Tu te souviens sûrement que nous sommes allés à Bali en avril dernier. 

À chaque fois qu’on raconte nos voyages et qu’on dit qu’on est allé à Bali, on voit les yeux de nos interlocuteurs s’illuminer. « Oh Bali ! La chance, ça devait être génial ! »

Euh, en fait… Non pas du tout, on a détesté ! 

S’attaquer à Bali c’est osé ! Les amoureux de Bali risquent de ne pas apprécier et de crier au scandale… Avant que tu ne t’emballes, et que tu me dises pourquoi toi tu as adoré, je vais t’expliquer pourquoi moi je n’ai pas aimé Bali. Ne vois aucune vérité ou jugement dans les propos que tu vas lire ici. Cet article n’est, encore une fois, que le reflet de mon ressenti et de mon expérience personnelle. 

Tous ceux qui pensent se sentir jugés parce qu’ils sont fan de Bali et qu’ils n’acceptent pas qu’on puisse avoir un point de vue différent, je leur dirais de passer leur chemin. Toi qui nous suis, tu commences à nous connaître ! Sur ce blog, pas de langue de bois, on prend le parti de te dire tout, même ce qui ne fait pas forcément rêver…

Contrairement à ce que certains pourraient penser, nous avons eu le temps de nous faire une plutôt bonne idée de Bali. Nous y sommes restés un mois entier, nous ne sommes pas restés qu’aux endroits touristiques et nous avons essayé de rencontrer des personnes différentes.

Pendant ce mois de vadrouille, on a eu le temps de se faire notre propre opinion et cette fois, je crois qu’elle ne changera pas… Oui, j’ai vraiment pas aimé Bali.

Bon ok, mais pourquoi alors !?

je n'ai pas aimé Bali

Pourquoi je n’ai pas aimé Bali

Ce qu’il faut savoir, c’est qu’au départ, on n’a jamais été attiré par cette destination.

On a entendu tellement de fois le mot « Bali » dans la bouche des voyageurs qu’on a rencontrés ou avec qui on a discuté, on a vu passer tellement d’articles parlant de Bali, qu’on avait un peu l’impression d’avoir raté notre vie de voyageur à n’y avoir jamais mis les pieds. Pire, à ne pas avoir envie d’y aller !! Ça semble tellement être LA destination à ne pas manquer…

Il se trouve qu’à la fin de notre working holiday visa en Australie, il nous fallait sortir du territoire pour pouvoir y revenir. Le tout sans dépenser trop d’argent pour pouvoir profiter de la suite de notre aventure Australienne. 

Il faut dire que Bali est la destination privilégiée des Australiens, car les vols depuis l’Australie sont vraiment pas chers. Et puis c’était l’occasion pour Francis de revoir un ami d’enfance qui vivait là-bas depuis quelques mois…

Et comme on dit : « il n’y a que les cons qui ne changent pas d’avis » !

C’est comme ça qu’on a commencé à s’intéresser à ce qu’on pourrait bien faire là-bas. Au point d’être finalement séduits d’avance et d’avoir envie de s’y rendre au plus vite ! 

Pour tout te dire, au départ on voulait même y rester deux mois pour avoir le temps de tout découvrir : la culture, les paysages, la nourriture, l’histoire, tout… 

Quelle déception quand l’hôtesse au départ de Cairns nous a forcés à prendre un billet de sortie  au bout d’un mois et ça, une heure avant d’embarquer… Etant français, nous pouvons rester deux mois, mais l’immigration Indonésienne impose que nous ayons un billet de sortie au plus tard un mois après être entré sur le territoire. La demande de prolongation du visa se faisant à l’arrivée en Indonésie… Mais ça on ne le savait pas !

Tu t'envoles bientôt pour Bali ? Télécharge vite ton guide complet

Le harcèlement

L’avion est en phase d’atterrissage. On entend presque déjà les chauffeurs de taxis qui essaient de nous vendre leur course pour trois fois le prix normal, à celui qui criera le plus fort ! Nous ne sommes même pas encore sortis de la zone de débarquement, qu’on se fait déjà attraper par le bras « Viens dans mon taxi ». Non, c’est bon, laisse-moi atterrir stp !

Le harcèlement est constant à Bali. C’est normal tu me diras, c’est comme ça qu’ils font tourner leur business… Certains commerçants ont effectivement plus de tact que d’autres.

Tout le séjour se déroule comme ça, au marché, dans la rue : « taxi ? taxi ? taxi ? » et ça même alors qu’on est en train de garer notre scooter. « Euh t’as pas vu que j’avais un scooter, je m’en fous de ton taxis !! »

Ce harcèlement est désagréable au plus haut point. Non seulement il est constant et de plus en plus fréquents, mais au vu de leurs réactions quand on répond non, ça nous force à ne pas répondre. Mieux vaut ne pas répondre plutôt que de se faire insulter dans une langue qui n’est pas la nôtre… 

Au marché par exemple, grand mal m’a pris de regarder la beauté des produits artisanaux sans compter acheter quoi que ce soit ! Tu regardes, tu achètes ! Et si tu commences à négocier, il est hors de questions de faire marche arrière, même si tu sais que t’es en train de te faire arnaquer à sec !

Plus que le harcèlement en lui-même, c’est la réaction qu’il provoque que je ne supporte pas…  Quand on me parle, je réponds et je suis très mal à l’aise avec cette forme de mépris, mais ils ne te laissent pas le choix.  

Pourtant, la seule chose que je demande, c’est qu’on me laisse tranquille, surtout pendant mes vacances !

bali

La corruption et le vol

Il ne faut pas se voiler la face, la corruption est monnaie courante à Bali. Elle est présente partout et sous toutes ses formes.

