was successfully added to your cart.

Si tu lis cet article, c’est surement que comme beaucoup, tu as pris la décision de partir travailler en tant qu’infirmier/ère en Nouvelle-Calédonie. Et comme moi avant d’arriver ici, tu dois te poser tout un tas de questions.

Il n’est pas facile de trouver des réponses concernant le travail ici, c’est un petit pays bien mal connu, il y a de moins en moins de postes disponibles, et bien souvent c’est la loi du chacun pour soi.

Je ne conçois pas cette mentalité, chacun ayant droit à sa chance. Je vais donc essayer de répondre aux questions les plus courantes que tu te poses, et qui pourront t’aider dans l’organisation de ton expatriation. J’imagine que les démarches sont à peu près les même pour les aide-soignantes même si la demande est surement moins importante, il ne faut pas se décourager !

travailler en tant qu'infirmier en Nouvelle-Calédonie

Travailler en tant qu’infirmier en Nouvelle-Calédonie

EDIT Janvier 2016 :  Depuis Juin 2015 une nouvelle direction d’hôpital est en fonction, de nombreux changement qu’il est important de prendre en compte sont entrés en vigueur. (je vais mettre en italique les infos obsolètes et mettre en rouge les nouvelles infos)

Est-il facile de trouver du travail en Nouvelle-Calédonie ?

Contrairement aux rumeurs, l’école d’infirmière existe depuis longtemps ici (1969), mais elle ne couvrait pas suffisamment les besoins en personnel de santé. Depuis quelques années, le gouvernement Calédonien à prit le problème à la source en créant 2 sorties d’école par an, en Mars et en Novembre. Ce n’est plus le cas depuis l’année dernière car le besoin en personnel est de nouveau à la baisse.

L’emploi local est prioritaire sur les postes vacants, et il est difficile de trouver un poste durant les périodes de sortie d’école.

En revanche, les infirmières fraîchement diplômées d’ici ne sont pas spécialisées. Etre spécialisé et avoir de l’expérience est clairement un plus si tu veux te démarquer. Les services qui recrutent le plus sont d’ailleurs souvent les services spécialisés comme la réanimation, les soins intensifs, la néonatalogie, les urgences, et l’hémodialyse.

Si tu as plus de 3 ans d’expérience, tu pourras prétendre à un poste en libéral, ce qui est très recherché ici. Ne te méprend pas, la Nouvelle-Calédonie n’est pas un eldorado pour les infirmier(e)s…

Il faut savoir qu’il n’y a plus de CDI au CHT, uniquement des CDD renouvelables (les durées de CDD varient en fonction du remplacement à effectuer. Il arrive encore que des CDD de 6 mois soient proposés, mais c’est assez rare), si le poste n’est pas pourvu entre temps à l’emploi local. 

Les cliniques quant à elles fournissent encore quelques CDI qui se font de plus en plus rares. Pour prétendre à un CDI au CHT il faut passer un concours interne de la fonction territoriale de titularisation, autant te dire que c’est décourageant !

Autre solution, si vivre à Nouméa n’est pas t’as priorité, le CH Nord de Koumac recherche régulièrement du personnel.

Peut-on postuler de métropole ?

L’embauche ne se fait plus à distance pour les infirmières, sauf si tu as la chance d’obtenir un détachement territorial ce qui se fait de plus en plus rare.

Il est inutile de postuler sur des avis de vacance de poste depuis la métropole, il sont réservés aux agents fonctionnaires ou au personnel déjà en poste sur place.

De plus, ne te fais pas berner par une promesse d’embauche, cela n’existe plus dans notre métier, il y a une telle demande que c’est plutôt premier sur place, premier servi. Si tu obtiens une proposition d’emploi, celle-ci ne sera vraiment officielle que quand tu seras sur place.

Ne t’attends pas non plus à ce qu’on te propose de te payer le billet d’avion comme le fait parfois Mayotte ou d’autres collectivités.

Quelles sont les démarches ?

Juste avant d’arriver, tu peux envoyer un mail avec CV et lettre de motivation, à la DRH de l’hôpital à info @cht.nc. Je ne promet pas que tu auras une réponse, mais si les besoins sont forts, c’est possible que tu sois recontacté.

Une fois sur place, il faut démarcher les DRH et aller directement à la rencontre des cadres des services qui t’intéressent le plus en déposant tes CV et lettres de motivation. Ne pense pas que la DRH va te rappeler dans les semaines qui suivent ton dépôt de dossier, il faut persévérer et insister pour montrer que tu es motivé.

Il est important d’avoir avec soit les originaux des divers diplômes obtenus, y compris ton AFGSU qui sera validé dans ton service (même s’il est périmé, car il doit être refait tous les 4 ans), ainsi qu’un extrait de casier judiciaire de moins de 3 mois (la demande se fait sur internet, c’est assez rapide).

Une des premières démarches que tu auras à faire en arrivant, est d’aller enregistrer ton diplôme à la Direction des Affaires Sanitaires et Sociales.

DASS : 5, rue Galliéni B.P. N4 ­ 98851 Nouméa Cedex  

Tel : +687 24.37.00 – ­ Fax : +687 24.37.02 / E­mail : dass@gouv.nc

Combien de temps faut-il pour trouver un poste ?

Il n’y a pas de normes, cela dépend de nombreuses variables : de la période à laquelle tu arrives, du nombre de poste disponible à ce moment, de ton expérience, de ta motivation… Il est de plus en plus difficile de trouver des postes, l’objectif du CHT étant de 80 a 90% de locaux pour les années à venir.

Pour ma part, j’ai mis 15 jours pour trouver au mois de novembre 2014 alors qu’on m’avait confirmé que c’était complètement bouché, mais j’avais 6 ans d’expérience en réanimation néonatale, service dans lequel j’ai étais acceptée. J’ai été prise de suite en Octobre cette année, comme tous ceux qui ont postulé à cette époque dans les services spécialisé qui avaient de gros besoins.

Des amis ont mis une semaine en mars, d’autres un mois en Avril, certains repartent au bout de 6 mois sans avoir rien trouver. Le principal est de persévérer et de ne pas attendre bêtement que la DRH te rappelle.

Quel est le temps de travail ?

Les 39h sont d’actualité en Nouvelle-Calédonie. Les RTT n’existent pas, mais nous avons droit à des compensateurs pour les jours fériés.

Au CHT les bases horaires sont en 11h de jour et 13h de nuit. Les alternances jour/ nuit sont en fonction des organisations de service.

En clinique tu pourras travailler en 8h ou en 12h selon les services.

Expat en Nouvelle-Caledonie : ce qui change

Quel est le salaire ?

On est d’accord, c’est un peu mieux payé qu’en métropole, mais la vie est chère n’oublie pas ! Une infirmière sera mieux payée en clinique qu’au CHT, ce qui est à priori l’inverse pour les aides-soignantes.

Le salaire de base au CHT est de 300 000 CFP brut soit environ 260 000 CFP net (soit 2 180€) sans les primes. Il peut monter jusqu’à 300 000 CFP en faisant valoir ton ancienneté (reprise de 2 ans maximum même en tant que CDD). Pour cela, il est important de demander à ton employeur avant de partir en disponibilité, une attestation de contrat de date à date prouvant tes 2 ans d’ancienneté. Depuis Juin 2016 la reprise d’ancienneté n’existe plus, vous serez payé au salaire de base.  

Il en est de même pour les spécialités, pour les puéricultrices par exemple, la spécialité n’est plus prise en compte sur le salaire, à partir du moment ou le poste que tu vas remplacer est un poste d’IDE et non de PDE…(sachant que les postes de spécialités sont forcément pourvu à des titulaires en priorité.) Le brut pour une puéricultrice est de 330 000 CFP, je ne les connais pas pour les autres spécialités mais ça te donne un ordre d’idée. Heureusement, les cadres sont souvent conciliantes, et si le 1er contrat n’est pas de ta spécialité, elles s’arrangent souvent pour que le suivant le soit.

