Non classé

Itw # Partons se les geler au Canada

Aujourd’hui nous inaugurons une nouvelle rubrique de notre blog : Chroniques d’expatriés pour parler de l’expatriation, ses bons et ses mauvais cotés. Pour cette première, nous t’amenons au Canada en passant pour le Portugal et le Brésil ! Pas moyen de s’y rendre nous même pour le moment, alors nous avons interrogé Jenzinha du blog My Globe Story. De quoi nous faire relativiser le froid de canard que nous avons en ce moment ici (il fait 20°C tout de même, c’est froid!!).

  1. Pouvez-vous vous présenter ?

Jennyfer (aka Jenzinha sur la blogosphère), 30 ans, je suis née à Auch dans le sud-ouest de la France, et ai ensuite grandi à Angers, le grand nord pour moi 😉 , où j’ai fait une grosse partie de ma scolarité et ai fait mes études de pharmacie et marketing.

  1. Où vivez vous actuellement ?

J’habite à Montréal au Canada depuis bientôt 6 mois, mais j’en pars dans quelques jours pour démarrer une nouvelle aventure (et oui, encore !).

  1. Qu’est-ce qui vous a motivé à vous expatrier ?

Je crois que depuis toute petite, même si visiblement personne ne me voyait partir bien loin des miens, j’avais cette envie de découverte et d’aventure. Celle-ci s’est affinée avec le temps, et j’ai simplement fait en sorte que cela soit possible, ce qui a demandé pas mal de patience. C’est finalement au travers d’un VIE (Volontariat International en Entreprise) que j’ai pu partir pour ma première expatriation dans un grand labo pharmaceutique au Brésil, et le reste s’est enchaîné, soit pour moi, soit pour mon mari. Après le Brésil, nous avons vécu au Portugal, où c’était lui qui avait décroché un VIE à son tour, ce qui nous a permis d’ensuite venir ici au Canada.

Ubatub

  1. Pourquoi avoir choisi ce pays et pas un autre ?

Simple question d’opportunité 🙂

  1. Comment s’est passé l’intégration ici ? Quelles sont les démarches à suivre ?

En terme d’intégration, pas vraiment de problèmes. Les canadiens sont particulièrement accueillants, ce qui facilite la tâche !  Faut-il encore ne pas arriver avec ses gros sabots en se croyant en terrain conquis juste parce que le Québec est francophone et surpeuplé de français…

Côté démarches, je suis mal placée pour en parler car nous n’avons rien eu à faire – ou presque – du fait que cette expatriation soit un peu particulière : il s’agit plutôt d’un déplacement professionnel de longue durée pour mon mari (et moi j’ai suivi pour découvrir), ce qui fait que nous n’avons pas le droit de rester sur le territoire plus longtemps que ce qu’un touriste pourrait (soit 6 mois maxi), sauf si nous engageons une demande de visa nous y autorisant. Mais finalement, l’aventure québécoise va s’arrêter là.

  1. Avez vous déjà vécu dans d’autre pays avant ça ?

De 2011 à 2013, nous vivions au Brésil – à São Paulo, puis de 2013 à fin 2014, au Portugal, dans un village proche de Lisbonne et de la plage 🙂

Obidos et Lisbonne

  1. Citez 3 choses que vous aimez de votre pays d’adoption.

Je vais me permettre de faire une réponse un peu plus longue qu’attendue, pour la bonne et simple raison que je me sens un peu adoptée dans chaque pays où je vais m’installer 🙂

Pour le Canada

  • P1020020la gentillesse des habitants (à condition de se montrer respectueux envers eux… logique)
  • la faune digne des histoires pour enfants : marmottes, écureuils, raton-laveurs, cerfs, etc
  • la vie culturelle : il y a tout le temps quelque chose à faire ! Il semblerait que ce soit propre à Montréal, mais c’est de la folie… et abordable, voire gratuit parfois !

Pour le Portugal

  • Bacalhau com natas

    Bacalhau com natas

    la proximité de la plage où qu’on soit dans le pays ++++++++ (en manque ? moi ? du touuuuuut!)

  • le climat +++++++++++ (…) : des étés dignes de ce nom, des hivers plutôt doux (Noël et premier de l’an au balcon en short et débardeur, moi je dis ouiiiiiii!)