Heureusement, on ne l’a pas vécu nous-même, mais on n’entendait parler que de ça. Nos amis vivants sur place, ont d’ailleurs dû payer des bakchichs à plusieurs reprises. On est d’accord, la corruption c’est le lot de tous les pays pauvres. Sauf que voilà Bali est l’île la plus riche de toute l’Indonésie !

Nombreux sont les touristes qui s’en foutent de payer pour des délits mineurs, ou juste parce qu’on leur demande, sous prétexte que ce n’est pas cher… Malheureusement c’est à cause de comportement comme ça que ça dégénère…

Tu te fais arrêter pour non port du casque en scooter (oui aucun des locaux n’en portent et ne se font pas arrêter et alors ?), pas de soucis, un petit billet et tu repars sans problème. Pour certaines ballades, il est obligatoire de payer et d’avoir un guide. Pas par sécurité non, juste pour filer ton pognon à la mafia locale.

Le premier conseil qu’on a reçu en arrivant, était de ne retirer du liquide que dans les banques avec agent de sécurité, car une mafia hackerait les comptes en banque. Ce n’est pas une légende ! Pendant ce séjour on a vu beaucoup de personnes se plaindre sur Facebook de s’être fait vider le compte, on a même rencontré des Canadiens à qui c’était arrivé… 5 000$ en moins sur leur compte du jour au lendemain…

Tu me diras, autant aller dans un bureau de change dans ce cas ! Hé bien non, car ils ont aussi leurs petites magouilles pour dérober tranquillement des centaines de dollars à chaque change, sans que tu ne t’aperçoives de rien sur le moment. C’est aussi arrivé à des amis… 200$ de perdus…

La mafia des taxis doit être une des mafias les mieux rodée de l’île. Une famille de touriste s’est faite agressée par des taxis en colère, car ils avaient osé prendre un bémo (bus local) au lieu d’un taxis. La société de taxis blue bird qui est la moins chère et la plus réglo, est même interdite de séjour à Ubud, pour ne pas faire de concurrence déloyale aux autres taxis. Un autre touriste s’est vu menacer à l’arme blanche, car le gars refusait de payer plus cher que prévu à l’arrivée à l’aéroport…

D’ailleurs, il nous est arrivée une histoire pas mal aussi. On a voulu réserver un Uber pour aller à l’aéroport pour 70 000 roupies. Jusque là tout va bien. Le mec nous appelle pour avoir l’adresse exacte, puis me dit « ok, on fait sans l’application, ça fera 200 000 RP» Euh non, c’est marqué 70 000 RP sur l’application, ce sont les tarifs en vigueur ! « OK, 400 000 alors »… WTF !!!

Heureusement il nous a suffit d’annuler cette réservation et d’en commander un autre. Une des très rares personnes agréables qu’on ait rencontré à Bali et qui n’ait pas voulu nous arnaquer !

Découverte de Bali

Pas « Cheap » du tout !

On est d’accord Bali c’est pas cher. Mais par contre ce n’est pas la destination la moins chère pour voyager ! 

Ok, faut avouer qu’il n’y a pas grand-chose de cher quand on y regarde de plus près. Mais on est quand même loin des 10$ par jour pour vivre en Asie dont j’ai toujours entendu parler.

Le problème c’est surtout que TOUT est payant. Pisser, se garer, se balader, regarder une cascade (où le tarif change selon ta nationalité), demander sa route, prendre une photo, …

Pour ce qui est des repas, ça coûte effectivement moins cher de manger au resto que de faire ses courses. Mais heureusement qu’il y a les warungs (buibuis locaux), car dans les restaurants, la facture s’élève très vite ! Surtout si tu veux manger à ta faim, car les quantités ne sont souvent pas énormes. Mais bon, manger du riz/tofu trois fois par jour dans les warungs ça va un moment !

Ajoutes à cela la location du scooter pour 5$ par jour, l’essence (qui pour le coup est vraiment pas chère), le logement et on arrive, avec surprise, à des dépenses journalières plus élevées que ce qu’on avait en Australie. Alors certes, le logement est souvent peu cher pour un ratio qualité/prix intéressant. Mais pour nous, backpackers, qui voyageons à bas prix, ce n’est pas forcément interessant. J’ai souvent été dans des auberges tout aussi bien et moins chères quand je faisais mon tour d’Europe…

Découverte de Bali

La circulation et la pollution

La circulation à Bali… Enfin quelque chose qui au final s’est avéré mieux que ce que j’avais entendu dire ! Enfin si on peut dire ça !

Conduire un scooter à Bali n’est pas si dangereux que ça. Il suffit simplement de se mettre dans un état de concentration ultra égoïste, où tu ne fais attention qu’à toi, comme ça tu pourras éviter tout obstacle. 

Si quelqu’un a un accident ne t’en préoccupes pas. Klaxonne tout le temps, mais ne fais pas attention si tu entends d’autres klaxons. Si tu rentres dans quelqu’un, c’est pas grave, de toutes façons il continuera sa route, ça arrive tout le temps. Le code de la route ? Ben c’est à celui qui passera le premier ! Le port du casque est normalement obligatoire, les locaux n’en portent pas, ça ne veut pas dire que tu dois faire pareil.

Voilà, tu es arrivé, sain et sauf.

Ah, si jamais t’as une petite envie de marcher, même pour aller chez le voisin, souviens toi que tu peux prendre le scooter 😉 A feignant, feignant et demi !