Quel est le niveau de vie pour une infirmière ?

Le niveau de vie en Nouvelle-Calédonie est très élevé, il l’est encore plus que celui de l’Australie.

Une infirmière gagne en moyenne 300 000 CFP sachant que le salaire minimum ici est de 130 000 CFP je dirais que oui une infirmière gagne bien sa vie, mais ce n’est pas le métier le mieux payé…

Après c’est comme tout, il faut savoir adapter ses dépenses à la vie locale.

Il faut compter en moyenne 100 000 CFP pour le loyer, un peu moins en colocation, ce qui fait environ un tiers du salaire, à cela s’ajoute l’alimentation. Sur ce point, on oublie ses habitudes métropolitaines pour les adapter à la vie insulaire où tout est beaucoup plus cher. Il faut savoir se priver de certaines choses pour pouvoir encore mieux profiter des activités et visites à faire sur place. Nous arrivions à nous en sortir à deux avec un seul salaire, à profiter et même mettre de coté, alors tu y arriveras aussi !

Où puis- je postuler ?

Centre hospitalier public

Depuis Janvier 2017 les centres hospitaliers de Nouméa ont été regroupé en un seul Médipôle : Médecine clinique, Chirurgie, Pôle mère-enfant, et maladies tropicales.

Médipôle de Koutio 110, boulevard Joseph-Wamytan – BP J5 – 98 849 Nouméa Cedex

Téléphone : 20.80.00 – Fax : 20.90.01 / Email : info@cht.nc

Le Médipôle de Koutio, dans la commune de Dumbéa regroupe en un seul endroit les activités des 3 sites anciens du CHT. Le centre de suite et de réadaptation à été le premier à déménager sur place en mai 2015 sur la colline en face du Médipôle. Les autres services ont suivi entre novembre 2016 et janvier 2017.

Le territoire comptait sept centres hospitaliers, répartis entre trois établissements publics :

1) Les 3 établissement du Centre hospitalier territorial (CHT) de Nouvelle-Calédonie, situés sur le Grand Nouméa. Ils sont gérés par la même DRH située à Gaston-Bourret maintenant située au Médipôle de Koutio

CHT Gaston-Bourret, dans le centre-ville de Nouméa : hospitalisation de jour, médecine, chirurgie…

CHT de Magenta, dans le quartier du même nom à Nouméa, 3km du centre ville, pôle « mère – enfant » du CHT : pédiatrie, gynécologie, obstétrique et maternité, quelques lits de court séjour, hospitalisation de jour et hémodialyse.

Centre Raoul Follereau, sur la presqu’île de Ducos : centre de long séjour.

2) L’établissement du Centre hospitalier spécialisé (CHS) Albert-Bousquet : dans le quartier de Nouville à Nouméa. C’est à la fois un centre de psychiatrie et de gériatrie. Plus dinfos par ici.

42, rue Eschembrenner – Nouville BP 120 98645 Nouméa CEDEX 

Tel : 24 36 36 – Fax : 27 12 68 / Email : direction@chs.n

3) Les 2 établissements du Centre hospitalier du Nord (CHN) :

CHN Paula Thavoavianon, à Koumac sur la côte ouest : court séjour en médecine, chirurgie, obstétrique et soins critiques,

Avenue Emile Frouin, BP 5 – 98 850 Koumac

Tel : +687 42.65.14 / Email : direction@chn.nc 

CHN Raymond-Doui Nébayes, à Poindimié sur la côte est : court séjour en médecine, chirurgie, obstétrique et soins critiques et soins de suites et de réadaptation en moyen séjour.

98822 Poindimié / Email : poindimie@chn.nc

Si tu as de l’expérience en hémodialyse, saches que c’est assez recherché par ici. 

3 structures prennent en charge le traitement et le suivi des insuffisants rénaux : une structure publique (Centre d’hémodialyse au CHT pour les hémodialyses), une structure privée (Clinique de la Baie des Citrons pour les hémodialyses) et une structure associative l’ATIR NC avec ses 9 Centres périphériques : Kaméré, Robinson, Paita, Thio, Poindimié, Koumac, Lifou, Maré ainsi qu’à Wallis depuis 1 an.

43, bvd Wamytan 98830 Dumbéa sur Mer
Tel : +687 28 25 38 / Email : DRH@atir.asso.nc

Cliniques privées

À ceci s’ajoutent trois cliniques privées, toutes à Nouméa dont la DRH commune se trouve à La clinique Magnin.

La Clinique Magnin, dans le quartier de la Vallée des Colons à Nouméa, la plus ancienne (1938) et plus importante clinique privée (médecine, chirurgie, obstétrique et soins critiques), elle fut la première maternité créée sur le Territoire, et reste encore aujourd’hui le deuxième lieu d’accouchement derrière le CHT de Magenta, et a également été le premier centre d’urgences et la première banque du sang (en 1952), elle occupe aujourd’hui le 1er rang des hôpitaux calédoniens en matière d’urologie.

1 rue du R.P Roman, Vallée des Colons – 98800 Nouméa

Tel : +687 24.62.00

La Clinique de la Baie des Citrons, dans le quartier du même nom, une SARL de groupement de médecins (médecine, chirurgie et soins critique), à deux pas de la plage.

5 impasse Fernand Legras, Baie des Citrons – 98800 Nouméa 

Téléphone : +687 26.18.66

La Polyclinique de l’Anse Vata, dans le quartier éponyme, héritier d’un hôpital militaire américain de la Seconde Guerre mondiale, surtout connu pour sa maternité (le 3e lieu d’accouchement du Territoire) (médecine, chirurgie et obstétrique), en face de la plage !

180 Route de l’Anse Vata – 98800 Nouméa 

Téléphone : +687 26.14.22

Centres médicaux-sociaux

Il existe des lits polyvalents de proximité dans 26 Centres médico-sociaux (CMS) dits « dispensaires » chargés de répondre aux besoins de la population dans le domaine curatif, de l’urgence et de la prévention, gérés par les Directions provinciales des affaires sanitaires et sociales (DPASS) et répartis en zone rurale (la « Brousse » et les Îles).

23 CMS secondaires et infirmeries prennent le relais dans le reste du Territoire :

Dans les Îles Loyauté, seule des trois Provinces à ne pas disposer de centres hospitaliers, les dispensaires peuvent jouer le rôle de relais de ces derniers et sont donc plus fournis en lits que ceux de la Grande Terre. Ils sont 5 : Wé et Chépénéhé à Lifou, Tadine et La Roche à Maré et Ouloup à Ouvéa. Ainsi que 15 CMS secondaires et infirmeries : à Hnacaom, Siloam, Hnathalo, Hnaeu, Wedrumel, Drueulu, Mu et Hmelek sur Lifou, à Wabao, Hnawayetch, Rawa et Pénélo sur Maré, à Mouli et St Joseph sur Ouvéa, et à Tiga.

Dans le Sud, 7 dispensaires (à Boulari au Mont-Dore, à Vao à l’île des Pins et dans les villages-centres de Païta, La Foa, Bourail, Thio et Yaté), et 6 CMS secondaires et infirmeries (à Dumbéa et Dumbéa Nord, à Plum et l’île Ouen au Mont-Dore, et à Unia et Goro à Yaté),

Dans le Nord, 15 dispensaires, soit un dans chaque village-centre de commune à l’exception de Koumac (qui dispose d’un hôpital) et de Pouembout (le village formant une agglomération quasi continue avec Koné), et 2 CMS secondaires et infirmeries (au village minier de Népoui à Poya et à la tribu de Bondé à Ouégoa). Ils sont gérés par la DASSPS Province Nord qui recrute les IDE via son service des ressources Humaines : dassps-srh@province-nord.nc.

