ont été condamnées par les propriétaires du caravan parc… Il ne nous reste donc que les douches de la plage. En soit, pas de soucis, sauf avec le vent et le froid de la saison !! 

L’après-midi on est déjà rejoint par des kangourous curieux qui viennent se promener sur l’aire de pic-nic. J’adore ces grosses bêtes, ils sont majestueux et tellement indépendants !

Il y a des panneaux nous interdisant de nous garer un peu partout, on ne se sent pas vraiment les bienvenus !

Après un bref check sur Wikicamp (application pour voir les campings en Australie), on se rend compte qu’il y a un campground du council un peu plus loin, pour 6$ la nuit par personne. Le hic c’est que la réservation est obligatoire à l’avance sur internet, ou par téléphone. On ne captait pas sur le moment, autant te dire que ça nous a gonflé !!

On a finalement trouvé un petit coin sympa et reculé où dormir, un peu éloigné du camping.  On a mangé sur l’aire de pic-nic et personne n’est venu nous faire chier pendant qu’on dinait. J’avoue que quand on lit les avis sur wikicamp, ça donne pas envie de venir ici !

Après une nuit sans problème et sans payer, on se réveille à 5 h 30, le lever de soleil est dans moins d’une heure. On arrive sur la plage de Cape hillsborough, mais on n’est pas seuls.

Les kangourous sont là entre nous et la mer ! Il fait encore nuit, mais on arrive bien à les voir dans le soleil naissant ! Ils sont trop beau !

Une fois passée l’excitation de les voir, on se rend bien compte que leur comportement est inhabituel. On se demande bien ce qu’ils font là, ce qu’ils attendent…

Ça, c’est la photo que tu verras un peu partout sur le côte Est. Celle qui donne tant envie d’aller sur cette plage au lever du soleil. Source

Les touristes, comme nous, sont là aussi à attendre. D’abord une petite dizaine, puis très vite de plus en plus nombreux, jusqu’à être plus d’une cinquantaine… La plupart gardent leur distance et personne n’est tenté de leur donner à manger comme l’indiquent les panneaux à l’entrée de la plage.

Un petit curieux vient tout près de nous pour renifler, on ne sait jamais s’il y avait quelque chose d’intéressant à manger ! Il ne reste pas longtemps, il ne faut pas oublier que ce sont des animaux sauvages !

6h, le soleil pointe le bout de son nez. Un type du camping juste derrière nous, arrive avec des plots et de la nourriture. Il place une ligne sur le sol et appelle les touristes à s’approcher des kangourous. Je crois rêver…

Je comprends mieux maintenant ce qu’ils attendaient… Ça nous rend fous ! En fait d’un lieu réputé pour ses kangourous au lever du soleil, c’est une attraction touristique de nourrissage de kangourous, tous les jours à la même heure, comme à Monkey Mia pour les dauphins…

Sur le panneau à l’entrée de la plage, il est écrit « ne nourrissez pas les animaux, laissez les sauvages »… Mais sauvage de quoi ??

Même sur la brochure publicitaire de la région, ils redonnent la même consigne : « ne nourrissez pas les kangourous ». Et juste en dessous il y a une photo d’une nana en train de donner à manger à l’un d’eux sur la plage… Y’a pas comme un problème ?

Je ne comprends pas où est l’intérêt…

Des wallaby dans le coin on en a vu pas mal se balader tranquillement en fouillant dans la terre à la recherche de nourriture. Courageux, mais pas téméraires, s’enfuyant au moindre mouvement suspect…

Ce sont des bêtes sauvages qui survivent depuis des milliers d’années, ils n’ont pas besoin de nous pour les nourrir au petit déjeuner… Je ne comprends pas l’intérêt qu’à l’être humain de toujours vouloir nourrir les animaux pour s’en approcher au plus près. De changer leurs habitudes alimentaires et leurs habitudes de vie pour leur propre petit bonheur.

C’est à cause de ce genre de pratique qu’il y a des débordements. Certes le Monsieur du camping doit savoir ce qu’il fait et ce qu’il donne à manger aux kangourous, mais pourquoi lui il aurait le droit et pas les touristes ? 

Bref on s’est fait avoir comme des bleus et encore heureux qu’on n’ait pas payé pour dormir, j’aurais été encore plus folle !!!


Et toi, ça t’es déjà arrivé d’être dégoûté par le comportement de certains envers les animaux dans un but purement touristique et lucratif ? 

Tu as aimé cet article ? n’hésite pas à l’épingler et à le partager ☺

N’oublie pas de voyager couvert pendant ton Working Holiday Visa, profite de 5% de réduction sur ton assurance Chapka*.

chapka assurance

Prolonge le plaisir, abonne-toi au blog et rejoins-nous sur les réseaux sociaux 

FacebookTwitter, Instagram et Pinterest

© Les textes et photos ne sont pas libres de droits. Tous droits réservés à AF News.

⏤ Rejoins nous sur Instagram ! ⏤

Join the discussion 4 Comments

  • Anne dit :

    J’ai eu la même impression à Bali avec les dauphins aussi…

  • Amélie dit :

    J’ai l’impression que ce genre de pratique est de plus en plus courant 🙁 utiliser des animaux pour amuser le touriste… pour que chaque personne puisse ramener sa petite photo souvenirs! Je ne cautionne pas du tout et ça me brise le coeur ce genre d’histoires 🙁

    • afnews dit :

      Oui c’est mon impression aussi, et ça nous choque c’est pour ça que j’ai décidé d’en parler. Tout comme je ne cautionne pas Monkey Mia. Se cacher derrière des excuses pseudo environnementales et de conservation pour faire marcher un business touristique…

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.