Sache qu’à Bali il n’y a qu’une seule règle : un piéton a toujours raison, un scooter a raison face à une voiture, mais un touriste a toujours tord !

Quand on visite Bali en voiture on ne s’en rend pas forcément compte, mais quand on est en scooter on comprend pourquoi ils portent tous un masque. On a fini par faire pareil tant c’est irrespirable une fois dans la circulation…

je n'ai pas aimé Bali

Sale et anti écolo

En ce qui concerne l’écologie à Bali, il y a tout à faire. On passe sur la pollution routière dont on a déjà parlé plus haut.

Oui je sais, ceux qui ont voyagé dans d’autres pays d’Asie me diront que la pollution à Bali ce n’est rien en comparaison et ils n’auraient pas forcément tord. 

Ce qui dénote à Bali, c’est le contraste entre ce qu’on te promet et la réalité. C’est désolant de voir que derrière des hôtels de luxe bien propres et bien rangés, on peut trouver une déchèterie à ciel ouvert, loin du regard du touriste écolo bobo satisfait.

Bali se dit écolo et le repère des vegans, yogistes et zéro déchets… Franchement y’a qua voir l’état des rivières et des bords de plages pour savoir que c’est loin d’être le cas. Les locaux n’ont aucune notion d’écologie et jettent tout n’importe où sans y voir de problème.

Découverte de Bali

Des plages loin d’être paradisiaques

Tiens, parlons-en des plages ! Soit disant Bali est connu pour ses plages et son surf. 

Alors oui, il y a beaucoup de surfeurs à Bali, mais attention à toi si tu débutes, les locaux ne te feront pas de cadeaux. C’est même marqué sur leur T-shirt qu’ils arborent fièrement : « Respect the locals ». S’il y a une bonne vague elle ne sera pas pour toi, il faudra attendre la suivante en espérant qu’un autre local ne la prenne pas celle là aussi ! 🙂 

Je l’avoue, on a peut-être une vision déformée du fait qu’on vive en Nouvelle-Calédonie et qu’on vienne de passer un an et demi en Australie… Mais je suis désolée, même en France tu trouveras des plages plus sympas qu’à Bali. Et au moins tu seras sûr que tu peux te baigner en toute sécurité, car ce ne sera pas pollué ! 

J’avoue que les plages du sud de la péninsule de Bukit sont très belles. Mais il est quasiment impossible de se baigner en toute sécurité du fait des courants très forts.

Nous ne sommes malheureusement pas allés à Amed, vu qu’on ne plonge pas, mais il parait que les fonds marins sont magnifiques. Enfin ça, c’est surtout grâce aux statues car pour le reste, les coraux et les poissons sont bien plus nombreux et en meilleur état dans de nombreux autres pays ! Bon ok, on est peut-être de mauvaise fois sur ce coup là 😉

Pour ce qui est des paysages, c’est la même chose. Il est vrai que quand on regarde les photos on se dit que Bali est magnifique. J’avoue qu’il y a de nombreuses magnifiques cascades, les rizières sont magnifiques et les temples splendides. Mais pour le reste… Pas de quoi en faire toute une histoire.

je n'ai pas aimé Bali

Un tourisme de masse

« Ouais mais c’est parce que tu t’es pas éloigné des coins touristiques ! »

Bah si en fait, on a bien essayé de s’éloigner des coins touristiques, mais au final c’est pareil partout ! Et on était à Bali en avril, soit, pas durant la période touristique a évité de juin à aout.

On nous avait promis qu’Ubud serait parfait pour nous : esprit yoga, détendu, végétarien, écolo. Euh… En fait c’est l’image qu’ils veulent bien lui donner. Un effet de mode qui a dénaturé cette ville qui fut un temps, je veux bien le croire, devait être un berceau de détente et d’échappatoire au stress de Kuta et Denpasar. Mais ça n’est plus du tout le cas… Même les locaux le disent.

On nous a également dit d’aller dans le nord pour éviter le tourisme. À Lovina, on avait à peine passé le panneau d’entrée de la ville depuis trois mètres qu’on était déjà suivi par deux mecs en scooter. C’est tout juste s’ils ne me tenaient pas le guidon, pour me proposer un hôtel, une sortie ou n’importe quoi… 

La vraie détente, loin de ce tourisme de masse, on l’a trouvé dans les montagnes du centre, mais bon au prix des logements dans le coin, tu n’y restes pas une semaine ! Mais le meilleur moment de notre séjour c’était à Nusa Lembongan, loin de l’agitation et du stress de Bali.

Le pire dans tout ça, c’est que tout le monde est d’accord pour dire que c’est la faute du touriste, enfin, surtout du « connard d’Australien ». Il est certain que les touristes ont leurs tords. D’ailleurs aucun d’eux ne se met dans le même panier que les autres, mais je crois bien que l’île entière joue de ce tourisme. 

Quand on appâte le touriste avec des billets d’avion à prix très faible, de la bière à des prix imbattables (la Bintang est d’ailleurs l’emblème de Bali. De la bière… que les locaux ne consomment pas plus que ça… Ça en dit long…), la fête à tout va, la prostitution (ne le nions pas, elle existe malheureusement..) et les villas « de luxe » pour une bouchée de pain, bah on ne peut pas vraiment se plaindre du touriste. 

Plus de 5 millions de touristes par an à Bali, mais ça ne suffit pas, le gouvernement fait tout pour atteindre les 7 millions pour l’année prochaine… Le tourisme de masse a dénaturé l’esprit même de Bali et ça n’ira pas en s’arrangeant…

Bali : Conseils aux voyageurs

Et les balinais dans tout ça ?