Centres spécialisées

N’oublie pas qu’il y a aussi des maisons de retraite dont tu trouveras les coordonnées sur internet, la principale étant la Résidence Cordyline, accueil et Hébergement de personnes âgées de + de 60 ans, pôle Alzheimer et accueil de Jour

Il existe aussi des centres pour handicapés dont La Maison Gabriel Poedi pour les enfants handicapés

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

32, rue Eschembrenner – Nouville – 98 800, Nouméa 

Tel : +687 25.30.30 / Email : apehnc.mgp@mls.nc

et Le Foyer de vie Reznik

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

 8, rue Juliette Bernard – Nouville – 98800, Nouméa 

Téléphone : +687 26.95.90

Je pense avoir fait le tour de la question, mais n’hésite pas si tu as d’autres questions, ou des choses à ajouter. J’essaierai d’y répondre au mieux et compléterais cet article grâce à vous tous ! 

Edit Fevrier 2018 : J’ai essayé de mettre à jour cet article au mieux, mais même en étant sur place il m’est difficile de trouver les infos, alors n’hésite pas à me contacter pour me fournir toute info complémentaire ou toute correction dans ce qui est dit ! 

Tu penses à t'expatrier en Nouvelle-Calédonie ?

Rejoins la communauté

N’hésite pas non plus à épingler, commenter et partager cet article, ça fait toujours plaisir 😉

travailler en tant qu'infirmier en Nouvelle-Calédonie

Prolonge le plaisir, abonne-toi au blog et rejoins-nous sur les réseaux sociaux 

FacebookTwitter, Instagram et Pinterest

© Les textes et photos ne sont pas libres de droits. Tous droits réservés à AF News.

⏤ Rejoins nous sur Instagram ! ⏤

Join the discussion 109 Comments

  • Elia dit :

    Bonjour,
    merci beaucoup pour toutes ces précieuses informations !
    Vous avez contribué à me donner envie d’y aller et surtout à engranger pas mal d’informations
    pour pouvoir consolider ma décision !
    Je prends mon billet cette semaine pour septembre, aller-simple pour Nouméa, via Sydney !
    Même si vous m’avez pas mal éclairé, serait-il possible d’avoir quelques infos supplémentaires concernant le moyen de locomotion là-bas ?
    J’ai l’impression que la voiture est incontournable..
    Pareil, est-il possible de postuler par mail/téléphone de Nouméa, pour les provinces ?
    Merci encore !
    Bien amicalement
    Elia

    • afnews dit :

      Salut Elia, C’est un plaisir si on a pu t’aider à prendre ta décision 🙂
      Je ne vais pas te dire que la voiture est obligatoire ici, mais il me semble bien difficile de faire sans…
      Les réseau de cars sont en train de se développer, mais c’est encore très aléatoire et compliquer d’aller d’un point A a un point B sans perdre une journée ! Le stop marche pas mal sur les iles mais c’est plus compliqué en ville ou sur la grande terre. Pour ce qui est du scooter c’est érable en ville, mais impossible de prendre la voie rapide ou de sortir de Nouméa avec…
      Pour ce qui est de postuler par mail, c’est évidement possible, mais il ne faut pas hésiter à insister parfois.
      Bon courage pour ton projet et profites bien de tes derniers instants an famille 🙂
      Tata

      • Elia dit :

        Merci merci merci pour votre réponse :))) !!!
        (et désolée pour le retard de la mienne !)
        Billet pris pour Sydney , j’attends d’être sûre du temps que je vais passer à Sydney, 3/4 jours ou plus, et je prends mon billet Sydney-Nouméa !
        Je suis trop excitée^^!!!!
        Merci !!

        • afnews dit :

          Haha !! Contente d’apprendre que ton projet va se réaliser ! Profite de Sydney avant d’aller en Nc, une fois que tu seras sur place depuis la Calédo voyager coûte très cher !! Bonne continuation dans tes projets et contente d’avoir pu t’aider ! 🙂

  • Jérôme dit :

    Article très intéressant et bien documenté !

    Quelques infos complémentaires sur les rémunérations en libéral :
    L’idéal est de débuter en tant que remplaçant dans un cabinet : la rémunération est alors de l’ordre de 500.000 à 600.000 F par mois (4.200 à 5.000 euros par mois). Le remplaçant reverse en effet au cabinet un pourcentage important des actes qu’il facture : 30%, et parfois 40%.
    Lorsqu’on dispose de son propre cabinet, les revenus atteignent 1.000.000 F par mois (8.400 euros par mois).
    Sur le grand Nouméa (Nouméa – Mont-Dore – Dumbéa), il faut pour cela disposer d’un conventionnement, obtenu soit après inscription sur une liste d’attente et quelques années de patience :), soit par rachat auprès d’un infirmier libéral qui cesse d’exercer.
    Un conventionnement se négocie entre 15 et 25 millions, avec une moyenne à 20.
    Cela peut paraître important, mais le flux de revenus et les bénéfices dégagés permettent d’amortir assez rapidement cet investissement.

    Etre infirmier en NC n’est peut-être plus un eldorado pour les emplois salariés, mais la filière libérale permet de vivre encore à peu près décemment 😉

  • Louise dit :

    Bonjour,
    Je souhaite retourner vivre en Nouvelle Calédonie où j’ai vécu étant enfant (parents profs expat), et je suis actuellement infirmière stagiairisée dans la fonction publique hospitalière en métropole, je serai titulaire dans quelques mois.
    Devrais-je plutôt demander une disponibilité ou un détachement auprès de mon employeur actuel ? Aurais-je la possibilité de travailler dans le public sur le territoire calédonien si je suis en disponibilité ?
    Je peine à trouver des réponses sur internet, si tu pouvais éclairer ce point ou m’indiquer où m’adresser pour avoir la réponse… Merci !
    Cette article est en tout cas très instructif, merci beaucoup !

    • afnews dit :

      Bonjour Louise. Renseigne toi auprès de ton hôpital, mais il me semble que les détachements ne se font plus. je suis actuellement en dispo, c’est possible de travailler dans le public car ce n’est pas la même fonction publique qu’en France (ici fonction territoriale) J’avais demandé 3 ans de dispo que je viens de renouveler. Il n’y a aucun soucis, et si finalement tu veux rester il te restera plus qu’a passer le concours de la fonction territoriale ici, et démissionner en métropole. N’hésite pas si tu as d’autres questions 🙂

      • Louise dit :

        Merci beaucoup pour ta réponse ! Je vais donc demander une dispo une fois titulaire, j’espère pouvoir remettre bientôt les pieds sur le caillou !!

        • afnews dit :

          J’ai moi aussi attendu d’être titulaire mais au final ça vaut le coup car on n’est jamais sur de rein et la sécurité d’un emploi retrouvé même si tu ne reviendras jamais ça aide toujours à sauter le pas plus facilement ! Bonne continuation dans la réalisation de tes rêves 😉

  • Hugues Le Roux dit :

    Ton article est tres bien documenté et montre bien les changt d’accueil et de possibilités de travail actuel … faisant certainement tomber l’imaginaire de ce pays de rêves …
    Ayant travaillé pendant 3 ans au CHT… en détachement , il y à 20 ans …nous avions un moment envie d’aller vivre à Nouméa … mais les infos qui arrivent en métropole parle beaucoup de violence … et aussi peut-être de segregation ?
    Je me doute que nous ne retrouverons pas l’ambiance conviviale de l’époque ..mais en terme de sécurité , d’acceptation des zoreilles ..qu’en est-il exactement ?
    La question est peut-être hors sujet …. mais il n y a que les personnes du terrain qui peuvent avoir de l’objectivité .
    Merci pour la reponse .

