Conseils aux voyageursNouvelle CalédoniePréparer son voyage

Démarches à faire avant le départ

Ça y est ? c’est bon ?! 

Vous avez pris la décision de tout quitter et de partir vivre à l’autre bout du monde ?

Que ce soit l’aventure de toute une vie, un rêve d’enfant ou une décision prise sur un coup de tête, peu importe, maintenant il va falloir s’organiser pour ne rien oublier, ne pas stresser pour des broutilles et profiter au maximum de ce nouveau départ.

Les démarches à faire avant le départ sont quasiment les mêmes que vous aillez décidé de partir en voyage autour du monde ou dans n’importe quel pays, mais il ya quand même quelques spécificités pour la Nouvelle-Calédonie, Pays d’Outre-Mer (POM), bien que rattaché à la république française, l’archipel possède un statut particulier et adopte des réglementations particulières dans de nombreux domaines.


Le passeport


Pour partir en Nouvelle-Calédonie, en tant que français vous aurez besoin d’un passeport, non pas pour entrer sur le territoire, mais pour être accepté lors de vos différentes escales.

La demande se fait auprès de la préfecture ou mairie de votre lieu d’habitation. Pour en savoir plus rendez vous ici  : https://passeport.ants.gouv.fr

Si vous êtes de ces voyageurs, qui comme de plus en plus se lancent dans un tour du monde, sachez que depuis le 2 avril 2013, les personnes qui voyagent très souvent à l’étranger peuvent faire la demande d’un passeport « grand voyageur ». Un passeport biométrique différent du passeport classique sur deux points : le nombre de pages (48 au lieu de 32) et l’image de fond des pages. Destiné aux personnes qui se déplacent très souvent à l’étranger (en particulier hors de l’espace Schengen) et qui risquent de devoir demander le renouvellement de leur passeport lorsque toutes les pages auront été utilisées. Les justificatifs demandés sont les mêmes qu’un passeport standard, à quoi s’ajoute une demande de motivations écrites. La délivrance dépend de l’autorité préfectorale, et peut-être refusée si elle semble non justifiée.

Pour les ressortissants non français, le passeport est obligatoire pour se rendre en Nouvelle-Calédonie, et doit-être valable 6 mois après l’arrivée sur le territoire.

Dans tous les cas, il y a tellement de beaux pays à voir aux alentours que votre passeport vous servira forcément ! 😉


Faut-il un visa pour se rendre en Nouvelle-Calédonie  ?


Non si vous êtes Français, il n’y a pas besoin de visa, car la Nouvelle-Calédonie est un pays d’Outre-mer (attendons de suivre le référendum 2018 sur la demande d’indépendance).

Pour les ressortissants européens, pas besoin de visa non plus pour un séjour touristique. Il faudra demander un visa pour pouvoir travailler sur le territoire.

Pour les autres, le visa est obligatoire au delà d’un séjour de 3 mois, la demande doit être effectuée à la préfecture du lieu de résidence ou au consulat (ou ambassade) de France du pays de résidence. S’agissant de visas touristes de courte durée, il est obligatoire d’être munis d’un billet de sortie du territoire.


Le Billet d’avion


C’est un fait, le billet d’avion pour venir en Nouvelle-Calédonie coûte un bras cher depuis l’Europe. Il faut dire que depuis la France il faut compter pas moins de 25h de vol sans les escales.

En fonction des périodes le billet peut varier de 1500 à 2000€, avec de une à trois voire plus d’escales. Plusieurs compagnies aériennes font le trajet, de Air France, à Quantas en passant par Air New Zealand, elles se valent grosso modo toutes. 

Pour faire votre choix, rien de mieux que les comparateurs type Momondo (que j’aime beaucoup), Skyscaner ou bien d’autres, avec lesquels vous pouvez vous créer des alertes. Le prix variera en fonction du nombre d’escales et des pays traversés.

S'aventurer en nouvelle-Calédonie

Nous avions choisit de faire nos recherches sur Momondo et de prendre nos billets indépendamment, nous permettant d’économiser et de profiter d’escales plus longues comme nos 3 jours à Singapour. Mais ceci reste valable pour un aller-simple quand on a le temps, si vous n’êtes pas sûr, le billet aller-retour open reste une bonne solution, tout en sachant qu’il suffira de contacter l’agence de voyage pour rallonger le temps d’escale.