Alors oui, on a rencontré des balinais très gentils et souriants, mais ils peuvent se compter sur les doigts d’une main… On a même été invité à une cérémonie où finalement on n’a pas pu aller, mais en un mois sur l’île ça n’est arrivé que très rarement.

Le balinais, surtout quand il bosse dans le secteur du tourisme, est loin d’être agréable. Tout ce qui l’intéresse c’est l’argent qu’il pourra te soutirer. 

Au fin fond de la campagne de Nusa Penida, on a rencontré une famille avec un enfant de moins d’un an qui savait à peine marcher et parler. Il nous a dit deux mots : « Hello » (ça c’était trop mignon !) et « Monney ». 

On a même appris des mots de Bahasa balinais pour pouvoir engager la conversation et par signe de respect, mais ça ne leur faisait ni chaud ni froid…

Quand tu t’arrêtes pour demander ta route, attend-toi à ce qu’on te demande de l’argent en retour… Un péage sauvage au milieu d’une route, prendre une photo,… Rien n’est gratuit à Bali.

C’est normal, c’est souvent comme ça qu’ils gagnent leur vie, mais au final, toutes ces sollicitations et ce racket permanent t’amène à ne plus vouloir adresser la parole à quiconque…

Bali : Conseils aux voyageurs

Bref, tu l’auras compris, on n’a pas vraiment eu le coup de coeur pour Bali. Que ce soit pour ces paysage et ses habitants, Bali ne nous aura pas conquis. La culture Balinaise est riche et très interessante, mais le business qu’il se joue autour, nous en a écoeuré…

Au final à Bali, on a eu le droit à très peu de sourires, peu de contact avec les locaux contrairement à nos attentes et on compte les personnes aimables, qu’on a pu rencontrer, sur les doigts de la main…

Notre seule échappatoire on l’a trouvé à Nusa Lembongan… Mais ça, c’est une autre histoire 🙂

Alors oui, je sais, faire un article pour dire que je n’ai pas aimé Bali, c’est un peu se mettre tout le monde à dos, mais on a toujours à coeur de dire ce qu’on pense… D’ailleurs, n’hésite pas à commenter cet article pour me donner ton point de vue, car même si on n’a pas aimé, on comprend tout à fait pourquoi certains adorent ! ☺

Tu as aimé cet article ? n’hésite pas à l’épingler et à le partager ☺

je n'ai pas aimé Bali

N’oublie pas de voyager couvert, profite de 5% de réduction sur ton assurance Chapka*.

chapka assurance

Prolonge le plaisir, abonne-toi au blog et rejoins-nous sur les réseaux sociaux 

FacebookTwitter, Instagram et Pinterest

© Les textes et photos ne sont pas libres de droits. Tous droits réservés à AF News.

⏤ Rejoins nous sur Instagram ! ⏤

Join the discussion 34 Comments

  • Voyageur dit :

    Bonjour,
    Je rentre de Bali et je ne peux que confirmer tout ce qui est écrit dans l’article d’Afnews…c’est même selon moi en-dessous de la réalité (pour les étrangers en tout cas).
    Bien entendu il y aura toujours des néophytes du voyage pour rétorquer qu’on exagère et des bobos (généralement écolos) pour trouver des circonstances atténuantes.
    Bref même si ailleurs dans la région ce n’est pas non plus le paradis, Bali est bien évidemment à fuir…

    • afnews dit :

      Salut voyageur, merci pour ton retour tu as l’air encore plus dégoûté de Bali que nous ! Nous ne sommes pas bobos et pourtant écolos, mais je ne trouverai jamais de circonstances atténuantes À ce qui se passe là-bas…

  • Sarah dit :

    D’accord a 200% ! Je devais rentrer de Bali le 27 septembre, j’ai pris un billet pour me sauver au plus vite hier … je n’ai pas « pas aimer » j’ai detesté! C’etait bel et bien du harcelemsnt , tu commandes un grab ; 150.000 roupies … le gars t’ecris pour te dire qu’il fera pas la course en dessous dd 350.000 ! Incroyable , en plus d’etre des voleurs se sont des escros… sans parle de la saleté. On a trouve une blatte vivante dans un burger , dans un resto note a 4,8 sur Tripadvisor … sauve qui peu! J’attendais tellement ce voyage, finalement je suis en Malaisie … ou je passe de vrai vacances.

    • afnews dit :

      Hello Sarah, désolée que ton séjour ce soit aussi mal passé… Malheureusement Bali est pour moi une destination sur-côtée… Profite bien de la Malaisie, moi pour le coup j’avais beaucoup apprécié ! 🙂

  • Dan dit :

    Nous sommes encore un jour à Bali et en effet, il faut un bakchich pour tout, comme dans bcq de pays pauvres, les gens essaient de gagner de l’argent.. Mais tu as ce phénomène même à Paris avec des mandiants. Et les ordures, tu retrouves la même chose dans les pays pauvres.. Panama par exemple.

    il ne faut pas passer à côté de la tradition, des théâtres, de toute l’histoire de la religion.. De la mentalité très famille. Des plats épicés délicieux (peut être difficile pour quelqu’un qui n’a pas l’habitude), du sourire des gens, les paysans et des rizières magnifiques. Tu as remarquer comment les balinais tiennent leurs cuillères ? Tu sais que bcq mange avec les doigts ? Il y a des petits robinets partout.. 😉 Les gens sont très paisible, cool, une autre mentalité. Moi j’ai bcq aimé

    Ils y a plusieurs manières de visiter un pays.. Et un pays à plusieurs facettes.

