La Nouvelle-Calédonie, ce petit coin de paradis à l’autre bout du monde attire chaque année des milliers d’expatriés. 

Etre expat en Nouvelle-Calédonie : ce qui change…Venant à l’aventure en vue de s’installer ou avec un travail déjà promis, chacun vit son aventure différemment. 

En revanche, en t’expatriant en Nouvelle-Calédonie, il faudra t’attendre à des changements parfois radicaux dans ta façon de vivre.

J’ai regroupé pour vous les 10 points les plus flagrants sous la forme des 10 commandements de l’expat en Nouvelle-Calédonie.

expat-en-nouvelle-caledonie-ce-qui-change

1. Une meilleure qualité de vie tu auras

En venant en Nouvelle-Calédonie tu auras une meilleure qualité de vie, souvent un meilleur salaire qui te permettra de bien vivre. On est d’accord, il faut rester conscient que la vie est chère ici, et que le salaire minimum est plus faible qu’en France, mais tu vivras dans un cadre idyllique, le lagon à quelques pas de chez toi.

Tu auras finalement le sentiment de profiter de ta vie à fond, de pouvoir rencontrer des gens comme toi, et de partager tes expériences dans la bonne humeur.

Expat en Nouvelle-Calédonie : ce qui change

N’est-ce pas le plus important de te dire que tu l’as fait et qu’il te reste encore de nombreuses choses à découvrir ?!

2. L’impression d’être toujours en vacances tu auras 

En Nouvelle-Calédonie la vie est chère, donc à moins d’avoir beaucoup d’argent de côté ou d’avoir gagné au loto, il te faudra vite trouver du travail. Et sache qu’ici nous sommes aux 39h, donc non, chers proches, ici on ne se tourne pas les pouces !

Au final, tu trouveras tellement d’activités à faire sur tes jours de repos, qui plus est dans un cadre idyllique, que c’est un peu comme si tu partais en vacances tous les week-end !

“J’ai toujours l’impression d’être en vacances, avec cette envie de profiter à fond de tout et de tout le monde !”J.

Expat en Nouvelle-Calédonie : ce qui change

De plus l’eau est chaude toute l’année, facilitant la pratique de sports nautiques (stand up paddle, Windsurf, snorkeling, plongée…), à moins que tu préfère opter pour une activité farniente, c’est à toi de voir, il y a tout ce qu’il faut !

Alors oui, un week-end camping sur un ilot, aller sur les iles loyauté, ou faire le tour de la grande terre, c’est pas de tout repos, mais bon tu auras toute ta semaine de travail pour t’en remettre et mieux recommencer le week-end suivant ! 😜

Bon ok d’accord je comprend pourquoi nos proches ont l’impression qu’on est en vacances toute l’année !

3. A 20’C, froid tu auras (si si crois moi !)

La Nouvelle-Calédonie est connue pour être le pays de l’éternel printemps. Un été chaud mais pas trop et un hiver plutôt doux. La température moyenne à l’année est de 25 à 28•C, mais avec un taux d’humidité très élevé pouvant aller jusqu’à plus de 90% ! Le probleme c’est qu’on s’habitue très vite à la chaleur, du coup quand on passe de 30 à 20•C avec une humidité de 80%, eh ben on a froid !

Tu ne ressentiras peut-être pas le froid la première année surtout si tu arrives en hiver ici (à partir de juin), mais crois moi toi aussi tu supporteras la veste qu’on te conseille d’emmener dans tes bagages !Expat en Nouvelle-Calédonie : ce qui change

Ah oui et bien entendu ne cherche pas le chauffage dans l’appartement que tu loueras ça n’existe pas ici !

4. De gros coups de soleil tu prendras, si attention au soleil tu ne fais pas
Black, blanc ou beur… que ta peau soit habituée au soleil ou non, il faudra y faire attention.

La Nouvelle-Calédonie est située dans le Pacifique et n’est pas épargnée par l’augmentation du trou dans la couche d’ozone. L’indice UV qui varie de 0 à 9 en France, avec un risque très élevé à 11, atteint parfois les 18 en plein été ici ! (Source)

Expat en Nouvelle-Calédonie : ce qui change

Alors on ne réfléchit pas, c’est crème solaire obligatoire, indice 30 minimum (n’aies pas peur d’acheter de la 50, elle te servira !) qu’il faut appliquer régulièrement, en pensant à tous les petits coins cachés (n’oublie pas tes oreilles et pense au baume à lèvre protecteur,  un coup de soleil sur les lèvres c’est vraiment pas agréables, et c’est du vécu !). 

Le mieux c’est encore d’éviter de s’exposer entre 10 et 15h, le soleil se levant vers 5h et se couchant entre 17 et 18h. Oui je sais, c’est plus facile à dire qu’à faire surtout quand on a envie de profiter à fond de nos journées. Pour être tranquille met un lycra quand tu vas à l’eau, et surtout n’oublie pas tes lunettes de soleil et ton chapeau ! Ta peau te remerciera  😉

5. Toute l’année un maillot de bain et des tongs tu porteras

Au pays de l’éternel printemps, même si les soirées peuvent être froides en hiver, les journées sont chaudes quasiment toute l’année. Tu apprendras donc à accepter ton corps si ce n’est pas le cas, car à partir de maintenant c’est tenues légères toute l’année !