  • la nourriture trop bonne, super copieuse, et pas chère ! Parfait pour la gloutonne que je suis…

Pour le Brésil : Ayant eu un véritable coup de coeur pour ce géant d’Amérique latine, j’avoue que ça va être compliqué de me limiter à 3 choses ! Mais je vais faire un effort 🙂

  • l’optimisme des brésiliens à toute épreuve : et ce qui est génial, c’est que c’est contagieux, et que lorsqu’on vit dans le pays depuis un moment, on finit par devenir pareil !

  • Ibirapuera parc 060le côté multiculturel partout et tout le temps : une richesse incroyable pour le pays et pour ceux qui ont la chance de venir y vivre un peu 

  • la nature : une végétation luxuriante avec des fleurs tout droit venues d’une autre galaxie, de belles plages, des beaux paysages, des animaux adorables (je suis tombée amoureuse des mignons toucans !)…

  1. Citez 3 choses qui vous manquent ici.

  • La mentalité latine : même si nous les français sommes les moins latins de tous les latins, on a quand-même ce côté latino à toujours vouloir contourner les règles (et à pouvoir!). Non pas que je cherche à frauder ou autre, mais des fois, certaines règles au Canada sont un peu tirées par les cheveux, mais t’as jamais moyen de discuter. 

  • Le côté pet-friendly de la France : bon, ok, c’est un aspect qui peut paraître bien secondaire pour certains, mais ça ne l’est pas pour moi ! J’ai adopté ma chienne au Portugal, et elle nous a suivis ici au canada, avec un passage en France très rapide entre les deux. Au cours de ce passage, nous avons halluciné de voir à quel point la France est pet-friendly ! Nous avons pu aller quasiment partout avec notre chienne, boutiques, restos, hôtels, etc… alors certes, c’est une petite chienne, mais quand-même… Ici, même si beaucoup de familles ont pourtant un chien chez eux, on ne peut pas faire grand-chose avec eux… 

  • Les produits laitiers bons et pas chers !!!!!!! C’est en vivant à l’étranger qu’on se rend compte que c’est un luxe de manger des yaourts et du fromage… 

  1. Quelles sont les spécialités culinaires locales ? Et quelles sont vos préférées ?

La « gastronomie » locale est plutôt très calquée sur celle des États-Unis, donc autant dire que ce n’est pas la joie… LA spécialité québécoise par excellence, c’est la poutine. Rien à voir avec le président russe… Ce sont des frites avec du fromage et une sauce brune, mais ça a tellement de succès qu’on trouve une multitude de déclinaisons ! C’est… particulier ! Ça manque un peu de légumes pour moi mais quand il fait -30 dehors (oui oui, ça arrive assez régulièrement pendant les 6 longs mois d’hiver…), ça se mange bien….

P1130449

Il y a quand-même d’autres petits trucs sympas, comme les bagels, très consommés le week-end autour d’un brunch entre amis ou en famille. On en trouve garnis avec à peu près tout et n’importe quoi, mon petit préféré étant celui au saumon-philadelphia.

Et bien sûr, l’incontournable sirop d’érable, qu’on a le droit de mettre à peu près partout !

  1. Avez vous découvert des choses que vous ne connaissiez pas avant ?

La chose que j’ai vraiment découverte au niveau de la nature, c’est l’hiver !!!! J’en ai vécu pourtant, des hivers que je qualifiais déjà de trop froids pour moi… Tous ces hivers passés en France avant 2011… Ouais, bah je regrette d’avoir dit que c’était froid ! 😉 Ici, j’ai passé 2 mois entiers où les températures descendaient parfois jusqu’à -30 (-40 en ressenti…), et ne passaient jamais en positif, et là, ouais, j’ai vraiment eu froid… Même bien habillée avec des équipements locaux, pas moyen de rester plus longtemps que 20-30 minutes dehors… Pas moyen de prendre des photos parce que pour ça, t’es obligée d’enlever un gant, et si tu fais ça, en 10 secondes ton doigt il est gelé…. Grosse frustration quand on aime bien immortaliser certains paysages !!!! J’admire tous ces gens qui arrivent sans mal à passer les hivers… pour ma part, j’ai besoin de pouvoir vivre à l’extérieur !