    • afnews dit :

      Hello Dan ! Je refais régulièrement une introspection concernant mon ressenti à Bali.
      Effectivement, il y a quand même de très belles choses à Bali. On a rencontré des personnes très gentilles, heureusement qu’ils conservent leurs traditions, leur relations familiales…mais en globalité, le reste gâche tout…
      Je ne dis pas qu’il n’y a que Bali dans ce cas, mais à la différence d’autres destinations, Bali est une destination très mise en avant pour son côté détente, et écologie… Ce qui est totalement faux…
      Heureusement que chacun voyage et ressenti ses voyages à sa manière 😉

  • Je vis à Bali depuis peu de temps. Je suis d’accord avec vous sur pas mal de points. Par contre une phrase comme : “Le balinais, surtout quand il bosse dans le secteur du tourisme, est loin d’être agréable. Tout ce qui l’intéresse c’est l’argent qu’il pourra te soutirer ” ça me fait bondir…

    • afnews dit :

      Bonjour, C’est peut-être une phrase un peu généraliste, je comprend qu’elle te fasse bondir, mais c’est vraiment le ressenti que nous avons eu là-bas… un ressenti partagé par de nombreuses personnes que nous avons croisées depuis..

  • tredan dit :

    bonjour
    nous revenons de bali, et je suis dans l ensemble d’accord avec vous, mais pas sur tout
    bali :oui c’est tres, trop, touristique.mais je trouve qu ils ont su conserver et préserver leur tradition et leur mode de vie.pour ma part j ai trouve les balinais souriants et adorables.nous avons eu quelques vrais échanges intéressants et vraiment chouettes.
    Pour ce qui est d l écologie, tout à fait d’accord, il n y a aucune notion écologie.ils jettent leurs ordures partout, sur la plage, dans la mer, dans les rizières…
    mais il y a des paysages somptueux, surtout les rizieres et les montagnes, à vous couper le souffle
    les bords de mer ne sont par contre pas si paradisiaque que cela
    je dirais que j ai aime les paysages, les balinais et leur culture, riche et interessante
    la nourriture est franchement bonne (sauf les fruits, qui n ont pas de goût)
    Par contre des villes tels q’ubud ou kuta… m ont horripile: c’est un enclos a touriste qui ne represente pas du tout bali
    je n ai pas aime le manque de silence, effectivement difficile de bien dormir là bas; la circulation; la nuit qui tombe à 18H, et le manque de centre ville(mis à part dans les villes touristiques, sinon nous n’avons vu que des routes principales, bordees de warungs et echoppes)

    nous gardons de tres beaux souvenirs de là bas, mais effectivement nous ne partageons pas l engouement grandissant pour cette ile
    a faire rapidement pour ceux qui le souhaite, avant que l ile n’explose de touristes…

    • afnews dit :

      Merci pour ce retour,
      Je suis aussi d’accord avec toi, mais pour ce qui est des paysages, ils sont souvent gâchés par les déchets, et sur côtés en comparaison de tout ce qu’on peut voir dans le monde.
      Heureusement que malgré tout ça les balinais arrivent à conserver leur culture et leurs traditions !
      Pour ce qui est de la nourriture, je ne peux pas vraiment dire, mais c’était pas compliqué de trouver où manger en tant que végétariens, et souvent très bon effectivement !
      Une île qui se perd sous le poids des millions de touristes qui ne cessent d’augmenter chaque année…

  • BLACK dit :

    Nous avons séjourné à Bali en aout et septembre 2018 et nous avons beaucoup, beaucoup aimé ! Nous avons clairement évité les villes touristiques comme Kuta, Seminiak … Nous avons passé quelques jours à Canggu, Ubud et Amed puis les îles de Lembongan et Gili Air. Pour notre part, nous n’avons pas vécu ce harcèlement, certes nous avons été sollicités mais à aucun moment cela n’a pu être exaspérant. Et puis, nous avons fait de très belles rencontres ! Un de nos plus fort souvenir restera l’ascension en pleine nuit du volcan le Mont Batur, une vue époustouflante du lever de soleil sur le Mont Agung et au loin le Mont Rinjani, le volcan de Lombok. Nous étions en osmose avec notre guide qui a prolongé l’excursion avec le tour du cratère et une descente plus longue que la normale et qui ne nous a pas demandé plus d’argent ! Nous avions lu qu’il existait une “mafia” au pied du volcan, peut être mais nous n’avons pas vu cela. En ce qui nous concerne, c’est notre hote à Ubud qui nous a organisé ce trek. Il nous a conduit en pleine nuit, nous a présenté au jeune homme qui nous servirait de guide et a attendu notre retour pour nous ramener à Ubud avec quelques arrêts au gré de nos envies sur le chemin du retour. C’était bien plus agréable que de passer par une agence de voyage et moins couteux. Nous avons laissé discrètement l’équivalent de 20euros à notre guide, ce qui était peu pour nous mais beaucoup pour lui car bien sur, nous imaginons bien que celui-ci n’avait pas reçu le salaire mérité…Nous sommes toujours en contact avec lui, il nous a meme invité á son mariage ! A préciser aussi qu’à Amed, pas de vendeur de rues, de harcèlement quelconque, au contraire, des locaux qui vivent paisiblement sans compter sur le tourisme et pas de circulation délirante, Amed est vraiment paisible. Nous avons adoré Lembongan mais si vous voulez de belles plages, il faut vous rendre à Gili ! Pour faire la fete, Gili Trawagan et si vous cherchez, comme nous, la sérénité, Gili Air. Pas de police, pas de corruption, pas de grand complexe, pas de voitures ou scooters, juste une eau transparente, des fonds marins magnifiques, une douceur de vivre, des touristes tranquilles et des locaux adorables qui ne vous sollicitent jamais mais sont à votre écoute si besoin. Pour info, l’ile se trouve en face de Lombok et est musulmane. Pour ce qui est de la saleté, nous ne pouvons pas le nier mais bien moindre dans les endroits moins fréquentés. Cependant, il en est de même dans tous les pays pauvres…Nous retournerons en Indonesie en 2019, quelques jours à Bali pour revoir notre guide et désormais ami puis nous partons visiter d’autres îles.

