Input your search keywords and press Enter.

J’ai 30 ans, je voyage et alors ?

41 Comments

  • Delphine dit :

    Bonjour,

    D’abord merci pour cet article qui m’inspire. J’ai 30 ans, mon PVT pour l’Australie qui expire le 8 décembre (dans moins de trois mois) et j’hésite terriblement à tout plaquer. J’hésite surtout à plaquer la personne que j’ai rencontré il y a 1,5 ans Mais qui ne me suivra pas. L’Australie est un rêve de petite fille que j’ai éternellement repousé. L’approche de la date fatidique du PVT (Mais aussi de mes 31 ans qui sont le 30 décembre) arrive vite et remet tout en cause. Envie de démissionner et de partir seule accomplie mon rêve et mon destin…
    Merci pour ce temoignage inspirant sur la trentaine.

    See you son

    • afnews dit :

      Bonjour Delphine. Merci pour ce témoignage. Ne serait-il pas possible pour toi de prendre un sans sold de 6mois pour partir en Australie, tu maintien ta relation à distance avec ton copain pendant ce temps. Tu verras que t’es priorité vont vite s’éclaircir. Si tu ne le fait pas tu regrettera toute ta vie, et crois moi si c’est de ça dont tu as besoin dans ta vie, tu ne te sentiras jamais complète en restant dans ta zone de confort… je sais à quel point ce n’est pas facile de tout quitter à 30 ans surtout quand son conjoint ne veut pas suivre… N’hésite pas à m’écrire sur Facebook on pourra en parler plus longuement. Je viens également de créer un groupe Facebook que tu peux rejoindre où l’on va parler du Voyage après 30 ans https://m.facebook.com/groups/127301571248970. Bon courage et tiens nous au courant de ta décision !

  • Isa dit :

    J’ai toujours eu extrêmement de mal, enfant, à projeter ma vie à 20, 25 ou même 30 ans… Et cette année est celle fatidique des 30 ans ! La précarité professionnelle est toujours là, et c’est aussi celle qui me rend aussi plus disponible à n’importe quelle opportunité de mouvement. Je ne ressens autant comme une opportunité qu’une fatalité… Mais j’imagine qu’on est jamais pleinement satisfaits de ce que l’on a !
    Alors, continuons à voyager 🙂

    • afnews dit :

      C’est exactement ça… moi j’adore mon boulot mais plus les conditions dans lesquelles je l’exerçait, depuis que je voyage j’ai même peur de ne plus arriver à retourner bosser ou même si j’ai envi de continuer ce boulot… 4 ans d’étude pour finalement être plus heureuse en tant que serveuse! Let’s keep moving

  • Justinne Thomas dit :

    Superbe article, je me reconnais tellement. Comme tu dis, à 26 ans, après 5ans de relation, 3ans de CDI, un PACS et l’achat d’un appartement, qu’est-ce qu’il me restait à accomplir : un mariage et un BB !
    J’ai fui ce destin tout tracé qui ne me correspondait pas grâce à la rencontre d’un copain différent. J’ai quitté mon CDI en décembre et j’ai voyagé 2 mois aux US, Mexique, Cuba et Colombie. Quel sentiment de liberté et peu importe son âge, c’est l’esprit qui compte !
    La peur de vieillir et d’avoir des regrets plus tard m’a poussé à bousculer ma petite vie bien rangée et je nene voudrais retourner en arrière pr rien au monde !
    Que ces récits vs inspirent et vs aident à réagir, à prendre les bonnes décisions ou à saisir des opportunités !
    Bon voyage le gens =)

    • afnews dit :

      Merci Justine pour ton témoignage ! Je pense que de plus en plus de personne prennent conscience de l’importance de croire en soi et de ne pas avoir de regrets plus tard et c’est plutôt cool! Bon voyage à toi

  • Sarah dit :

    Voilà ! Tout est dit! Je n’ai que 23 ans et je sentais déjà le jugement des autres ( au Canada). Je viens de Montréal, Québec. C’est encore bien encré dans la mentalité qu’il faut travailler et voyager c’Est bon pour la retraite! J’ai plusieurs amies qui m’envient ou qui trouvent que je suis folle, ou un mélange des deux! La plupart des gens plus vieux trouvent que je gaspille mon argent, que c’est une perte de temps, car ce n’est pas un mode de vie envisageable à long terme. Je ne ressent pas du tout le désir de rentrer dans le moule!!!! Et, mis à part quelques détails, je vis exactement le même phénomène que vous. Je suis aussi 100% d’accord pour ce qui est de la chance, ça me blesse presque quand les gens disent que c’est une question de chance. Comme si je n’avais pas eu à me priver pour économiser, rien acheter à paiements, tout faire pour ne pas me créer d’attaches (relations comprises), etc… C’est pas de la chance, c’est un choix. Malgré le fait qu’on s’amuse en voyage, le « avant » le voyage est pas super palpitant. Surtout la phase quand tu te réveille et te rend compte que tu n’es pas comme les autres….