En effet, ton maillot de bain et tes tongs deviendront tes meilleurs amis, car avec cette chaleur, tu auras envie de te trimballer tout le temps à poil ! L’hiver venu il n’y a que le soir que tu seras tenté de porter des chaussures et un pantalon, et encore !  

Expat en Nouvelle-Caledonie : ce qui change

L’hiver en Nouvelle-Calédonie : Un maillot de bain et un pull…

Fini les chaussures à talons, et l’armoire pleine à craquer des fringues et de chaussures à n’en plus savoir quoi en faire !

Je decouvre que mes penchants parisiens disparaissent au profis de l’appel de la nature

Le retour en métropole ou dans tout autre pays où il fait froid s’avoue un peu difficile de ce point de vu. La premiére année tu auras froid partout ailleurs s’il fait moins de 25degès. ! 

6. Parler avec les sourcils tu sauras 

Je me rappel que c’est une des première chose qui m’avait surprise en arrivant ici. Quand tu parles avec un mélanésien, il a tendance à ne pas te regarder dans les yeux et à ne pas parler beaucoup au début. Une sorte de retenue culturelle qui peut être prise pour du mépris au début. Mais en réalité quand on commence à les connaître, on se rend compte qu’ils parlent beaucoup, c’est juste qu’il parle avec leur sourcils

les iles loyauté : infos utiles

Oui oui, tu as bien compris, un haussement de sourcil et hop la discutions est lancée et approuvée.Pas évident au début surtout dans cette culture ou c’est souvent mal vu de regarder les gens dans les yeux quand ils parlent, mais finalement tu prendras le coup et tu te surprendras très vite à toi aussi parler avec tes sourcils ! (Pssst je te vois derrière ton écran en train de hausser les sourcils et d’essayer de comprendre comment ça fonctionne ! 😂 )

7. Un changement dans tes habitudes alimentaires tu feras

La Nouvelle-Calédonie est une île, et comme sur toutes les îles, il te faudra adapter tes habitudes alimentaires aux habitudes locales. Malheureusement la vie très chère sur place fait qu’il faudra également que tu oublies tes habitudes métropolitaines et que tu changes tes habitudes de consommations. 

Fini le Nuttela et autres fromages, yaourts, pâtés et saucissons. Même si tu trouveras de tout ici, vu que les grandes enseignes françaises sont présentes sur le territoire, les prix doublés ou triplés vont vite te décourager. 

Les Calédoniens sont des viandars, mais la viande et les produits locaux sont également chers. La meilleure solution, les paniers de légumes ou se fournir directement au producteur. 

Expat en Nouvelle-Calédonie : ce qui change

L’option du poisson frais est pas mal non plus !

Au final, tu te surprendras à manger de moins en moins de viandes, beaucoup de fruits et légumes, je suis moi même devenue végétarienne ici, et je ne regrette pas ma décision.

De toutes façons il fait chaud, tu auras moins faim au début, et tu deviendras également un pro des barbecues!

8. Une réelle prise d’indépendance tu auras

La Nouvelle-Calédonie est située à pas moins de 17 000km de la France, tu aurais difficilement pu choisir plus loin pour mettre de la distance entre toi et tes proches ! Que ce soit ton premier voyage ou non, il va falloir t’habituer à te débrouiller tout seul. 

Fini les coups de fils à papa et maman pour te sortir d’un problème, car en plus de la distance, il faut compter qu’il y a pas moins de 9 à 10h de décalage horaire ce qui fait que quand c’est le jour chez toi, c’est la nuit chez eux ! 

Expat en Nouvelle-Calédonie : ce qui change

Seul au monde…

Les démarches administratives n’auront plus de secret pour toi, d’autant que si tu as réussi à t’en sortir en Nouvelle-Calédonie, tu pourras t’en sortir partout les doigts dans le nez ! Nombreux jeunes expatriés m’ont avoué que vivre ici était pour eux une réelle prise d’indépendance. Tu es expatrié à l’autre bout du monde maintenant, et tes amis sont ta famille !

9. Une vraie complicité avec ton caviste tu créeras

Il faut savoir qu’en nouvelle Calédonie, du fait des problèmes d’alcool présents sur le territoire, une restriction sur l’alcool est appliquée. La vente d’alcool est donc interdite le mercredi après-midi, le vendredi et le samedi après-midi (les magasins étant fermés le dimanche), et veille de jour férié. La consommation d’alcool est en revanche autorisée dans les bars et la vente étendue chez les cavistes locaux.

Expat en Nouvelle-Calédonie : ce qui change

Un petit verre en bord de piscine ça ne se refuse pas !

Une vraie organisation se met donc en place, pour ne pas oublier son alcool pour la soirée du samedi soir ! Je te rassure tu oublieras parfois, c’est là que ton caviste te rendras un grand service ! Et à moins d’avoir une cave chez soi, il est déconseillé de stocker trop de vin ou autres alcools au vue des températures. 