    • afnews dit :

      Bonjour, et merci pour ce retour. Ravie d’apprendre que certains séjours se passent bien ! Pour ce qui est de la mafia au volcan, vous ne l’avez surement pas vue vu que vous aviez déjà un guide, mais elle existe bel et bien… On n’a malheureusement pas eu le temps d’aller aux Gili, mais c’est ce qu’on avait entendu aussi. On a trouvé notre calme à Nusa Ceningan ! Il en faut pour tous les gouts aussi ! Profitez de votre séjour

  • Nous sommes à quelques jours de rentrer en France et on s’interroge sur le waouhhh autour de cette destination clairement survendu pour 20h de vol…. Bien mais sans plus pour les raisons évoquées dans l’article auxquelles j ajouterais le manque de calme. Entre les coqs, poules, chiens, cérémonies, scooter, même dans des hôtels dits de luxe dormir après 7h du matin relève de l’exploit !

    • afnews dit :

      J’avoue que pour moi ça n’a pas non plus été de tout repos… Je pense qu’il y a bien d’autres destinations qui mériteraient notre attention, mais Bali est très doué pour faire sa publicité autour du tourisme luxueux cheap qui attire toujours plus de monde, d’autant que de nombreux influences en font des éloges tous les jours.. On n’a pas aimé pour ça aussi, c’est survendu…

  • Marc dit :

    On vient tout juste de rentrer et on se reconnait totalement de cet article.

    Les derniers jours on avait hate de rentrer tellement on en avait marre des arnaques, de la pression constante, etc…
    Chaque matin on se demandait comment on allait se faire arnaquer… C’est usant.

    Pour en revenir aux balinais, tant que tu leurs donnes de l’argent (chauffeur, hotels, restaurant, etc…) ils sont très gentils, sinon… Bien sur ils ne doivent pas être tous comme ça, mais c’est la grande majorité je pense.

    Nous n’avons même pas été aux rizières de tegallalang quand on a vu qu’ils fallaient faire pleins de dons le long du chemin en + du ticket sinon ils te laissaient pas continuer…

    Bref, c’est la seule destination que j’ai regrettée pour le moment… Même si en Thailande, on est beaucoup sollicité par les tuk tuk notemment, c’était pas du tout la même ambiance. Si vous hésitez entre les 2 allez en Thailande ^^

    • afnews dit :

      Bonjour Marc, merci de ce retour, et désolée que votre séjour ne se soit pas passé au top… Depuis qu’on y est allés on rencontre beaucoup de personnes qui ont vécu la même chose que nous. Quelques uns ont adoré, mais n’étaient pas dans les mêmes conditions de voyage… À tegallalang on n’a rien payé du tout !! On a posé le scoot avant le péage et on est passé à pied et on a évité/envoyé chier tous ceux qui nous demandaient une donation. Le mieux : y être allé très tôt le matin pour le lever du soleil. Les boutiques n’étaient pas encore ouvertes et les « voleurs » pas encore là!
      En même temps ça nous blinde pour d’autres destinations ! Même après les souks de Marrakech je pense que ça peut pas être pire Bonne continuation

      • Nicolas Ravistre dit :

        Salut en effet les rizières sont gratuites d accès… on a nous a demandé de payer, mais on a vite compris comment fonctionnait bali.. et surtout la mafia local… ducoup quand la personne nous a demandé de l argent je me suis dessuite énervé, et rebrousser chemin pour trouver une autre entrée.. par la suite on a trouvé notre entrée et nous avons visité les rizières. On s est ensuite dirigé vers la sortie là où le “mafieux” était positionné, nous avons vu les touristes donnés de l argent. Nous avons alors dit “racket man, the enter le free!!!” Bien sûr le “mafieux” s est énervé disant qu il fallait qu On paye blablabla, il nous a suivit quasiment jusqu’au scooter, en nous disant qu il a appelé la police, je lui ai répondu “yes ! Call the police!!!” Tout en me dirigeant avec ma copine à notre scooter. Elle était en train de filmer toute la scène à ce moment là. Une fois sur le scooter nous sommes repassé devant lui et ma fait un geste voulant me jeter son talkiwalki..
        A la suite de ça, nous avons fait le lendemain le mont batur, et là nous avons vu tout le fonctionnement de la mafia balinaise.. à notre retour nous avons posé des questions piéges au chauffeurs.. et on en est sorti avec énormément de réponse..
        Bref si les touristes étaient plus réfléchit il n y aurait pas de mafia, etc… Seulement les 3/4 des touristes ne cherchent pas à comprendre le fonctionnement du pays et ne s aperçoivent pas de se faire racketer, en conclusion voilà pourquoi l image de bali reste belle…

        • afnews dit :

          On est d’accord, c’est bien le problèmes. Certains touristes ne réfléchissent pas aux conséquences de leurs actes. Ils pensent que leurs actions seules n’auront pas beaucoup de répercussion, mais faut pas oublié qu’il y a 7millions de touristes par an à Bali ! Payer plus cher sous prétexte que c’est Bali, n’arrangera pas les choses, et on est d’accord les influenceurs qui survendent cette destination n’arrangent absolument pas les choses…