Faut-il un permis international ?


Le working holiday visa en Australie : Les préparatifsSi vous avez un permis français pas besoin de permis international, mais il pourrait vous être utile si vous décidez de rendre visite à nos voisins kiwis ou kangourous.

De plus, il est plus facile, et qui plus est, gratuit de faire la demande depuis la métropole que depuis la Nouvelle-Calédonie ou tout est plus compliqué et payant ! La demande se fait rapidement et vous recevrez votre permis sous 3 semaines à un mois.


Quels papiers faut-il amener ?


Comme vous serez dans un Pays d’Outre-mer, vous pourrez travailler en faisant valoir vos diplômes français. Il vous faudra donc les originaux de vos diplômes, les copies des contrats de travail, une lettre de recommandations peut-être utile mais non obligatoire (tout se faisant à la confiance ou au bouche à oreille par ici). Pour le reste, extrait de casier judiciaire de moins de 3 mois pour certains emplois (demande rapide et gratuite sur internet), livret de famille, carnet de santé pour les enfants, photocopies des vaccins pour les adultes. Lettres de motivations et cv à jour.

Vous allez me dire que ça fait beaucoup de paperasse à amener surtout si vous ne venez que pour un temps donné. Un conseil, numérisez tous vos papiers qui pourrez vous sembler importants et gardez-les avec vous pour y accéder à tout moment (se les envoyer par mail est un bon moyen de les avoir toujours avec soi).


Que faut-il mettre dans sa valise ?


Question récurrente à laquelle il n’est pas simple de répondre. Ça dépend si vous venez en vacances et à quelle période, ou si vous venez pour vous installer au moins une année (et du poids autorisé pour vos bagages). Il faut savoir que même s’il ne fait pas réellement froid, on ressent quand même les baisses de températures l’hiver (oui je sais je suis frileuse, mais c’est vrai quand même!).

Pour l’hiver, prévoyez 1 ou 2 t-shirt à manche longue en coton, ainsi qu’une veste chaude que vous serez contents d’avoir notamment pour les soirées en bord de plage même l’été. 2 ou 3 pantalons pour les soirées ou journée d’hiver et pour le travail pour certains, quelques pulls ou vestes histoire de ne pas porter tous les jours les mêmes. Les chaussures fermées l’hiver sont très agréables (pensez aux chaussettes), hé oui je casse le mythe “nous ne sommes pas toute l’année en tongs!

[Tweet “Le mythe est cassé, nous ne sommes pas toute l’année en tongs !”]

Un hiver en Nouvelle-Calédonie / Lifou

Un hiver en Nouvelle-Calédonie / Lifou en Juillet

Pour l’été, des maillots de bain et autres paréos qui vous servirons pour tout, et surtout n’oubliez pas un lycra pour les longues heures de snorqueling, c’est pas très glamour (surtout pour le bronzage!) mais vous me remercierez quand vous verrez vos copains peler du dos! En parlant de ça, si vous êtes sportifs prenez vos tenues, le footing en bord de mer est très agréable, et il y a de nombreuses salles de sport polyvalentes (on est souvent en maillot de bain alors il faut s’entretenir !). Des chaussures de rando peuvent servir surtout si vous comptez aller en NZ, mais les baskets feront largement l’affaire.

Certes il y a un Décathlon depuis août 2014, mais sur certains produits vous pourrez compter le triple du prix… Si vous utilisez des produits de beauté en particulier, prenez les en double, ça vous évitera d’y laisser votre salaire, et si vous craquez pour du duty free ne prenez pas des produits de beauté de plus de 100ml, ils vous seront sûrement saisis à la douane.

Pour tout le reste (crème solaire, parfum, bijoux…), c’est à vous de voir, on est sur une île, mais on a de tout, c’est juste que les prix sont beaucoup plus élevés, on s’y fait à la longue…


Combien dois-je prévoir de côté pour partir ?


On l’a souvent dit, la Nouvelle-Calédonie est un pays qui coute cher$$$

Un minimum de 5000€ me paraît bien. Evidemment on peut s’en sortir avec moins que ça si tout se passe bien à l’arrivée. Mais, en cas de difficulté à trouver un travail, d’une colocation ou appart plus cher que prévu, la location ou l’achat d’un scooter ou voiture, il vaut mieux prévoir plus, plutôt que d’avoir à utiliser son billet retour open un peu plus tôt que prévu… 

À notre arrivée, nous n’avons pas trouvé de voiture dans notre budget (c’est plus cher qu’en métropole pour des voitures bien plus pourries…), et la location revient chère à la longue, du coup le temps de trouver du travail, nous n’avons même pas pu profiter des beautés du pays, il a fallut attendre d’avoir un salaire, et enfin des vacances, et ça c’est dommage, mais ce n’est que mon avis 😉.