    • afnews dit :

      Bonjour Hugues, je suis contante que tu ne reste pas figé sur ce que tu entends à la télé, ou sur tes souvenirs d’il y a 20 ans. Effectivement en 20 ans la Calédonie a bien changée… Nous venons de revenir après un an et demi et nous y voyons encore des changement. C’est vrai qu’il y a des violence dont les informations parlent beaucoup mais au final c’est moins pire que ce qu’il y parait (ayant vécu un an et demi avec ces infos venant de l’extérieur c’est complètement différent et exagéré !) Cette année il y a le vote de l’indépendance, il y aura donc quelques différents et toujours cette incertitude qui plane sur le pays. L’emploi local est de plus en plus prioritaire ce qui est normal, mais ne suffit pas à fournir les besoins du pays. La ségrégation existe, mais pour moi il s’agit d’un manque de volonté d’aller vers l’autre. Nous avons des amis kanaks, caldoches, zoreilles, si chacun y met du sien, l’acceptation est plus facile. En revanche, le racisme est réel, mais tout le monde ne le vit pas. Mon mari a eu de mauvaise expérience professionnelle alliant racisme et ségrégation, on y a mit un termeet on est passé a autre chose…Je ne pense pas que cette question soit hors sujet, il est important de se sentir bien dans le pays dans lequel on vit. Certains zoreilles n’on jamais été confrontés au racisme, tant mieux pour eux, mais le tout est de pas avoir d’oillères, et de ne pas arriver en terrain conquis. La NC quand on la rencontre, elle reste dans notre tête, difficile de l’oublier, j’espère que votre projet de revenir pourra se réaliser. Bonne continuation 🙂

      • Hugues Le Roux dit :

        Merci pour ta reponse …. qui correspond a ce que me disent mes amis Kanaks et Caledonniens ….
        Les medias deforment tj les infos ….
        Amities

  • Japiot Anna dit :

    Bonjour,
    Blog très intéressant et instructif !! Excellent !
    Y a t’il plus de postes qui se libère dans l’été (expats) ou est ce juste une idée reçu?
    Je suis IDE depuis 4 ans aux urgences et SMUR est ce un bon CV pour la Nouvelle Calédonie ?
    Je souhaiterai faire une expérience de 6 mois dans un Dom-Tom et la Nouvelle Calédonie me dit vraiment bien.
    Les billets d’avion pour visiter les îles/pays autours sont ils abordables?
    Merci de vos réponse
    Bonne journée
    Anna

    • afnews dit :

      Bonjour Anna, merci beaucoup 🙂
      Le turn over est constant ici, mais il est plus important l’été, pendant les vacances d’hiver (les gens retournent dans la famille passer les fetes) ou au moment de la rentrée scolaire en France.
      Tous les CV sont intéressants, il suffit de savoir montrer sa motivation, et de savoir dans quoi tu veux travailler. pour travailler au smur ici il faut absolument faire parti de l’équipe des urgences, équipe qui recrute très régulièrement.
      Venir et s’installer en Nouvelle-Calédonie demande un budget énorme, je ne suis pas sur que ça en vaille le coup pour 6 mois uniquement, d’autant que tu trouveras plus difficilement du travail si l’employeur sais que tu repartiras aussi vite que tu es arrivée.
      Tout est cher en Calédo, après c’est relatif au salaire que tu gagneras, mais prendre l’avion pour sortir du territoire et visiter les pays alentours est hors de prix (Taxes d’aéroport et monopole d’Air Calin)
      Après rien ne t’empêche de tenter l’aventure mais prévoit beaucoup d’argent de coté. Je dirait que pour etre large (instalation, voiture, logement, recherche de travail…) il faut arriver avec 10 000€ de coté…
      Contact-nous ici ou sur Facebook https://www.facebook.com/afnewstravel/ pour plus d’informations 🙂

  • Moietmeszeles dit :

    Super article! En effet, cela parait compliqué pour venir y travailler mais je pense que cela doit valoir le coup Etant infirmière depuis 6 ans, je sais qu’il faut s’accrocher même en France à l’heure actuelle les postes se raréfient. Merci pour toutes ces informations! Très interessant

    • afnews dit :

      Merci 😉 Au final ce n’est pas si compliqué que ça, surtout qu’il y a quand même pas mal de demande vu le turn over permanent. Et puis ça vaut le coup de faire quelques petits efforts pour un cadre de vie bien plus sympa ! 🙂

  • Khaloo dit :

    J’ai une question qui n’a rien à voir avec l’emploi mais qui me tient à cœur+++… Voilà, si je décide de venir, hors de question que ma minette ne soit pas du voyage… Le véto, ici en métro, m’a dit que je pouvais éviter la quarantaine… Quelqu’un peut m’aider sur ce sujet? Merci car ÇA, ça me fait flipper…

    • afnews dit :

      Bonjour Pascale, je suis désolée je ne sais absolument pas comment ca se passe pour ramener un chat en Nouvelle-Calédonie. La quarantaine sera surement du fait des escales obligatoire et non du à l’arrivée en Calédo. Essaies de voir sur le groupe Facebook Nouméa Expat tu y trouveras surement quelqu’un pour te répondre. 😉

  • GIMENEZ dit :

    Bonjour, tout d’abord qu’entends-tu par «soins critiques»? Soins techniques continus, réanimation? De plus, je ne vois pas de services de cancérologie ni d’Unité de soins Palliatifs. J’ai de l’expérience dans ces domaines, du coup… Cela fait plusieurs années que je suis tentée de venir vivre en Nouvelle Calédonie. Et là, je me sens prête à faire le grand pas. J’ai 44 ans, 13 ans de carrière avec un DU douleur, bientôt une spécialité en dermato et simplement un chat dans mes valises… Tu penses que c’est jouable? Je comprends totalement que les postes soient donnés en priorité aux personnes de l’île… Mais, si je pouvais réaliser mon rêve tout en respectant cette dimension… Je ne viens pas pour réaliser un bon plan économique… Loin s’en faut…
    Merci pour toutes tes explications… J’espère que tu pourras m’éclairer un peu sur mes questionnements… À bientôt…

    • afnews dit :

      Je pense que soins critiques correspond aux soins intensifs. Tout a changé maintenant, le pole hospitalier se trouve a Koutio où il y a tout. Avant ça le service de cancéro était à Magenta. Qui ne tente rien n’a rien ! Prépare toi à avoir quelques semaines ou mois de vacances en arrivant (donc de l’argent de coté), car les embauches sont vraiment fluctuantes. N’hésite pas à contacter les hôpitaux, les embauches se font rarement depuis la métropole, mais on ne sait jamais ! Je suis ravie d’avoir réalisé mon rêve, j’espère que tu pourras réaliser le tient. Parfois il suffit juste de s’en donner les moyens…

  • Euritein dit :

    C’est normal de privilégier pour les emplois locals aimerait – tu que ton pays privilégie les étrangers plutôt que les personnes de ta nationalité ?’ au lieu de juger essaye plutôt de te mettre à notre place, croit-tu que les jeunes veuillent données leurs places aux gens qui ne cherchent que l’argent, alors qu’ils le font pour aider les personnes qui en ont besoin.

  • Marjojo dit :

    bonjour, merci pour ces précieuses informations, je suis intéressée pour partir mais j’avoue que passer le cap est difficile. mais surtout j’ai une question, j’ai mon diplôme depuis 9 ans et je n’ai fais que du bloc opératoire depuis, je suis donc expérimentée dans ce domaine, même si je n’ai pas le diplôme d’ibode. sais tu si il y a des cht ou clinique qui seraient susceptible d’embaucher des personnes dans mon cas? de plus j’ai un mari plombier, tu pense qu’il pourrait facilement trouver du boulot (désolée si c’est hors sujet)
    merci pour ta réponse

    • afnews dit :

      Merci Marjojo,
      En Nouvelle-Calédonie, il y a des école d’ infirmières mais pas de spécialité, et même si parfois certaines arrivent a se faire financer pour se spécialiser en France, peu le font, donc avec tes années d’experiences, tu seras plus que la bienvenue ! D’ailleurs avec une telle spécialité tu peux peut-être contacter l’hôpital dès maintenant ils seront peut-être intéressés.
      Le marché de l’emploi est vraiment fluctuant, mais il y a beaucoup de turn-over…
      Pour ce qui est de ton mari, je ne peux pas te dire, mais s’il ne trouve pas de travail (ce qui m’étonnerais), le mieux pour lui est de monter sa propre patente (auto-entreprise).
      Voila j’espère que j’ai un peu répondu à ta question 🙂 Le cap n’est jamais facile, mais c’est une decision qu’on ne regrette pas ! Bon courage

  • jennifer dit :

    Bonjour,
    merci pour toutes ces infos, comment se passe l’enregistrement du diplôme sur Nouméa?
    combien de temps cela prend t’il?
    merci d’avance pour la réponse.