  • Clémentine dit :

    Je suis ultra choquée par votre article :'( je me doutais que Bali était une île ultra touristique, mais je ne pensais pas que c’était à ce point. Quel dommage que l’authenticité ai complètement disparu. Et cette conscience écologique totalement absente ça me désole…
    Malgré tout, je pense que j’irai un jour, histoire de me faire ma propre idée, mais c’est vrai que ça ne me fait plus tant rêver qu’avant xD

    • afnews dit :

      En effet, cet article n’est que le reflet de notre expérience. Certaines personnes semblent encore apprécier Bali, à toi de te faire ta propre opinion, même si je pense que ça n’ira pas en s’arrangeant avec chaque année encore plus de touristes dont on fait partie… Je pense qu’on a été d’autant plus choqué par rapport à notre mode de vie minimaliste et écolo, qui au final contraste trop avec la vie luxueuse que les touristes et les instagrameurs essayent de vendre…Pour ma part, je n’arrive pas à fermer les yeux sur certaines choses…

  • Flow dit :

    Bonjour et merci pour cet article,

    J’ai visite Bali pendant une semaine et j’ai été en désaccord complet avec tout ce que j’avais pu lire avant : Ubud l’authentique, Bali paradisiaque…
    J’y étais fin mai 2018 et j’en reviens juste j’ai pu faire quelques jours à Ubud, le mont Batur, amed, nusa penida
    On sent le tourisme monter avec le vent en poupe, nusa est en train d’être détruit à une vitesse incroyable, les vendeurs ne négocient rien et sont limités désagréables à nusa penida, les taxis sur Bali sont en majeure partie infâme et escroquent, on l’a vécu et on est en train de réaliser un blog sur nos expérience.
    Mais notre expérience n’a pas non plus était aussi désagréable que la vôtre car on a adoré rencontrer les gens en Bemo, on a fait des centaines de km en Bemo : Kintamni – gyaniar -amalpura – amed
    Kusamba-gyaniar-ubud
    On a appris l’indonésien et les habitants étaient ravis d’échanger avec nous sur le peu de mots que nous connaissions
    Nous avons adorés les locaux qui ont une joie de vivre, une sympathie immense
    On a pu faire des trajets en scooter gratuits par 2 fois car on était coincés et sans hôtel pour la nuit, sans demande supplémentaire, on nous a proposer d’aller manger chez eux
    Mais on a aussi nager dans une mer polluée, était dans des lieux surbondes de touristes et ou les drones cassaient le silence attendu

    Bali est un contraste entre l’habitant qui voit quelqu’un arriver chez lui avec de l’argent que eux non pas et ça dénature leur vie. J’ai compris que cette île que certaines personnes n’avaient même pas conscience du monde en dehors de leur village, voir le sourire des enfants quand on leur lance un Selamate Pagui depuis un scooter c’est un souvenir mémorable mais il faut maintenant vraiment sortir de sentiers battus car Bali se dégrade selon moi à une vitesse impressionnante à cause du tourisme grandissant

    • afnews dit :

      Merci pour ce retour complet. Heureusement qu’on peut encore lire que certaines personnes y trouvent leur compte ! Le problème avec Bali c’est que ça change très vite, des personnes qu’ils l’ont aimé il y a 3 ans la détesterait peut-être aujourd’hui… Nous avions aussi appris quelques mots de bahasa mais ça ne nous a pas ouvert de portes contrairement à vous. Le tourisme de masse n’est jamais bon…

  • Farah dit :

    Salut, je viens de rentrer il y’a 2 jours de 3 semaines en Indonesie. Nous avons visiter une partie de Java, Ubud et Seminyak à Bali, Gili Air et le pays Toraja à Sulawesi. Et je dois dire que Bali est l’ile que j’ai la moins apprécié. Beaucoup trop touristiques et comme tu dis tout est payant! Même la nature, comme les cascades!!! Mais en tout cas l’Indonesie est pour moi dans le top 3 de mes plus beaux voyages et j’ai bien l’intention d’y retourner pour visiter d’autres îles. En tout cas ton article m’a conforter dans mon impression un peu négative sur Bali.

    • afnews dit :

      Merci pour ton retour, c’est sûr que nous retournerons un jour en Indonésie, mais à priori pas à Bali, même si on ne se ferme aucunes portes en règle générale. Beaucoup des retours que j’ai eu sur cet article vont dans ton sens, l’Indonésie c’est Top, mais pas Bali, qui à mon avis n’est absolument pas représentative de l’Indonésie.

  • HelloKitty dit :

    J’ai ressenti exactement la même chose, d’autant que je suis aussi passé sur Lembongan après, et que c’était vraiment chouette là-bas ! ça m’avait fait moins cet effet la première fois que j’y étais allé, mais je crois que c’était parce qu’il y avait pas encore autant de touristes (les chinois sont là en troupe maintenant!)
    j’ai encore ce mauvais souvenir du temple oû ils te forcent à sortir par le labyrinthique marché pour touriste au lieu de la sortie directe… Sans parlé de la plantation de café ou ils te font goûter du café en POUDRE !!!!! Horrible… Cela faisait des années que je n’avais pas fait de tour guidé, et je crois que ce sera bien la dernière.