 Où se loger à l’arriver ?


Alors là tout dépend de ce que vous recherchez et d’où vous comptez vous rendre. Pour la plupart, ce sera Nouméa, la capitale, qui accueille la majeure partie des touristes et des activités.

Il existe une auberge de jeunesse en centre de ville de Nouméa, assez accessible sans voiture, une fois vaincus ses escaliers interminables ! Des navettes vous amèneront de l’aéroport jusqu’à l’auberge pour 3000 CFP.

Une autre auberge existe à Koumac et une toute nouvelle à Poé, bon à savoir, mais beaucoup moins pratique pour commencer les recherches d’installation.

Il y a également de nombreux hôtels qui n’attendent que vous pour faire votre choix selon votre budget. Autre alternative un peu plus cher, mais qui peut être durable, le kuendu beach où nous avons vécu deux mois, un lieu magique pour un premier pas au paradis !

Vous pouvez également trouver une chambre via Airbnb (et gagner 18€ au passage en vous connectant via notre lien : www.airbnb.fr/c/afn4?s=8 ) 

[Tweet “Voyagez sur Airbnb et gagnez 18€ de crédit voyage ! @airbnb_fr https://www.airbnb.fr/c/lorelly?s=4&i=1”]

Vous pouvez également tenter l’expérience du Couch Surfing, où nous sommes présents, qui tend à se développer sur le territoire, même si ici la loi du plus cher prime et du coup vous trouverez plus facilement une location ou sous-location, mais le plus souvent les gens aiment se rencontrer d’abord, et donc il est préférable d’être déjà présent sur le territoire.


Démarches administratives et autres prises de têtes


Pour finir, on fait un point rapide sur tous les trucs (ou presque) auxquels il faut penser avant de partir.

  • Le travail : Vous avez pensé à en parler à votre employeur ? Prenez une dispo ou démissionnez (pensez à la rupture conventionnelle) en respectant votre préavis, le sans solde ou congé sabbatique marche aussi, mais il faudra revenir à un moment donné. Si vous n’avez pas de travail, vous n’êtes pas encore partis ? Pensez à demander une attestation de contrat de date à date si vous voulez faire valoir une quelconque ancienneté.
  • Le logement : Poser son préavis dans les temps ou mettre en location quand on est propriétaire. Vendre ses meubles ou les stocker dans un garde meuble (ou dans le garage des parents ! 😉 ). Si vous pensez amener votre vie avec vous, sachez que les containers coûtent un bras chers, sauf si vous avez la chance qu’ils soient compris dans votre contrat…
  • La voiture : Au choix la vendre ou la garder tout en sachant qu’il faudra qu’elle soit assurée tout le temps de votre départ. Nous avons opté pour un prêt de longue durée avec changement de propriétaire provisoire. Si vous vendez, l’assurance s’arrêtera d’elle même, mais pensez à demander un  relevé d’information pour justifier de vos années d’assurance sinon c’est “retour jeune conducteur”. Il faudra penser à demander la même chose en partant d’ici pour faire valoir le temps d’assurance et ne pas perdre les bonus.
  • L’administratif : Indiquez à tous les organismes une nouvelle adresse postale provisoire (en général chez papa maman) : faites une procuration à un proche pour votre banque, prévenez les impôts que vous quittez la France. Un peu d’aide par là si vous avez besoin. Vous pourrez faire suivre votre courrier mais ça aussi ça coute cher, moi j’ai pris l’option “papa reçoit et me scanne ce qui est important”…
  • Sécurité sociale : Ne faites rien ! C’est spécifique à la Nouvelle-Calédonie on en parle au prochain article.
  • La santé : Quoi de mieux qu’un départ à l’étranger pour faire enfin le check-up qui vous attend depuis quelques années ? On profite des avantages de la sécurité sociale et de sa mutuelle tant qu’on le peut encore. Vérifiez bien que vous êtes à jour dans vos vaccins, et faites la copie de votre carnet de santé (et hop scanné dans la messagerie !). On en profite également pour scanner les ordonnances de médicaments spéciaux et autres traitements.
  • Le téléphone : Mettez fin à votre abonnement et surtout pensez à faire désimlocker votre téléphone gratuitement.
  • Abonnements : Faites le point de tous vos abonnements pour les arrêter, vous vous ferez du bien et verrez qu’en fait, vous n’ en aviez pas besoin ! 😜 (au passage la planète vous remercie pour tous ces magazines que vous ne recevrez plus sans les lire !)