Autre chose que j’ai découverte : les aurores boréales 😀 J’ai eu la chance d’en voir une belle, bien que rapide, du côté de Québec city… superbe !

J’ai particulièrement aimé ma rencontre avec les animaux d’ici : écureuils et ratons-laveurs, qui sont curieux (sous réserve que je n’aie pas ma chienne près de moi!!), marmotte, qui s’en tape complètement que je sois à côté d’elle… Et surtout, les chiens de traineau…. Je crois d’ailleurs que ma balade en traîneau tiré par des huskies restera la meilleure expérience de ces 6 mois, même s’il faisait -40 ce jour-là !!

P1000585

  1. Y’a t-il des choses qui vous ont marquées dans la culture de ce pays ?

Malgré la longueur de l’hiver, les gens n’ont pas l’air déprimé ! Alors qu’un mois de grisaille froide en France cause de graves dépressions… ça fait bizarre !

L’autre chose, c’est le côté ultra rigide… La règle, c’est la règle, tu discutes pas. Les canadiens ont beau être super gentils, tu respectes la règle. Et si tu ne le fais pas, t’as même moyen d’être dénoncé ! Hum hum… Quand je promène ma chienne et qu’elle fait ses besoins, je sens que plusieurs regards sont tournés vers moi dans l’attente de voir si je ramasse bien chaque morceau…

  1. Qu’en est-il du coût de la vie ?

Aïe, j’ai mal à mon portefeuille ! Tout est cher… vraiment. À part peut-être la vie culturelle qui est abordable (d’ailleurs, Montréal compte le plus grand nombre de festivals gratuits pendant l’été), le reste est excessif… Alors peut-être aussi que ma vision est déformée car j’arrive directement du Portugal, mais je ne crois pas… Je me souviens quand-même de ce que je dépensais en courses en France, et ça n’a rien à voir. La santé, les transports, les loyers, la téléphonie, etc…. Les salaires semblent suivre pour une majorité de personnes, mais il y a aussi beaucoup de misère, dont on ne parle que trop peu je trouve.

  1. Auriez-vous des conseils à donner aux personnes qui souhaiteraient venir en voyage ou pour s’installer ?

Mon conseil principal serait de ne SURTOUT PAS ARRIVER AU MILIEU DE L HIVER !!!! Sauf si tu es un grand fanatique des températures autour de -30…

Ensuite, même si le français est parlé partout au Québec, il ne faut pas oublier qu’on arrive sur une terre qui n’est pas la nôtre, nous restons des étrangers… Trop de français ici arrivent comme s’ils étaient en terrain conquis. Ça marche pas ici, ça (nulle part, en fait !).

Et enfin, compte tenu du coût de la vie, ne pas arriver en étant déjà à sec avant de venir !

  1. Donnez à nos lecteurs 3 lieux incontournables et/ou les 3 plus beaux endroits à ne surtout pas manquer.

  • Le Vieux Montréal : j’habite tout près, et j’adore….

  • Québec City, et son vieux centre surtout, un lieu digne de Disney en hiver ! Sans oublier ses environs, notamment l’île d’Orléans, au bord du Saint Laurent glacé…

Château-Frontenac – Québec City

  • Les chutes du Niagara : alors, certes, ce ne sont pas les chutes les plus impressionnantes que j’ai vues dans ma vie (la palme d’or revenant aux chutes d’Iguaçu au Brésil!), mais ça vaut le détour quand-même… Oui, c’est touristique ; oui, la ville en elle-même est un mini Las Vegas ; mais ces chutes restent spectaculaires tant le débit d’eau y est énorme… 

  1. Pour finir, quelles sont les 3 choses principales que nous pouvons retenir de ce pays ?

  • Attention, fait froiiiiiiiid !  

  • Attention, c’est cheeeeer !

  • Mais c’est beaaaaau et dépaysant 😉 

  1. Pour en savoir plus :

Mon blog : http://myglobestory.com

Ma page facebook : https://www.facebook.com/myglobestory

Mon Instagram : jenny_jenzinha

Merci à Jennifer d’avoir répondu à nos questions !


© Les textes et photos ne sont pas libres de droits. Tous droits réservés à Jenzinha

3 Comments

Leave a Reply

WordPress spam bloqué par CleanTalk.