    • afnews dit :

      De rien, avec plaisir ! Comme je le dit, j’ai eu beaucoup de chance d’avoir quelqu’un sur place pour m’aider quand nous sommes arrivés, ce n’est pas le cas de tout le monde, et même si le marché de l’emploi est parfois précaire, je suis à 100% pour l’entraide !
      Pour ce qui est de l’enregistrement du diplôme, la réponse est dans l’article :
      “Une des premières démarche que vous aurez à faire en arrivant, est d’aller enregistrer votre diplôme à la Direction des Affaires Sanitaires et Sociales ­:­­­­ DASS : 5, rue Galliéni B.P. N4 ­ 98851 Nouméa Cedex +687 24.37.00, ­ Fax : +687 24.37.02, e­mail : dass@gouv.nc“. Cela se fait immédiatement à condition d’arriver aux bons horaires d’ouverture ! mieux vaut peut-être appeler avant pour être sur!

  • Lilou dit :

    Bonjour, et merci pour cet article! 😉
    Pour ma part, j’ai un cv béton pour travailler en dispensaire, et j’ai aussi une famille (2 garçons de 3 et 6 ans, et un mari électricien). Je suis très intéressée à travailler dans un des dispensaires de NC, sur une île, mais j’ai plusieurs questions :
    -est-ce que les logements sont systématiquement fournis sur les îles, sont-ils meublés?
    -y a-t-il des écoles sur chacune des îles? Doit-on privilégier telle ou telle île avec une famille?
    -y a-t-il des sorties annuelles payées par l’hopital? J’entends par sortie, les billets d’avion pour retourner en métro? J’avais entendu cette info il y a plusieurs années de cela… Pas sûr que ce soit toujours d’actualité… 😉
    -et puis-je postuler pour les dispensaires depuis la métropole?
    Je m’excuse d’avance si mes questions paraissent naives. Un grand merci pour vos réponses en tout cas!! 🙂
    La bise!

    • afnews dit :

      Bonjour Lilou, merci pour ce retour. Tout d’abord, il n’y a pas de questions bêtes ou naives!
      Je n’ai jamais travaillé en dispensaire donc je ne peux pas te répondre précisément… Il me semble que le logement est fournit et meublé, mais je ne sais pas en ce qui concerne la famille. Peut être quelqu’un sur le blog pourra mieux te répondre que moi. Il y a effectivement des écoles sur chaque iles, mais ce sera surement plus pratique pour vous sur Lifou ou Maré. En revanche ils ne prennent pas de candidature hors des candidatures locales, mais rien ne coute d’essayer si tu as un dossier béton et qu’ils sont vraiment en recherche!! Pour ce qui est des sorties annuelles…. Ca serait trop beau ! 😉 A ma connaissance il n’y a que Mayotte qui permettrait ça, pour essayer d’attirer du personnel, on est deja bien trop nombreux en NC!
      Bon courage pour ton projet, tiens nous au courant 😉

      • Lilou dit :

        Merci beaucoup pour toutes tes réponses!!
        HaHa, dommage pour les sorties annuelles mais je m’en doutais un peu… 😉 Si quelqu’un sur le blog a des infos concernant une infirmière en dispensaire avec famille, je suis effectivement preneuse!
        Bonne continuation, et oui je vous tiens au courant si jamais je pose le pied en NC… 😉

  • Sketchup dit :

    Bonjour, tout d’abord merci pour ce blog, très intéressant.
    Je ne vois qu’une question, l’article ayant répondu aux autres, les structures de soins de Nouméa proposent elles des logements de fonctions ?
    Merci

    • afnews dit :

      Tout dépend dans quelle situation mais la plupart du temps non. Parfois en brousse et pour les dispensaires oui.

      • Aurelie dit :

        Bonjour ! Je sus ide en hemodialyse, je compte venir en octobre . Est ce que tu sais si actuellement il recherche dans cette spécialité ? Merci d’avance

        • afnews dit :

          Bonjour, contacte l’ATIR ils ont souvent besoin de personnes formées. Il y a un centre sur Nouméa mais aussi à Maré avec des remplacements et des vacations. Je ne peux pas te dire s’ils cherchent maintenant ou pour octobre. Ils ont une adresse mail sur leur site fourni dans l’article, ils répondent assez rapidement, mais ne t’attends pas à une vraie réponse avant d’être sur le territoire. Bon courage

  • Laura dit :

    Bonjour, je m’appelle Laura, je vais venir en juillet/aout et après plusieurs recherches je n’arrive pas à savoir si il y a de l’Hémato sur l’ile, j’ai cru voir de l’onco , mais rien de plus! Peux-tu m’éclairer un peu? Merci pour ton article en tous les cas très intéressant!!!

    • afnews dit :

      Hello, malheureusement je ne vais pas beaucoup t’éclairer car je n’ai travaillé que chez l’enfant, je ne connais pas les différents services d’adultes… Il y a des services d’hôpital de jour, mais souvent ici les spécialités sont regroupés, je pense que onco/hémato c’est ensemble ou pas, désolée! Et merci pour la lecture 😉

    • Christ dit :

      Bonjour, il n’y a pas de service dédier à l’hémato mais ils font de l’hémato/oncohémato dans le service de médecine interne en fait.

  • SAINT MARTIN dit :

    Bonjour,
    Je suis étudiante infirmière à Bordeaux en France et j’aimerais faire un stage sur Nouméa ou dans le sud de la Calédonie, problème: les grosses structures réservent leur quota pour les étudiants de l’IFPSS local.
    Je me retourne alors vers vous pour savoir si vous avez des contacts (par mail) pour les dispensaires ou des cabinets libéraux qui serait susceptible d’accueillir une étudiante.
    Merci d’avance pour votre aide !

    • afnews dit :

      Bonjour, je n’ai malheureusement pas la prétention d’avoir des contacts en particulier, je suis juste une IDE comme toutes les autres ! Contacte les différentes provinces par mail pour les dispensaires, mais je ne sais pas si les ide libérales prennent des étudiantes… bon courage pour tes recherches.

      • Célia dit :

        Merci pour votre réponse ! c’est vrai qu’il est assez difficile depuis la France de contacter des gens parce que sur les sites internet beaucoup laisse seulement les adresses et numéro de téléphone… Je pensais que peut être vous pouviez me laisser le mail du responsable avec qui vous avez travaillé… Bonne continuation à vous et merci encore !

  • leila dit :

    Super article.
    je suis PDE a la reunion et envisage dans un an de venir en nouvel caledonie. Tout comme ici c est difficile mais pas impossible!