Bon, je crois que j’ai fait le tour… Au final l’article est plus long que je l’aurais pensé, mais c’est qu’il y en a des choses à dire !


Si vous avez des remarques, questions ou autre, j’attend vos commentaires !


Pour prolonger le plaisir, nous partageons également nos découvertes en direct sur Facebook , Twitter et Instagram


© Les textes et photos ne sont pas libres de droits. Tous droits réservés à AF News.

EnregistrerEnregistrer

10 Comments

  • Johanna dit :

    Bonjour,
    Merci pour ton article … Moi je me pose la question de la mutuelle complémentaire, comment vous avez fait tous les 2? une mutuelle de métropole, une en nouvelle calédonie???
    Merci beaucoup

    • afnews dit :

      Hello, avec plaisir! Nous on a pas prit de complémentaire quand j’ai eu du travail j’avais la mutuelle des fonctionnaires obligatoire qui couvrait aussi mon mari. Mais sinon on en aurait prit une ici. Par contre on avait tout arrêté avant de partir de France, plus rien du tout en métropole…

  • Cécile dit :

    Bonjour, je voulais avoir des informations plus précise sur la Sécurité Sociale en NC (si tu peux m’en parler bien sûr) je n’ai pas trouvé l’article ou tu en parle… En tout cas merci pour toutes ces infos qui m’aide beaucoup pour mon futur voyage! 🙂

    • afnews dit :

      Oui je suis en retard pour mes articles, j’ai pas mal de problèmes techniques et notre ordi vient de nous lâcher… Pour la sécu qui s’appel la CAFAT l’inscription est automatique quand tu commence à travailler. Si tu travaille pas et que tu as un conjoint qui bosse il y a juste un formulaire à remplir pour figurer sur sa sécu. Les droits sont effectifs immédiatement et 1mois après pour ce qui est des arrêts maladie. Tu veux quoi comme infos? Hésite pas si tu as d’autre questions 😉

      • Cécile dit :

        Merci pour ces infos! 🙂 J’avais regardé pour le formulaire à remplir, mais il faut travailler avant de l’envoyer à la CAFAT? parce que notre projet avec mon conjoint est de partir en NC pour y travailler en tant qu’IDE, sachant que l’on ne sais pas si on va trouver facilement du travail en arrivant… On se laisse 2 mois environ pour trouver… On souhaiterait partir courant Avril-Mai 2017 que pense tu de cette période? sachant que les sorties d’école sont en Juillet et Octobre c’est bien ça?

        • afnews dit :

          Ne dites pas à la sécu française que vous partez définitivement vous serez couverts pendant 3 mois largement le temps de trouver du travail là bas. Ne faites pas les démarches depuis la France qui sont compliquée et dont personne ne sait vraiment la finalité dans les 2 sens! Pour votre arrivée il y a deux sorties d’école dont une en mai juin justement donc ça risque de coincer, sauf si vous ne voulez pas rester sur noumea. Bon courage à vous

          • Cécile dit :

            D’accord, merci beaucoup! Aie justement on voulait rester sur noumea au début… bon ben on va revoir notre date de départ je pense peut-être septembre alors… et la deuxième sortie d’école et en octobre ? Oui merci je me pose beaucoup de questions pour organiser au mieux… 🙂

          • afnews dit :

            Après nous on était arrivé en novembre on nous a dit que ça serait chaud et j’ai trouvé en 2 semaines alors tout dépend.. Le tout est d’arriver avec suffisamment d’argent de côté pour survivre et même voyager avant de trouver du boulot car Après tu verras à 39h semaine les vacances se font rares! Changez pas vos plans sur des suppositions, rien n’est jamais sûr en caledo!

  • lhoste dit :

    merci pour tous les renseignements qui sont supers instructifs.

Leave a Reply

WordPress spam bloqué par CleanTalk.