    • afnews dit :

      C’est sur qu’on se rend encore plus compte de tout ça quand on va ensuite sur Lembongan ! Il faut dire que chaque année il y a quelques milliers de touriste en plus, et le gouvernement fait tout pour en avoir chaque année encore plus, au détriment de l’authenticité de l’île et de ses habitants… Ah ce temple et son labyrinthe pour touristes, m’en parle pas !!! juste devant nous des touristes locaux sont sortis directement, on les suivait de près, mais on s’est fait engueler quand on a voulu sortir aussi par là ! les types ils rigolent pas !!! ça te donne encore moins envie d’acheter au final, c’est très con ! Pour ce qui est des tours guidés… c’est une catastrophe ! Bref, pas les meilleurs souvenirs de voyage !

  • Pierre dit :

    Je ne suis pas allé à Bali mais juste en Indonésie, principalement sur Java, et j’avoue que j’ai eu le même ressenti, cette sensation de harcèlement permanent et cette déception concernant les plages… je ne serais pas aussi catégorique cependant sur les plages mais c’est vrai qu’est c’est sale, soit on ne peut pas s’y baigner, soit les deux :/
    Concernant les locaux cependant j’ai eu la chance d’en trouver des sympas, certains ne parlant parfois pas un mot d’anglais, mais il est vrai que pour cela il faut s’éloigner des quartiers touristiques et mettre de coté ses apprehensions (notamment lorsqu’on t’offre des boissons étranges… bon dans mon cas c’était du thé mais je ne sais pas d’où sortait l’eau : P). Toujours est il que pour le moment je vais éviter un peu le coin, j’y reviendrais peut-être un jour…
    Merci pour cet article courageux
    Bons voyages!

    • afnews dit :

      Merci Pierre. Nous ne connaissons malheureusement que Bali… On s’est dit la même chose, on ne se ferme pas la porte, on reviendra surement un jour, mais on se laisse un peu de temps.

  • Dvl dit :

    Bonjour, merci pour cet article qui nous rassure car avec mon copain nous avons le même ressenti suite à un séjour de 12 jours à Bali ! Peut être qu’il y a 10 ans l’île était paradisiaque, mais je pense qu’aujourd’hui les choses ont bien changé avec entre autres le tourisme de masse.

    • afnews dit :

      Oui je pense que l’île a beaucoup changée, c’est d’ailleurs ce que disent les gens qui y vivent…C’est dommage que l’île ait perdue son authenticité au profit du tourisme de masse…

  • Tout à fait d’accord avec ton ressenti global sur Bali.
    Nous n’avons pas trop aimé non plus avec ma copine pour à peu près les mêmes raisons que toi (mafia des taxis, harcèlement, volonté d’arnaquer, l’impression d’avoir le mot banque écrit sur la tête, tout est payant, la pollution, les plages pas sensationnelles …).
    Néanmoins dans certaines parties de l’île c’est plus calme comme du côté de Munduk dans les montagnes. Idem sur les îles de Nusa Lembongan et Penida. Tu as presque du courage d’être resté 1 mois sur Bali ! Au passage, je viens d’écrire un article sur la région de Munduk. Très ressourçant comme région !

    • afnews dit :

      Merci de ton retour ! On a effectivement beaucoup aimé Munduk même si on y a eu trop froid !! lol On a soufflé pendant 3 jour sur Nusa, ça fait du bien de voir que certaines îles restent authentiques. On y est resté un mois car on avait des amis, on a un peu squatté a canggu où ils vivaient c’était pas trop mal 🙂

  • Ça fait du bien de ne pas toujours lire sur la « Merveilleuse Bali paradisiaque ». J’y ai passé 2 mois (mai-juin) et bien que j’y ai passé de bons moments (qui étaient surtout liés au contexte, un peu au lieu, et beaucoup au timing), Bali est plutôt loin dans ma liste de coups de coeur.

    Par contre, c’est peut-être parce qu’on voyage slow avec des enfants, j’y ai trouvé plus de douceur que vous dans le contact avec les commerçants (mais faut l’avouer, avec enfants, ça change bien des choses dans les interactions sociales sur place…). Ubud et toute la péninsule m’ont semblé « overratted », malgré un petit « crush » sur Sanur (encore une fois, il y a beaucoup de contexte là-dedans).

    L’île, comme plusieurs autres endroits visités, a effectivement beaucoup de difficulté avec la gestion des déchets, et son statut d’île n’aide pas, et le tourisme de masse non plus.

    Bref, je n’ai pas détesté Bali (mais ça a pris quelques semaines avant d’y trouver plus de charme qu’au départ), j’ai aimé, mais sans plus. Et ça, c’est un petit sacrilège à avouer semble-t-il 😛

    Je pense que j’aurais plus apprécié si ça avait été dans mes premières destinations… On avait bien failli y aller quand on était en Australie, mais la popularité nous avait fait un peu reculer… finalement, peut-être l’aurais-je plus apprécié à cette époque qu’aujourd’hui (ça fait un bail!)? Peut-être.

    Vais-je y retourner? Ça m’étonnerait. Mais je ne ferme pas la porte, car ma vision et mon approche peuvent encore changer dans les prochaines années, sait-on jamais.

    • afnews dit :

      Merci pour ce retour.
      Bien sûr, cet article est a nuancé, il n’est fait que pour présenté les mauvais côtés, nous avons d’autres articles qui parlent de ce qu’on a aimé 🙂
      Nous avons aussi apprécié Bali pour certaines choses, et sûrement que nous l’aurions apprécié si nous voyagions différemment (c’est sûr que les enfants aident souvent dans les relations et la rencontre avec les locaux !).
      Nous ne nous fermons pas la porte non plus d’y retourner un jour, il n’y a que les cons qui ne changent pas d’avis 😉
      J’avoue avoir bien aimé Sanur aussi, beaucoup plus calme, mais on y est juste allé pour prendre le bateau pour Nusa qui pour le coup a été un coup de coeur !

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.