Tu le sais sûrement, les règles du working Holiday Visa en Australie changent régulièrement. La bonne nouvelle de Novembre 2018 c’est l’arrivée de nouvelles règles concernant l’âge du visa, l’extension du temps de travail pour un même employeur, ainsi que la possibilité de prétendre à un troisième visa ! Mais qu’est-ce qui  change réellement et quand ? On fait le point.

working holiday visa en Australie

Working Holiday Visa Australie : Ce qui change

Tout d’abord, qu’on soit bien d’accord, avec un passeport français, nous sommes concernés uniquement par les changements touchant au Working Holiday Visa – WHV (ou Permis Vacances Travail – PVT) de subclass 417. C’est important à prendre en compte car de nombreux changement et privilèges concernent uniquement l’autre visa de subclass 462.

Le gouvernement Australien l’a annoncé début Novembre 2018, mais certains changement ne devraient avoir lieu qu’à partir du 1er Juillet 2019. Alors, qu’est-ce qui va changer réellement ?

Passage du working holiday visa Australie à 35 ans

Ne te réjouit pas trop vite… L’Australie a bien annoncée un passage à 35 ans pour le PVT à compter du 1er Novembre 2018, mais uniquement pour les Canadiens et les Irlandais. Il va falloir attendre encore un peu pour les autres pays partenaires du programme, mais cela semble encourageant ! 

Source Site officiel de l’immigration Australienne
A compter du 1er Novembre 2018, les citoyens canadiens et irlandais, pourront faire une demande de PVT pour l’Australie jusqu’à leurs 35 ans inclus. L’âge maximum reste à 30 ans pour les autres pays partenaires du programme Visa Vacances Travail.

working holiday visa en Australie
working holiday visa en Australie

Possibilité de travailler plus de 6 mois pour le même employeur

Depuis le 5 Novembre 2018, il est désormais possible de travailler 12 mois consécutifs pour le même employeur, contre 6 mois auparavant. En revanche, ces changements concernent uniquement les boulots dans le secteur agricole : plantations et élevages.

Cette réforme concerne toute l’Australie, que ce soit au cours de ton premier ou de second Working Holiday visa. Il est donc inutile de demander d’autorisation préalable aux autorités australiennes pour travailler plus de 6 mois dans ce secteur.

Employers will be able to retain trained and experienced employees doing agricultural (plant and animal cultivation) work for up to 12-months, rather than the previous 6-months.

Faire du workaway en Australie

Emplois concernés par la réforme

Le secteur « Plant and animal cultivation » concerne tous les emplois du secteur agricole  :

  • Le ramassage et/ou l’empaquetage de fruits & légumes
  • Les vendanges
  • Les récoltes et tous les emplois liés à ce secteur
  • La culture, le semi, le ramassage des plantes et des différentes productions locales
  • la transformation des plantes
  • L’élevage d’animaux lié à la vente directe ou à la production
  • La transformation de produits d’origine animale, incluant la tonte, la boucherie, le conditionnement et le tannage.
  • La fabrication de produits laitiers à partir de matières premières

3 ans de PVT en Australie

Actuellement, l’Australie est le seul pays à proposer un second working holiday visa. Ce deuxième PVT en Australie, d’une durée d’un an, s’obtient en ayant travaillé au moins 88 jours (soit 3 mois) pendant son premier visa. Plus clairement tu entendras souvent les backpackers parler de « faire ses fermes » ou « do your farmwork », tu comprends maintenant pourquoi !

À partir du 1er juillet 2019, il serait donc possible de faire une demande pour un troisième working holiday visa en Australie ! Les conditions : avoir, au cours de sa deuxième année travaillé au moins 6 mois dans les même régions et secteurs éligibles au second visa, avoir moins de 30 ans au moment de la demande.

The option of a third-year for subclass 417 and 462 visa holders who, after 1 July 2019, undertake 6-months of specified work in a specified regional area during their second year.

La formulation est quelque peu trompeuse…Il se pourrait que cette possibilité de troisième PVT en Australie ne soit possibles que pour les futurs participants.

Si on s’en tient à la citation ci-dessus, il est possible que ce changement ne concerne que les PVTistes qui effectueront leurs 6 mois de travail spécifiques lors de leur second PVT, après le 1er juillet 2019…

Il ne nous reste plus qu’à attendre pour en être vraiment sûrs…

mois de mai en photos

WHV Australie, ce qui ne change pas

Les conditions spécifiques de la région du Northern Territory ne change pas !

En effet, dans le Northern Territory, il est toujours possible de travailler pour un employeur pendant 12 mois dans les secteurs de l’aide à domicile, de l’agriculture, du bâtiment, dans les exploitations minières, l’hôtellerie soit la restauration et le tourisme.

Tu comprends mieux pourquoi nous sommes restés 4 mois pour travailler à Darwin, on a tout fait pour éviter le travail en ferme !

Si troisième année il y a, les boulots ainsi que les régions éligibles, seront le même que pour la validation de la deuxième année du PVT en Australie.

Pourquoi tout ces changements pour le PVT en Australie ?

L’objectif de ces mesures pour le gouvernement Australien, est de subvenir aux besoins des employeurs des zones rurales en proposant plus de main d’oeuvre. Ça aura aussi pour effet d’augmenter le nombre de détenteur d’un Working Holiday Visa en Australie, pour favoriser le travail saisonnier.

En bref, fournir de la main d’oeuvre bon marché aux fermiers Australiens. En effet, les emplois éligibles sont souvent des emplois difficiles qui sont boudés par les Australiens eux-mêmes.

La possibilité de prolonger d’une année supplémentaire son PVT, est l’opportunité idéale pour attirer encore plus de backpakers, qui travailleront encore plus longtemps dans certaines zones spécifiques de l’Australie.


Personnellement, nous avons déjà évité les fermes lors de notre visa, pour deux raisons. La première est que nous étions déjà trop vieux pour un deuxième visa ! Et la deuxième est qu’on n’avait pas envie de se fair arnaquer comme on pouvait l’entendre de dire de la plupart des backpakers en ferme !

Ces réformes restent une opportunité énorme pour les backpakers en Australie, mais il faut aussi se dire que 6 mois à travailler dans une ferme c’est super long !

Voilà, nous avons fait le tour des nouvelles réformes du working holiday visa en Australie. Si tu es concernés par celle-ci, n’hésite pas à nous dire ce qu’il en est vraiment !

SEE YA !

Tu as aimé cet article ? n’hésite pas à l’épingler et à le partager ☺

Visa vacances travail en Australie
Ce blog et les informations qu’il contient est 100% bénévole, nous prenons sur notre temps personnel pour répondre à chacun des mails que nous recevons tous les jours. Si tu as apprécié les informations données, et nos conseils, tu peux nous aider à continuer à aider les futurs expatriés et voyageurs comme toi, en nous faisant part de ton soutien sur TIPEE. Merci !

N’oublie pas de voyager couvert pendant ton Working Holiday Visa, profite de 5% de réduction sur ton assurance Chapka*.


Prolonge le plaisir, abonne-toi au blog et rejoins-nous sur les réseaux sociaux 

FacebookTwitter, Instagram et Pinterest

© Les textes et photos ne sont pas libres de droits. Tous droits réservés à AF News.

⏤ Rejoins nous sur Instagram ! ⏤

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.