Carnets de VoyageSingapour

– Mésaventures en voyage : Journée de la loose à Singapour

Qui n’a jamais vécu de mésaventures en voyage ? Ces petits traquas qui peuvent pourrir un voyage mais qui peuvent aussi le rendre bien plus intéressant et enrichissant ? Certainement pas moi !

Ça fait des histoires en plus à raconter, non ?! Alors laisse-nous te parler de notre dernière journée à Singapour…

Mésaventures en voyage

Je suis connue comme étant plutôt poissarde, surtout quand on pense à mes deux mains gauches, mais ça fait toujours quelque chose de plus à raconter ! 

Bien souvent quand je rentre de voyage la première question qu’on me pose c’est pas ” Alors c’était bien ?”. Mais plutôt “Alors il t’est arrivé quoi cette fois ?!“.

Le pire, c’est que souvent quand ça commence, je sais que ma journée complète pourra être une suite de mésaventures. Comme si un farceur avait décidé que cette journée ne serait pas la mienne ! Eh oui, quand je fais quelque chose je ne le fais pas à moitié ! Heureusement, la plupart du temps cela se termine bien et au final les mésaventures en voyage, ça fait de bons souvenirs à raconter !

Notre séjour à Singapour n’aura pas dérogé à la règle ! Nous avons assez mal vécu notre dernière journée… Nous l’avons nommée : LA JOURNÉE DE LA LOOSE !

Mais en vrai c’était quand même une super journée ! 😉

Voici notre histoire


Journée de la loose à Singapour


Un malaise pour bien commencer…


La journée avait mal commencé… Une belle insomnie grâce à nos charmants co-roomates de l’auberge. Le décalage horaire et le manque de sommeil commencent à se faire sentir. Moins de 3h de sommeil chacun, l’agacement commence à s’accentuer. On le sait bien, rien de bon n’arrive quand on est trop fatigué…

Mais nous n’avons pas le choix, aujourd’hui on quitte Singapour, et il faut refaire les sacs. Nous quittons donc l’auberge avec nos backpacks sur le dos. Et comme tous les jours à  Singapour à cette période, il fait très beau donc très très très chaud !

La fatigue mélangée à la chaleur et au poids du sac (oui notre sac est un peu lourd, on part quand même vivre à l’autre bout du monde !), auront eu raison de moi.

À peine arrivée dans le métro c’est le malaise vagal. Me voilà affalée par terre, les jambes en l’air et une furieuse envie de vomir… Ça ne m’était jamais arrivé avant ! Mon homme, ce Warrior, se retrouve a porter nos deux backpacks en plus de son sac photo, soit près de 60 kg.

Visiter Singapour en 3 jours

On arrive finalement tant bien que mal chez nos amis Seb et Marion pour déposer nos affaires. Heureusement l’ascenseur fonctionne, car ils sont au 29ème étage ! Le bonheur : une petite douche pour remettre les idées en place (et autant dire que celle de ce matin n’a servi à rien…).

On poursuit notre journée tranquillement avec Marion et Seb, sous une chaleur de plomb. Direction Orchard Road puis Chinatown. 

⇢ Retrouve ici notre article Visiter Singapour en 3 jours

Le midi au restaurant, on a pas mal parlé de la poisse légendaire de ma famille (se casser une jambe le 1er jour des vacances c’est vraiment pas de bol ! Ou s’ouvrir le crâne en ouvrant la porte de sa voiture… Y’en a tellement que même moi je ne me souviens pas de tout !), on n’aurait sûrement pas du !

La journée passe finalement très vite, sans autre accroche. Nous prenons l’avion le soir pour Auckland avec une escale à Kuala Lumpur. Deuxième étape de notre voyage.

Qui a dit qu’on était pressés ?! 


On retourne chez eux en fin de journée pour récupérer nos affaires que nous avions laissées pour la journée. Notre plan : prendre le métro pour se rendre à l’aéroport, moins cher, même si un peu plus long (environ 40min).

Mais ça, c’était sans compter sur le fait que la porte de leur appartement avait à priori décidé de refuser de s’ouvrir…

On essaie chacun son tour, mais rien n’y fait. La clé refuse de tourner… On finit même par se demander si on ne s’est pas trompés d’étage… mais ça aurait été trop beau !

Tous les scénarios nous sont alors venus en tête, on était maintenant sûrs de louper notre vol… 1ère escale, on n’est même pas arrivés à destination qu’il nous arrive déjà de louper notre avion… On serait superstitieux on y aurait vu un signe, mais heureusement on ne l’est pas ! Et puis, c’est pas comme si on avait toutes nos affaires chez eux, nos deux backpacks, autant dire toute notre vie ! 

On contacte alors un serrurier. Il mettra plus d’une heure à arriver… Sans parler du mal qu’il a eu pour ouvrir la porte pour finalement défoncer la serrure… NON nous ne sommes pas pressés ! 

Heureusement on avait prévu large, mais du coup on n’a plus le temps de prendre le métro. Ce sera donc taxi pour 28$, tant pis pour les économies, on le veut cet avion !! (Une pensée pour Marion et Seb, qui eux, en auront eu pour bien plus cher et qu’on a finalement quittés dans la précipitation…).