    • afnews dit :

      Je ne savais pas que c’était comme ça au Canada… tu es bien jeune pour ressentir tout ça! En tous cas bravo de tenir le coup et d’avoir décidé de vivre ta vie comme tu l’entend! 🙂 (ps: le Canada notre reve! Le froid en moins!! )

  • Peron dit :

    Hello,
    Je dirais que ton article ne traite pas d’une préoccupation majeure de certaines voyageuses approchant la trentaine. Pour la simple raison que tu es mariée, et que tu voyages avec ton mari. Me concernant en tout cas, célibataire, ce qui me préoccupe est l’horloge biologique, et l’envie de fonder une famille. Je ne crois pas au prince charmant rencontré en voyage, et même si je vis la plus belle époque de ma vie en voyageant, je garde en moi la préoccupation du temps qui passe.

    • afnews dit :

      Évidemment je suis mariée et je voyage avec mon mari, donc je ne parle que de ce que je connais ou ressent, mais l’horloge biologique tourne aussi ça ne change rien, c’est même parfois pire car quand t’es marié tes proches et la société attendent de toi que tu suive la logique maison bébé. Je ne dis pas qu’être Célibataire est plus simple mais la responsabilité n’est pas la même. Je te souhaite de rencontrer un homme qui te suivras dans tes désirs peu importe lesquels!

  • quentinbihoreau dit :

    Bonjour à tous les deux,
    Je viens de lire votre prose qui ne saurait mieux résumer ma propre situation. Plaquer une situation (trop) confortable en France pour faire le tour du monde.
    Voilà un an que je suis sur les routes et je suis arrivé il y a deux mois en Australie pour un WHV.
    Si tout se passe bien, je passerai mon trentième anniversaire quelque part en Australie !
    Je ne manquerai pas de parcourir votre blog, en tenant un moi-même.
    Bonne continuation à tous les deux.

    • afnews dit :

      Merci Quentin! Tu es vers où en Australie? On a fêté nos 31 ans sur la terre Australienne, un vrai sentiment de liberté! 😉 je suis déjà tombé sur ton blog, j’aime beaucoup comment tu écris ! On va suivre ton aventure Australienne alors! Bonne continuation à toi !

  • Lulu la Fée dit :

    Merci pour ce très bel article! A mes yeux ce qui y est écrit est le reflet de notre réalité (en France en tout cas), et je trouve ça d’ailleurs tellement triste que les gens (sauf exception) n’arrivent pas à se réjouir pour le bonheur des autres… Et je trouve ça très courageux de partir comme vous le faites, même si effectivement dans le fait de partir à deux il y a un côté sécurisant. J’ai 33 ans et rêve de voyage (la Nouvelle Zélande surtout!), et j’avoue que je suis freiné par mes finances (pour le moment en tout cas), et surtout par mes problèmes de santé, qui rendent tout déplacement extrêmement angoissant, surtout en voyageant seule… Je suis partie un mois en Irlande, dont 3 semaines en « jeune fille » au pair, donc il y avait le côté sécurisant de la famille d’accueil, et puis c’est vraiment juste à côté de la France en cas de soucis! Ce fut vraiment une expérience incroyable, j’en ai pris pleins les yeux, fait de très belles rencontres (d’ailleurs je ne peux que confirmer que le fait de voyager seule et avec très peu d’argent facilite les échanges).

    Je suis heureuse de vous avoir découvert, je vais prendre le temps de voyager avec vous grâce à votre blog 😉

    • afnews dit :

      Merci Lulu pour ton témoignage. C’est sûr que partir à deux c’est plus simple. J’ai eu pas mal de soucis de santé avant de partir mais maintenant ça va mieux. Et pour tout dire les douleurs que j’avais en France ont totalement disparu depuis que je voyage! La Nouvelle-Zélande est un pays magnifique mais c’est vrai qu’entre le billet d’avion et la vie sur place, il faut un bon budget malgré tout. Même les petits voyages qu’on fait autour de chez nous comptent le principal c’est d’être heureux dans ce qu’on fait! Merci de nous suivre A très vite !