  • patra dit :

    Merci pour ces précieuses infos

  • Audrey dit :

    Bonjour à tous,
    Je m’appelle Audrey, jeune infirmière de 22 ans en CDD en EHPAD jusque fin septembre 2016 pour ensuite partir en octobre, en Nouvelle Caledonie, afin de vivre une aventure riche et humaine, avec une amie, elle aussi infirmière.
    Nous nous envolons le 03 octobre 2016.
    Nous aurions souhaiter avoir quelques informations concernant l’offre d’emploi?
    Ou auriez nous le plus de “chance” de trouver du travail ? En maison de retraite est-il plus facile ?
    J’ai pris quelques adresses dans vos messages laissés afin de postuler à l’avance pour avoir une certaine idée concernant les postes vacants.
    Nous sommes très intéressées par le travail dans des dispensaires (ayant fait un stage infirmier au Maroc dans un service de chirurgie orthopédique et dans un dispensaire).
    Je vois que nous sommes beaucoup à vouloir vivre une expérience en Nouvelle Caledonie; ça a l’air magnifique! Nous avons hâte d’y arriver pour vivre pleinement notre rêve de petite fille.
    Merci d’avance pour votre aide.
    Audrey

    • afnews dit :

      Bonjour Audrey, tu as déjà un élément de réponse dans l’article, l’offre d’emploi est aléatoire et lié à la priorité à l’emploi local. A la période où vous allez arriver, c’est incertain, car une sortie d’école proche, ainsi q’un déménagement des hôpitaux de Nouméa vers le médipôle à Koutio, mais ça ne veut pas dire qu’il n’y a pas d’embauches…Peut-etre que ce serait plus facile de trouver en maison de retraite ou en décidant de ne pas rester sur Nouméa. Pour les dispensaires, il faudra s’adresser à la province où vous voulez faire votre demande. c’est un beau projet comme je dis toujours, mais il ne faut pas croire que c’est l’eldorado, c’est de plus en plus dur, vivre au paradis se paye ! 😉 Bon courage pour vos démarches

  • Clara dit :

    Salut, j’ai entendu parler du nouvel hôpital qui va ouvrir fin 2016, tu aurais une date plus précise ? J’ai aussi lu tes petites questions réponses (bien fait!), et est ce que tu sais si c’est plus octobre ou novembre que les nouveaux diplômés arrivent sur le marché du travail ?
    Je suis actuellement en Guyane, je compte venir m’installer à Nouméa fin 2016.
    Bis Clara

    • afnews dit :

      Je sais que notre service déménage entre novembre et décembre 2016, les services vont ouvrir petit à petit, il n’y a pas encore de date officielle. Et il me semble que les IDE sortent en Novembre de l’école…C’est de plus en plus difficile de trouver un poste, les nouvelles sorties d’école sont quasiment prise en directement en tant que titulaire (concours de la fonction territoriale qui fonctionne à leur bon vouloir…)Bon courage !

      • Alizee dit :

        Je suis local et je suis choqué . Cela fait un an que je suis en cdd renouvelé tous les mois alors dire que les locaux sont embauche direct en cdi avec le concours c’est un peu fort. La moitié de ma promo est dans ce cas.

        • afnews dit :

          Je suis désolée, tu as mal compris ce que j’ai dit, je n’ai pas parlé de CDI direct pour les locaux… Les temps sont durs, les postes rares, c’est pourquoi les locaux sont privilégiés et que les contrats des métro sont écourtés. Dans mon service, mes collègues locales ont très rapidement eu leur concours interne et des cdd en attendant leur intégration.

  • bouye dit :

    Bonjour arrivée de France fin octobre pro suivre mon mari qui est kanak on m a dit t inquiète tu es infirmière tu trouve as DU travail facilement ben ce n est pas le cas j ai postule partout autour de Nouméa et de ses alentours on me dit qu’ il ta des pistes mais beaucoup de local a embaucher je commence a désespérer aidez mou SVP

    • afnews dit :

      Je ne peux que te répondre de persévérer…Il ne faut pas attendre qu’ils te rappellent et les recontacter régulièrement ça montre ton implication et ta motivation. Il y a régulièrement des postes qui se libèrent. As-tu postulé sur les provinces pour les dispensaires ? Je ne peux pas faire grand chose pour toi, je n’ai aucun appui…Bon courage pour tes recherches

  • marjo dit :

    merci pour cet article.
    Sais tu les démarches qu’il faut faire pour commencer à faire des remplacements en libérale ?
    tata

    • afnews dit :

      De rien ! Pour le libéral, je ne sais pas du tout, j’en ai jamais fait même en France, mais si quelqu’un veut bien te répondre, je te ferais suivre. Bonne fin de journée

  • Le bras dit :

    Bonjour à toutes et tous
    Julie bienvenue ! Ou en es tu ? As tu trouvé un logement ? Je sais que c est très important ..et boulot ? Si tu veux tu peux.me contacter via Facebook tape Anne le bras
    Si je peux aider et ,mon fils connaît tant de monde ici .

    • Julie dit :

      Bonjour Anne. J’ai suivi vos précieux conseil et je travaille depuis ce jour a “ma maison”. Le changement est radical vu que je bossais en onco-hemato en région parisienne avant.. Mais je pense repartir en quête d’un service d’oncologie prochainement. La ce job m’a permis de trouver mon petit studio meublé et c’est déjà génial!! Je prendrai contact avec vous via FB avec plaisir !

      • Lombardet carine dit :

        Bonjour julie, pourrais tu me donner des détails sur le travail en maison de repos, j arrive a noumea en mars 2017, je pense postuler en maison de repos. Peux tu me parler du quotidien, des conditions de travail, journee type,… Un grand merci!

  • Julie dit :

    Ca y est enfin arriver et cv un peu partout déposer. Y a plus qu’à persévérer pour avoir quelque chose. Si jamais vous connaissez quelqu’un qui soit intéresser pour partager une location, ou à une place de libre dans sa colocation, loue une chambre etc je suis preneuse . En tout cas merci pour tout vos conseils!! Bonne continuation à vous

    • afnews dit :

      Bienvenue Julie, et bon courage pour tes recherches. Les colocs sont nombreuses sur Nouméa colocation, je ne connais personne, mais les vacances vont arriver et les sous loc avec ;). hésite pas si tu veux boire un verre un de ces jours!

  • Priscilla dit :

    Merci beaucoup! Ce serait pour un stage de 5 semaines au mois de novembre 2016. Nous souhaiterions contacter une association pour effectuer ce stage au sein d’hôpitaux ou dispensaires.

    • afnews dit :

      Bonjour, pour votre demande, je pense qu’il faut que vous contactiez directement la province Nord ou la province sud ou même la province des iles, en leur expliquant votre projet. vous ne pourrait certainement pas faire de stage au cht car l’école prend déjà beaucoup de place, mais vous pourrez peut-être trouver en dispensaire. Ce sont les provinces qui gèrent les dispensaires.
      Bon courage !

  • priscilla dit :

    Super article! Nous sommes deux étudiants infirmiers qui souhaiterions effectuer notre stage de 3ème année en Nouvelle Calédonie. Qui contactez? Comment faire?

  • Le bras dit :

    Pour info par ex pour Julie qui arrive bientôt . Avant même de récupérer du décalage avec un CV il faut aller à la maison de retraite qui se nomme » ma maison » 18 rue des frères marmottant Noumea quartier st Marie il y a 2 postes IDE à pourvoir
    Bonne chance

  • Pili dit :

    A ce propos, j’aurai souhaité vs suivre via votre page Facebook mais elle semble ne plus exister …

  • Pili dit :

    Actuellement à Tahiti, j’ai fais le grd saut en Mars dernier ! Aide-soignante diplômée, je peux affirmer qu’ici aussi ce n’est pas l’Eldorado … Pr le moment, je suis sous contrat (CDD) mais je n’exclue pas tenter la Calédonie …
    En espérant que vs parvenez à vous réaliser dans votre parcours !
    Encore merci pr ces précieuses informations et au plaisir de garder contact ! 😀

    • afnews dit :

      On aimerait aussi tenter notre chance à Tahiti mais on sait que c’est encore plus bouché qu’ici…bon courage à toi et qui sait, peut être à bientôt! 😉

  • Le bras dit :

    Mess pour Julie avant même de se remettre du décalage il faut courir déposer un CV chez les petites sœurs des pauvres maison de retraite à st Marie il y a 2 postes à pourvoir de suite
    18 rue des frères Marmottant Noumea je viens de quitter hier pour reprendre le libéral
    Bon voyage bonne chance

  • marie c dit :

    Merci à toi, je partt dans 3jours pour le caillou ! j’ai hate ! Je suis infirmière et ton article reprend bien les informations que j’ai pu récolter, en tout condensé et tout clair !!! Grace à toi je en vais pas oublier mon AFGSU et mon casier judiciaire dans ma valise !!!
    à bientot peut être sur Noumea !
    Bises
    Marie

  • Pili dit :

    Merci pr ce partage d’expériences! Dîtes y a -t – il des structures psychiatriques? Centres de rééducation?

