AustralieCarnets de Voyage

Découverte de Kalbarri, ses falaises et son parc national #WA

Nous revoilà avec la suite de notre road trip dans le western Australia. Nous sommes partis de Perth il y a trois jours, et nous arrivons maintenant sous le soleil, dans la région de Kalbarri.


Découverte de Kalbarri,

ses falaise et son Parc National #WA


Kalbarri est une ville pittoresque de bord de mer située à 590 km au nord de Perth.
Découverte de Kalbarri, ses falaises et son parc national #WA

La distance n’empêche en rien de nombreux habitants de la grande ville, à venir se réchauffer ici pendant la saison fraiche. Habituellement de 2000, la population de Kalbarri peut atteindre 8000 personnes durant la haute saison de mars à Novembre.

A mi-chemin le long de la côte de Corail, cette ville est très agréable à vivre et permet des activités variées.

Située à l’embranchement de la Murchison River (820 km de long, la deuxième plus longue rivière du Western Australia), elle est entourée par un parc national aux gorges impressionnantes. 


Falaises sur l’océan


En arrivant de Perth, avant d’arriver dans la ville de Kalbarri, nous tombons sur de magnifiques paysages cotiers appelant à l’évasion. Dans ma tête, Kalbarri c’était juste un parc national, mais en réalité c’est bien plus que ça ! 

Découverte de Kalbarri, ses falaises et son parc national #WA

Les coastal cliffs sont des falaises majestueuses, sculptées par l’eau au fil des années, surplombant l’océan. Du Natural Bridge aux Blue Holes, elles sont toutes différentes et permettent une ballade rafraichissante, avec en prime, la chance d’apercevoir des baleines au loin pendant la période de migration de mars à Novembre. 🙂 (oui oui on a eu cette chance nous aussi, même si elles étaient loin !)

Bon on zappe la partie où mon appareil tout neuf (mon cadeau d’anniversaire…) est tombé par terre…encore une fois la faute à pas de chance… 

On a eu de la chance de tomber à la période de floraison, donnant à toute la côte ouest un mélange de couleurs magnifiques face à cette immensité bleue. 


Kalbarri, petite station balnéaire prisée


En arrivant en ville, nous sommes étonnés du charme de cette petite station balnéaire où se retrouvent tous les retraités de Perth fuyant le froid de la grande ville.

Nous sommes restés deux jours sur Kalbarri car notre allume cigare nous à lâché (un dimanche sinon c’est pas drôle !), et qui dit pas d’allume cigare dit pas de courant dans la voiture… On en a aussi profité pour changer le radio K7 un peu passé d’âge (on ne dit pas vieux, il n’avait que 20 ans !)

On a donc testé les deux caravan park du centre ville, 38 et 40$ pour 2 personnes avec courant, en bord de mer, avec le luxe de pouvoir enfin prendre notre première douche chaude depuis notre départ. (non non, 3 jours sans douche ce n’est vraiment pas beaucoup)

Le sunset sur la plage est plutôt sympa avec les pélicans qui volent au loin. Pélicans qu’on peut retrouver le lendemain matin sur la plage centrale lors de leur nourrissage pour les touristes à 8h45 (mais quelle idée…) ou à tout autre moment de la journée. 

En plus des pélicans, on a eu la chance d’apercevoir des Dauphins pêchant en bord des mer ! Un spectacle rien que pour nous, ou presque ! Vous pouvez imaginer mon excitation moi qui attendait d’en voir depuis qu’on a quitté la Nouvelle-Zélande ! 🙂


Kalbarri National Parc


A une dizaine de kilometres du centre ville, le décor change complètement. Fini la mer bleue et ses falaises, on arrive en pleine nature dans un immense parc national aux gorges de plus de 400 millions d’années. 

L’entrée du parc est à 12$, compris dans le pass Holiday.

La première partie de la route est goudronnée, puis il faut s’attaquer aux 19km de gravel road (route de gravier et de sable). Même si ça secoue pas mal avec une petite voiture ou un van, la route est accessible avec n’importe quelle voiture (on évite peut-être les caravanes que vous pourrez laisser à l’entrée), et ça en vaut le coup ! 

En revanche, les routes peuvent être fermée en fonction de la météo, le mieux est de se renseigner au point info de la ville avant de s’y lancer.

Après avoir un peu galéré sur la route (notre première gravel road avec le van alors ça fait un peu flipper !), on s’attaque en premier à la Nature’s window. Une petite marche facile d’un km nous permet d’atteindre cette fenêtre sur une immense gorge bordant la rivière. L’endroit est magnifique, cette fenêtre est juste majestueuse, et les couleurs… Malheureusement pour nous, c’est aussi une voir L’attraction la plus prisée de ce parc national, chacun voulant repartir avec sa photo au milieu de cette fenêtre naturelle. 

Les cars de touristes se suivent sans s’arrêter (on sait pourquoi on déteste les asiatiques en voyage !). Il nous aura fallut 2h dattente et une pause repas pour pouvoir enfin faire LA video ! Oui, je t’entend déjà dire qu’on est fou ! Mais la loi interdit de faire voler un drône si des personnes se trouvent à moins de 50m de toi, et comme on avait était repéré et que les Rangers ne rigolent pas ici, eh ben on a attendu pour le futur plaisir de vos yeux ! 

Après avoir enfin réussi à faire cette putain de vidéo (tant bien que mal à cause du vent qui s’est levé au cours de la matinée sinon c’est pas drôle hein ?! putain de touristes !!!), on se lance enfin dans la marche qui longe la rivière. The loop trail est une marche de 8km de class 4 (c’est-à-dire avec quelques passages difficiles), assez simple, si ce n’est une partie escarpée, où on a dû escalader un peu pour ne pas tomber dans la rivière (voilà pourquoi elle est inaccessible en temps humide). Nous avons mis 3h30 pour venir à bout de cette magnifique marche, avec la chance de partager la nature avec quelques animaux sauvages, et nottaments quelques wallabies somnolents en bord de rivière, entourés de ces roches rouges flamboyantes au soleil.

Malheureusement, à cause de ce contre temps et du soleil se couchant tôt (vraiment tôt !), notre retour tardif ne nous a pas permit de faire la Z-Bend River Trail, une autre magnifique marche avec un lookout consideré comme le plus impressionnat sur les gorges 150m plus bas. 

Ce n’est que partie remise, on dort le soir même dans un free camp à quelques kilomètres du parc, pour pouvoir revenir le lendemain matin pour profiter du lever de soleil sur Hawks Head et la rivière. Le temps est glacial, même Léon (notre drône !) nous dit qu’il a trop froid pour voler ! On est récompensé par la vue magnifique et on ne se lasse pas des couleurs incroyables que la nature nous offre depuis que nous sommes ici !

Découverte de Kalbarri, ses falaises et son parc national #WA

Mais toute bone chose ayant une fin, nous reprenons la route pour la suite de notre voyage sur la côte du Western Australia. Mais ça c’est une autre histoire, il va donc falloir être patient ! 🙂


Alors, vous en pensez quoi ? 

Je vous avait dit que Kalbarri merritait un article à elle toute seule ! 😉 J’attends avec impatience d’entendre vos propres expériences. A très vite !


Pour prolonger le plaisir, nous partageons également nos découvertes en direct sur Facebook , Twitter et Instagram


© Les textes et photos ne sont pas libres de droits. Tous droits réservés à AF News.

2 Comments

Leave a Reply

WordPress spam bloqué par CleanTalk.