Heureusement nous sommes tombés sur un taxi au top. Il n’a pas beaucoup parlé, il était concentré sur la route. Ayant bien compris l’urgence de la situation, si on n’a pas loupé notre vol c’est en partie grâce à sa réactivité ! Merci Monsieur le taxi ! 🙂

Visiter Singapour en 3 jours

 Non,  je ne connais pas ce pays…


Nous arrivons finalement juste à l’heure à l’aéroport pour notre enregistrement. Quel soulagement…

Mais la journée n’est pas finie… Je t’avais prévenu !

Nous nous sommes donc rendus au guichet pour enregistrer notre billet pour Auckland via Kuala Lumpur. Malheureusement l’hôtesse n’a pas voulu valider notre enregistrement…

La cause ? Quand tu te rends en Nouvelle-Zélande en visa touriste, tu dois montrer une preuve de sortie du territoire avant les 3 mois de validité du visa. 

Le problème ? Ni elle, ni sa collègue ne connaissaient notre destination de sortie du territoire…

Nouvelle-Calédonie ? Désolée, je ne connais pas ! Mais c’est dans quel pays ? Désolée, mais vous pouvez pas rentrer en Nouvelle-Zélande si vous ne prouvez pas que vous en sortez… Je ne peux pas faire l’enregistrement je ne trouve pas ce pays… (Tout ça dans un anglais plus qu’approximatif avec notre compréhension de l’époque, plus que limitée…)

Euh… c’est une blague ? Heureusement, elle a fini par trouver le fameux pays (plus de 20 minutes de recherches WTF ?!),  et enfin valider notre billet ! Et nous avons enfin pu prendre ce satané vol !

Ah non attend ! 

Désolé, mais je ne peux pas enregistrer votre sac à dos avec le trépied attaché sur le côté, il faut l’entourer avec du film plastique

Ok pas de soucis, où est-ce que je peux faire ça ? Ça aurait été trop simple que ce soit dans le même terminal que celui de notre enregistrement… Au lieu de ça, il nous a fallu prendre le métro pour aller 2 terminaux plus loin, et au pas de course s’il vous plait !!

C’est un peu essoufflés et le cœur battant à cent à l’heure qu’on s’installe finalement dans notre avion, à peine 2 minutes avant la fermeture des portes !

Je peux retourner dans l’avion s’il-vous-plait ?


Le vol se passera finalement sans encombre. Nous arrivons à Kuala Lumpur à 22h, où nous avons une escale jusqu’à 8h le lendemain matin. 

Nous décidons de sortir de l’aéroport pour visiter la ville en nocturne, histoire de passer le temps. On veut voir les Petronas Tower, de nuit ça doit être trop beau !

On se rend donc au passage de douane, car nous n’avons pas besoin de visa particulier pour la Malaisie. Ce n’est qu’une fois arrivés devant le monsieur pas très souriant des douanes, que Francis se rend compte qu’il n’a pas son passeport… Chacun pensant que l’autre l’avait… 

Et là, c’est le drame, on vient à peine de commencer notre voyage, et on perd déjà un de nos passeport, en plus dans un aéroport Malaisien…

Retour à la zone de débarquement, on retourne sur nos pas

Aucun signe du passeport, à priori il n’est pas tombé par terre, et personne pour le moment ne l’a rapporté aux objets perdus…

Pas facile d’expliquer en anglais (dans un anglais plus qu’approximatif !) à un malaisien qui parle anglais comme une vache espagnole, qu’on veut retourner dans l’avion, pour chercher un passeport, qu’on n’est pas sûrs de retrouver, et qu’on sait bien que c’est interdit… 

Francis se voit finalement escorté par des gros bras, direction le tarmac en VIP pour fouiller l’avion ! Finalement le passeport était bien dans l’avion, il était à ma place (non ce n’est pas de ma faute !), il avait glissé entre le dossier et le siège. Même en faisant le ménage (ça prouve à quel point il est bien fait !) les hôtesse l’avaient loupé. 

Gros soulagement !! Plus de peur que de mal, mais finalement on restera dans l’aéroport pour la nuit. C’est fini pour les mésaventures pour aujourd’hui !

Malheureusement nos backpacks sont en transit comme nous, et nous n’y avons pas accès. Et comme nous étions à la bourre pour le vol, nous sommes en petite tenue adaptée à la canicule de Singapour et non pas aux 18ºC de clim dans l’aéroport…

Plus que 10h à attendre… Ou comment bien commencer ses vacances avec une crève carabinée ! Mais heureusement, la journée est enfin terminée !

Je t’avais prévenu, on ne fait pas les choses à moitié ! 

Et toi, tu as déjà des expériences malheureuses, des mésaventures en voyage à nous raconter ?

N’hésite pas à épingler, partager et commenter cet article s’il t’a plut ! 😉

mésaventure en voyage


N’oublie pas de voyager couvert et profite de 5% de réduction sur ton assurance Chapka*.

Prolonge le plaisir, abonne-toi au blog et rejoins-nous sur les réseaux sociaux

FacebookTwitter, Instagram et Pinterest


© Les images et textes ne sont pas libres de droits. Tous droits réservés à AF News

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

6 Comments

Leave a Reply

WordPress spam bloqué par CleanTalk.