  • Julie dit :

    Merci beaucoup pour toutes ses précieuses informations qui m’ont bien servie dans la préparation de mon voyage!! Je m’attends au pire comme au meilleur.. mais j’ai hâte de poser un pied sur le caillou la semaine prochaine.
    Bonne continuation à vous pour votre aventure !!!

  • Megane dit :

    Bonjour! Tout d’abord un immense merci pour toutes ces informations précieuses et pertinentes… Nous sommes 5 amis infirmiers à vouloir tenter notre chance sur le caillou fin 2016. Votre article à répondu à la majorité des questions que l’on se posait. Ce sera donc bien “au petit bonheur la chance” que nous viendrons, avec beaucoup d’économie pour pouvoir occuper les mois de galère qui nous attendent sûrement! Quand on veut on peut…
    Ps: un peu sous le choc des quelques commentaires très négatifs précédents… Mais on ne vit pas pour les autres!
    Peut être à bientôt, très bonne continuation à vous

    • afnews dit :

      De rien c’est avec plaisir si ces infos peuvent servir à d’autres! Fin 2016 ces infos seront peut être un peu différentes pour vous vu que ce sera en plein pendant le grand déménagement à Koutio ! A 5 vous pourrez trouver une colloque ou carrément en créer une, par contre pas dis que vous ayez tous du boulot en tant qu’IDE, mais y’a plein d’autres petits boulot, quand on veut, on peut! Nous ne serons surement plus là à votre arrivée, bon courage pour votre projet, et comme tu dis, à trop écouter les “autres” on ne fait plus rien dans la vie, vis ta vie pour toi! Tata

    • Chris dit :

      Alors si je peux faire part de mon expérience surtout ne mettez pas les pieds en Calédonie, je suis désolée mais il n’y a pas de boulot. Il ne faut pas imaginer que la mer bleue et le soleil remplissent une vie.
      Tu trouveras des remplacements pour des conventionnés qui ne veulent travailler ni les week-ends ni les vacances scolaires, rétrocession 30% et beaucoup de patients très exigeants, tu es payé pour ça, c’est normal !!!!

      • afnews dit :

        Je ne serais pas aussi catégorique que toi. Le boulot est rare mais il y en a, au pire tu bosses dans autre chose, ton diplôme tu l’as à vie et si c’est pour s’installer tranquillement ou passer un an au paradis chacun son choix, par contre il faut être conscient d’avoir un bon pactole de côté histoire d’en profiter si ça ne se passe pas au mieux niveau boulot.

        • Chris dit :

          Vous avez encore le sens du sacrifice, je reste convaincu que la mer bleue et des petits boulots ne suffisent pas à remplir une vie. Allez à Porquerolle dans le Var vous y trouverez la même chose !!! Faut kon arrête avec nos délires !!

    • Ohlmann Laurence dit :

      Bonjour,
      êtes vous deja partis pour la nouvelle caledonie? je suis ide depuis juillet et j’aimerais aussi partir travailler la bas. Mais j’aimerais deja avoir des temoignages de personnes infirmieres sur place ou desirant partir pour ne pas me retrouver seule. Merci pour vos reponses joyeuses fetes

      • afnews dit :

        Laurence, tu ne seras jamais seule ici! il y a de nombreuse IDE qui arrivent chaque jour, il est de plus en plus difficile d’obtenir un poste, mais pas impossible! Bon courage dans la réalisation de ton rêve ! Bonnes fêtes !

  • Le bras dit :

    Merci , moi qui suis si simple, pourquoi tout est compliqué pour moi ….
    Sans doute ,en effet pas là au bon moment ….

    • afnews dit :

      Ca arrive pour beaucoup, c’est l’effet de croire que c’est un eldorado… Tu n’es pas la seule et je t’avoue qu’on a eu aussi très peur de repartir sans rien, mais il ne faut pas se cantonner à son métier et chercher ailleurs le temps de trouver mieux si on trouve… Courage

      • Le bras dit :

        Merci j ai du courage ! je prend mon bâton de pèlerin ce matin ,les épreuves de la vie me laisse penser chaque jour que la vie est belle ….
        Très belle journée à vous

  • Le bras dit :

    Blog très réaliste .J y suis depuis un an malgré une grande expérience et DE puer la galère ,2mois et demi sans bosser et pourtant des journées à courir pour pas grand chose
    Les francs fondent au soleil de la NC et si l on gagne 290000 /mois au CHT avec ancienneté et bien pas de quoi a faire de folie
    Un mess pour les lecteurs c est pas l eldorado …..2 IDE avec qui j ai fais connaissance repartent fin août
    Je fais des rempl en libéral 2 w end / mois et je dois chercher un complément ce qui est de plus en plus difficile

    • afnewsblog dit :

      Oui c’est sur ce n’est pas l’eldorado… C’est compliqué il faut être la au bon moment et surtout être patient. Bon courage a toi et merci

  • Marie dit :

    Bonjour, j’aurais plusieurs questions en ce qui concerne les salaires.
    Premièrement, le salaire d’une IDE n’a t-il pas augmenté depuis le passage de catégorie B à A?
    Deuxièmement, connaissez vous les salaires IDE en dispensaire ? (avec les gardes)?
    Enfin, combien une IDE gagne ,en plus sur son salaire net, pendant les jours fériés? nuit? prime de CDD ?
    Avez vous réussi à avir un CDI? comment se passe ce concours pour obtenir un CDI ?

    • afnewsblog dit :

      Bonjour, en ce qui concerne la différence entre A et B, je ne peut pas te répondre car étant puer je suis directement en A, mais je pense que c’est la même chose qu’en métropole.
      Pour ce qui est des dispensaires, les salaires sont équivalents à la clinique il me semble, pas vraiment de prime, le petit plus vient du fait qu’on est souvent en maison de passage donc pas de loyer à payer!
      Pour ce qui est des primes, je ne peux parler que de l’hôpital, il faut compter 750f par heure en dimanche et jour férié, et 350 par heure de nuit sur une base de 8h sur 13 de travail (nuit de 21h à 5h).
      Comme je l’ai dit, pas de CDI sur l’hôpital, le concours pour rentrer dans la fonction publique territoriale se passe une fois par an sur dossier écrit soutenu à l’oral, un gros dossier dont je ne me suis pour l’instant pas préoccupé !
      Voilà, en espérant avoir répondu à tes question.

  • mes couiles dit :

    y en a marre de l’invasion des zoreils, restez chez vous !

  • deculty dit :

    super cet article !

  • Mila dit :

    Ok! C’est bien tout ça! Mais ya vraiment plus rien chez vous (du boulot) au point que vous fassiez 22mil km pour venir bosser chez nous?

    • afnewsblog dit :

      Bien sur qu’il y a du travail “chez nous” comme tu dis, pas pour tout le monde comme partout, mais n’avons-nous pas le droit d’avoir envie de bouger, de voir autre chose ?

      • Steph dit :

        Il faut comprendre l’avis de Mila, la Nouvelle Calédonie est un petit pays (ce n’est pas un DOM TOM) de moins de 300.000 habitant qui a un contexte d’émancipation unique (Matignon-Oudinot de 88) dans un contexte particulier.
        “L’envie de bouger” est un argument, mais il faut aussi bien comprendre pourquoi l’emploi locale est privilégié en générale puis particulièrement au niveau soignant.
        – D’une il y a le contexte historique et politique particulier de la nouvelle Calédonie comme je l’ai dit.
        – De deux, la répartitions des français qui restent et investisse dans le pays (selon certains) est assez réduite. (En 2014, sur 2 non natif arrivant, 1 repart dans l’année d’arrivé… d’après l’isee) Ce qui est souvent avancé par les pro-emploi locale uniquement.