” Avec les interdictions de vente, j’enrichis désormais la cave à vin du quartier ! “

Ah autre chose ! Si comme moi tu aime le vin rouge à température ambiante (ben oui quoi je suis Bordelaise !), alors évite d’en demander au restaurant ou dans les bars, aucun doute qu’il sera aussi frais que du rosé ! ( c’est tellement gâché on est d’accord…)

10. Le roi du camping tu deviendras

La Nouvelle-Calédonie compte des centaines d’îlots tous plus paradisiaques les uns que les autres. Comme je te l’ai déjà dit, la plupart de tes week-end se passeront en week-end sur un îlot. Que ce soit pour la journée ou pour deux ou trois jours, c’est comme ça que la plupart des gens passent leur week-end ici !

Et je te préviens, une fois que tu y as goûté, il est difficile de s’en passer ! Moi même j’en rêve encore parfois !

Expat en Nouvelle-Calédonie : ce qui change

Pas mal la vue non ?!

Qui dit week-end sur un îlot, dit camping. En effet, tu seras au paradis, seul au monde, mais aussi sans aucun confort, ce qui veut dire pas de toilettes, douche, frigo ou lumière pendant deux jours…Tout cela demande de l’organisation, et même si tu auras quelques ratés au début, tu deviendras vite un roi du camping ! 

Tu peux jeter un œil à notre article sur le camping en Calédo, avec une Check List de préparation pour être sur de ne rien oublier et de camper éco responsable, car seuls doivent rester l’empreinte de nos pas …

Bonus : un pro des démarrages en cote tu deviendras !

La Nouvelle-Calédonie est très vallonnée, c’est quelque chose qui m’avait surprise quand nous avions atterrit la première fois sur cette île. En effet je me l’était imaginée toute plate avec le lagon et des plages de sable blanc de tous côtés, mais il n’en est rien ! 

Positionnée non loin de la ceinture de feu du Pacifique, elle possède une chaîne montagneuse centrale dont le plus haut sommet est le Mont Panié de 1628m de haut. Le reste de l’île est en effet très vallonée, et nombreuses sont les routes qui se terminent sur une montée.

Expat en Nouvelle-Caledonie : ce qui change

Alors mieux vaut t’entrainer aux démarrages en côte avant de venir surtout si tu n’es pas habitué à conduire ne ville, car les Calédoniens ne te laisseront pas vraiment le temps d’apprendre ! 

Voilà j’ai fait un tour complet de ce qui devrait changer pour toi en Nouvelle-Calédonie, bien sur chaque expérience est différente.

Maintenant c’est à vous de faire la vôtre !  


Pour prolonger le plaisir, nous partageons également nos découvertes en direct sur Facebook , Twitter et Instagram


© Les textes et photos ne sont pas libres de droits. Tous droits réservés à AF News.

5 Comments

  • Fred dit :

    Bon, merci pour toutes les expériences que vous partagez ici, j’ai un peu l’impression d’être l’ancêtre car à 42 ans je pars m’installer à Nouméa; pour le coup c’est le travail qui est venu me chercher donc je n’aurai pas beaucoup de galères à l’installation, enfin moins que quand on doit tout faire. Là où ça se complique c’est que j’ai une famille, dont deux jeunes ados pas convaincus et bilingues anglais-français (il va falloir leur trouver une bonne école) et Madame qui craint de ne jamais retrouver son job de cadre si elle part à l’autre bout du monde. Des expériences similaires à partager?

    • afnews dit :

      Bonjour Fred. haha ne t’inquiète pas tu n’es pas un ancêtre ! Il y a des personnes de tout âge qui arrivent tous les jours en NC ! Tu as la chance que peu ont d’avoir un boulot qui te permette de bouger en sécurité ! Pour ce qui est de tes ados, il y a l’école James Cook au centre qui est réputée et bilingue, de la maternelle au lycée. Mais en dehors de ça, l’anglais n’est absolument pas pratiqué ici ! En revanche s’ils aiment le sport et notamment les sports d’eau, ils seront garnis !! Il y a toujours de quoi faire ici ! Pour ce qui est de Madame, les emploi de cadre sont en général plutôt difficile à trouver car il y en a peu, mais il y a aussi peu de postulant. Je n’ai pas d’expérience similaire à partager mais il est quand même très rare de ne pas trouver du travail en NC quand on a un diplôme, une expérience ou des références non présente sur le territoire ! Le départ est prévu pour quand ?

  • […] Expat en Nouvelle-Calédonie : ce qui change […]

  • Sympa ton article, ça me donne envie d’y aller, dommage que la vie soit assez chère là-bas, mais je le garde dans mes options ^^

    • afnews dit :

      Merci ! La vie est chère surtout quand tu y va en vacance, si tu travaille et que tu as un rythme de vie local et un bon salaire, ça le fait! 😉 une belle option qui le restera je l’espère!

Leave a Reply

WordPress spam bloqué par CleanTalk.