  • Julien dit :

    Salut les jeunes! j’ai 30ans et je sors de 2 ans de visa en Oz et un tour de Thailande. J’ai tout quitté aussi mais ca ne me plaisait vraiment plis et maintenant de retour depuis 2 mois j’arrive pas a refaire surface ici ca me manque trop….

    Je me demande tout de meme car à la dernière de ma vie j’espère encore toucher ma retraite et j’ai pas envie de bosser jusque 80piges… du coup par chance la j’étais comptabilisé sur mes trismestres mais si je repars je suis pas sur… j’ai encore NZ et Canada (et peut etre d’autres à dispo) d’un aitre cote je voudrais bien sécurisé un peu de patrimoine pour etre tranquille plus tard aussi ou pouvoir avoir « une réserve » à transmettre à ma future potentielle descendance comment vous voyez les choses vis à vis de ça? J’espere que vous reussirez à me conforter dans mes envies de repartir

    Bon courage dans votre trip

  • Lauriane dit :

    Comme tu dis, au final plus je vieillis plus je décale la limite, à 30 ans on est pas si vieux, à 40 ans non plus et même à 50 ans il est encore possible de faire une infinité de choses ! En plus on se connaît mieux que jamais et c’est le meilleur moyen d’apprécier ses voyages 🙂

  • C’est marrant, nous aussi on est super vieux (30 et 31 ans) et ça fait un petit moment qu’on hésite à voyager pour toujours 😀 (au passage, c’est la première fois qu’on passe ici, on a le même thème WordPress ^^)

  • Anne dit :

    Bravo pour votre témoignage ! Je partage tout à fait votre point de vue ! J’ai vécu 10ans en Irlande et à 36 ans j’ai tout plaqué pour voyager pendant 1an1/2 puis maintenant m’installer à Malte ou je suis depuis 1an. Tout ça toute seule.
    J’ai déjà la bougeotte !
    Ha oui j’ai beaucoup entendu « tu as de la chance », ça m’énerveeeeeee!! Les gens ne se rendent pas compte que cela demande aussi des sacrifices, une prise de risque (est ce que je retrouverai du boulot?), Et laisser tous mes amis derrière pour recommencer à zéro.
    Mais je ne changerais ma décision pour rien au monde.
    Bonne aventure à vous !

  • Greau dit :

    Salut! Super article que nous partageons a 100%!!!nous aurions pu l écrire au mot près!! Je vais avoir 33 en avril et apres 2 ans d’oz et quelques mois d asie, nous repartons le mois prochain pour l amerique du sud… vive le voyage!! Peut etre a un de ses jours sur la route!

  • Reculeau kentin dit :

    Salut, super article. Je pense qu’il ‘y a pas d’âge, l’important c’est de se rendre compte un moment dans sa vie que l’on passe à côté. J’ai 31 ans et je pars au mois d’octobre pour 11mois auteurs du monde. J’ai une situation très stable et un petite fille de 6 ans qui m’encourage mais qui ne m’accompagnera pas ce coup là car elle restera avec sa mère ( nous sommes séparé). Je pars sans soucis, je rend mon appartement et je vend tous mes biens. Et bien, je peux vous dire que je me sens bien dans mes baskets et j’ai hâte. L’âge n’a rien à voir et il n’y a aucune excuse valable pour ne pas essayer de réaliser ses rêves et comprendre la « vrai » vie. Biz a vous, vous êtes top

    • afnews dit :

      Merci Kentin pour ce message! tu as bien raison de profiter de ta vie et de ne penser qu’à toi, ça n’empêche pas d’aimer ses enfants bonne continuation à toi dans la réalisation de tes rêves!

  • Bravo tout est dit ! Tu as merveilleusement bien résumé ce qui trotte dans ma tête … À croire que tu es venue lire dans les pensées … À 28 ans je continue de vadrouiller un peu partout et je ne compte pas m’arrêter sous prétexte que la société impose des pseudos codes de normalité …
    Bref, article tres bien écrit !