        Le contexte économique post crise en France, propulsé par des documentaires où la Calédonie est comparé à l’eldorado du pacifique a été pris pour les uns comme une opportunité alors que pour les autres comme un possible abus de “plus” de la Métropole. Auparavant la Nouvelle Calédonie servait de lieu de retraite (dont certains travaillé) pour fonctionnaire, on les appeler les 5/5… même si j’ignore la proportion de ce phénomène à l’époque. Ce n’est plus possible maintenant mais cela est resté dans la psyché locale. Bien sûr, les pro-emploi oublie de prendre en compte les créateurs d’emploi non natif… il faudrait se pencher sur cette question.

        Concernant le domaine soignant:
        Il y a un peu moins de 1500 infirmier en NC dont moins de 200 sont conventionnés (source: isee) comparé au presque 600 000 IDE de France en 2016. Ces chiffres peuvent être considéré du mauvais oeil par certains locaux… du fait du contexte historique particulier déjà cité.

        Cela ajouté au fait que faire une spécialité pour une IDE locale lui demande de faire le trajet inverse, le coût de la formation (si non pris en charge par l’employeur), l’éloignement de la famille au vue de la durée de formation… cela refroidit plus d’un(e). Ce qui explique que les spécialités IDE ont toujours plus de chances d’emploi dans les DOM TOM comme en Nouvelle-Calédonie.

        Le CHT de nc avait offert de très bonne opportunité il y a quelques années et cela a changé. Tu le soulignes bien dans ton article, dont je salue la qualité. Il est à noté que la nouvelle Calédonie ne recrute plus directement en France, au vue du nombre de dossier de candidature de personne déjà sur place. Seul les catégories telle que cadre, Ibode, Iade peut sortir du lot…

        Le problème qu’il y a eu, c’est que même ceux qui avait réussi a travaillé (CDI voir fonctionnariat) était généralement des jeunes voulant voyager… qui donc bouger au bout de 2-3 ans après avoir “découvert” la Nouvelle-Calédonie. Leur contrat longue durée leur permettant d’économiser pour aller voir ailleurs. Alors comment savoir qui veut rester ou pas ? Et bien, pour le calédonien lambda cela est impossible. Allez en discuter avec des cadres de services locaux, cela devient presque un sujet désespéré. La Calédonie comme d’autres îles payent le prix de leur isolement paradisiaque. A savoir si Skype a changé quelques choses à la donne ?

        Mais si j’écris afin d’apporter un “petit plus local”, je n’en suis pas pour autant d’accord avec Mila. Je lui reproche d’instrumentaliser une revendication politique à un besoin de santé publique.
        – D’une il n’y a pas d’ordre des infirmiers obligatoire en Nouvelle-Calédonie, ce qui ne permet pas de structurer la fonction IDE… à risque ou pas.
        – Mais d’autre part les besoins en santé publique sont largement supérieur à l’offre et cela depuis des années. Un retard de 40ans… ne va pas être rattrapé en moins de 10ans. D’autant que le nombre de lieux de stage ont toujours été problématique pour l’IFSI locale. Un étudiant étranger devrait se renseigner à l’IFPSS pour connaitre les lieux de stage susceptible de ne pas être surchargé et avoir un dossier béton…)

        Alors, oui il faut soigner les gens et oui les IDE quelques soient leur origine le font généralement de tout leur coeur et avec compétence. Elles sont souvent mal payé par rapport à la pénibilité du travail. En 1 an (2014), j’ai vu passer 20 infirmières dans un service de médecine… un peu moins d’un cinquième étaient sorti de l’IFSI (IFPSS) locale. En pratique évidemment les formé locaux s’engage plus longtemps, étant donné qu’ils ont leur famille près d’eux… mais ne soyons pas naïf qu’on rêve de voyage ou non, l’espérance de vie professionnelle (dans un service ?) d’une IDE reste sensiblement identique à celle de France soit 7ans. Alors lorsqu’on est loin de la famille, que le travail est pénible… je comprends qu’on puisse peser le pour et le contre plus rapidement… et choisir de partir ou de fonder une famille (tout le bonheur que je vous souhaite ^^).

        Les populations constatent généralement ce turn over de migrant métropolitain surtout dans les dispensaires et les services de long séjour… (les autres normalement ne reviennent pas assez vite pour le voir). Je sais évidemment que pour une IDE individuelle cela semble être injuste, ce que je comprends, mais ces réformes sont bien réactive à un contexte politico-historique particulier.

        En conclusion :
        La Nouvelle Calédonie est pourtant une terre de partage, il faut juste savoir s’ouvrir aux autres et ne pas penser arriver en terrain conquis.
        Tenté votre chance et se faisant surtout apprenez l’histoire du Caillou et la richesse de sa diversité ethnique. Beaucoup considère que c’est un DOM TOM et cela leur porte préjudice.
        Pour les dates de sortie IFPSS, ils faut considérer que les IDE de dernière année font leur stage professionnel qui leur ouvre bien souvent une voie d’accès à une spécialité (plateau technique, médecine, chirurgie, psychiatrie, dispensaire…) Les employeurs rencontrent d’ailleurs les étudiants dans les derniers mois de leur formation. Soit la période: décembre-mars et juillet-septembre sont probablement plus saturé à cause de ces étudiants.

        Je ne connaissais pas le slow travail mais cela semble être la meilleur façon de voyager. Profitez en et continuer de partager vos aventures ^^.
        A tahiti: les puéricultrices (tu dois l’être pour être en Néonat) sont recherchés comme les Ibodes… actuellement (août 16) en tout les cas. J’ai vu un poste de puéricultrice demandé premier trimestre 2016, mais plus actuellement… j’ignore si la personne en période d’évaluation va rester. Ca veux peux être le coup d’essayer.

        Bon courage à tous et à toutes.
        Steph

        • afnews dit :

          Merci Steph pour cette réponse complète et bien fournie.
          Là où je ne suis pas d’accord avec Mila c’est que des expats ou des voyageurs cherchant du travail hors de leur pays natal, il y en a toujours eu et il y en aura toujours. Le tout étant effectivement de ne pas arriver avec ses gros souliers et de se croire en terrain conquis sous prétexte que la Calédo c’est un peu la France, sur ce point je suis entièrement d’accord avec toi ! L’emploi local est et doit rester une priorité, c’est tout à fait normal, cela n’enlève à rien que ceux qui tente leur chance puisse trouver du travail tout en comprenant la précarité de l’emploi du à la situation du pays, et comme tu le dis, aussi le fait que nombreux sont là uniquement pour une courte durée.
          Le slow travel nous permet de pouvoir nous integrer entièrement dans un pays pour une durée plus ou moins longue, nous évitant de courir à la poursuite du plus grand nombre de pays à “faire ” (je déteste ce mot!) sur des durées de plus en plus courte comme le montre l’engouement de plus en plus grand pour les tours du monde express!
          En tout cas, merci pour ta lecture et ton retour, pour le moment nous sommes en Australie où je ne peux pas exercer (je suis effectivement puéricultrice !) mais qui sait où nous serons à la fin de notre visa.(Tahiti est dans un coin de notre tete depuis longtemps!)

          • Ced dit :

            Bonjour je voudrais savoir combien se fait un aide soignant en nouvelle caledonie salaire net cht et clinique merci

          • afnews dit :

            Désolée, je ne sais pas combien un aide soignant se “fait”… Le salaire dépend des primes de nuits, w-e ou férié, mais je dirais aux alentours de 2000€

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.