  • Caro dit :

    Merci beaucoup pour ton article! 🙂 Ça fait plaisir de lire que je ne suis pas seule face à ce genre de prise de décision. J’ai 30 ans aussi et il me reste peu de temps (jusque mai) pour décider de prendre un visa WH pour l’Australie. 😉 Je souhaite quitter mon emploi mais je n’ai pas envie de démissionner et de perdre mes droits. Je dois quitter mon emploi au plus vite car ça ne va plus du tout. J’ai l’impression vraiment d’être à un tournant de ma vie! Cela fait 6 mois que je retourne la question dans ma tête. Partir? Pas partir? J’ai peur de me lancer seule et de partir seule, c’est bête je sais… 😉 J’ai pensé aussi partir 3 mois avec un visa touristique juste pour faire une « coupure ». Je suis encore en pleine réflexion! 🙂

    • afnews dit :

      Merci caro! C’est normal de douter, et j’avoue que mon départ j’en avais envie depuis longtemps mais il a été facilité parce que j’avais quelqu’un avec qui partager ça. J’ai aussi gardé mon job (dispo) « au cas ou »… Je viens demander de prolonger de 3 ans de plus, même si je sais que je ne reviendrais pas. C’est toujours une sécurité. Si tu te pose autant de questions depuis tout ce temps, c’est que tu es presque prête ! Fait ta demande de visa avant tes 31 ans, tu auras un an pour rentrer sur le territoire après ça, ça te laisse le temps de voir venir ! 😉 Bon courage

    • Eryia dit :

      Salut !

      Je te réponds car je me retrouve dans ton commentaire 😉

      En mars 2016, je suis partie 1 mois seule NZ ! J’avais vraiment très peur avant de partir et les gens, souvent sans le faire exprès, ont le chic pour te refiler leur peur et te faire trop réfléchir…
      Au final c’était génial ! C’était comme je le pensais, et se fut une super expérience 🙂

      Quand je suis rentrée en France, ça a éte horrible…j’avais déjà du mal avec mes collègues et le retour m’a fait encore plus ouvrir les yeux sur le mal-être que j’avais au travail. Quelques mois plus tard, j’ai quitté mon job pour un autre…qui n’a pas fonctionné. Je me retrouvais au chomage au bout d’une semaine 🙁
      Finalement j’ai retrouvé rapidement un autre emploi, un CDD d’un an, avec des collègues super sympa et après je prends mon WHV et je me tire en Australie !

      Pour ton job demande une rupture conventionnelle, tu auras des droits pour le chomage.
      C’est une très bonne idée de partir toute seule 3 mois (ou moins, ou plus, comme tu le sens) pour te faire une première expérience et un premier ressenti !
      Ça ne fait pas parti de la culture française de voyager seule. J’ai croisé un nombre incroyable d’allemandes qui étaient seules ! Dont une de tout juste 18 ans 😉
      Je ne parle pas très bien anglais et j’ai toujours réussi à me faire comprendre.
      Sinon il y aura toujours quelqu’un pour te dire des bêtises avec oui mais t’es une fille…ou même pour juger ton voyage et même sur place…bref ils sont bêtes ceux là.

      Écoute toi et pars si tu en as envie et oui je pense bien que c’est le cas 🙂

      Bonne continuation à toi !

      • afnews dit :

        Merci Eryia pour ton retour. Tous les patrons n’acceptent pas la rupture conventionnelle mais sache que les droits au chômage s’ouvre 4 mois après une démission donc ça te laisse le temps d’aller voir du pays et de revenir!

  • Anne-Sophie dit :

    Bon et bien tout est dit… j’aurais pu écrire le même article mot pour mot tant ce que tu dis correspond à mon état d’esprit du moment!!
    Pour nous le départ c’est cette année, on tient encore le coup au milieu de nos vies de bureau car on voit la lumière au bout du « tunnel » 🙂 on est conscient que c’est grâce à cette vie de bureau qu’on va pouvoir réaliser notre rêve de changer de vie, mais on réalise aussi que finalement, le moule de la vie « normale », ce n’est pas pour nous, tout simplement ! Merci pour cet article!

    • afnews dit :

      Merci à toi tu as raison c’est aussi grâce à mon boulot que j’ai pu économiser et enfin partir… Bon courage le bout du tunnel n’est plus loin! Profitez des proches un maximum et après.. enjoy your new life !

  • Karambiri dit :

    Bonjour,

    Je crois que le choix dépend surtout des moyens financiers car tout quittés et partir , il faut de l’argent pour voyager, manger et se loger dans le pays ou la ville de destination.

    • afnews dit :

      Effectivement il faut de l’argent mais au final pas tant que ça.. On crois toujours que partir coûte très cher car on a en tête un certain critère de voyage, mais voyager dans le sous ça existé aussi et c’est parfois les voyages les plus épanouissants… bénévolats, échanges de service, couchsurfing, vizeat, stop… pleins de moyens existent pour voyager et rencontrer les locaux sans se saigner…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WordPress spam bloqué par CleanTalk.